Le Deal du moment : -39%
Huawei P30 Smartphone à 399€ seulement
Voir le deal
399 €

Partagez
 

 Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shimizu Ayame
Nukenin
Nukenin
Shimizu Ayame


Messages : 292
Date d'inscription : 08/06/2019
Age : 24

Feuille de Personnage
Réputation: 150
Rang Ninja: B
PE (Disponibles): 400

Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Vide
MessageSujet: Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri}   Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Icon_minitimeSam 23 Mai - 21:13

Rencontre inattendue

Haneki partit au pays de l’eau, je ne savais pas trop quoi faire. Suite à ma mission gagnée avec une chance impressionnante, je n’avais pas vraiment envie de repartir tuer des gens comme ça. Mon but était de venger mes parents. Pas de tuer des personnes. Alors là c’était un Nukenin. Pourquoi pas. Il n’était pas innocent. Mais comment je ferai si ma future mission est de tuer des innocents “gênants ”, car ils en savent trop par exemple ? Non vraiment, j’espère qu’Haneki reste avec sa Irua de bas étage..

Mes pas me guident vers notre plaque à la frontière du Pays du feu. Pas si loin, se trouve le village caché de la feuille. Konoha… Si proche.. Et pourtant inaccessible. J’aimerais tellement voir Seiko une dernière fois. Même de loin. Surtout de loin. Je ne serais pas capable de lutter contre elle. Pas maintenant alors qu’Haneki est si loin. D’ailleurs, ça fais longtemps que je n’ai pas ressenti sa présence dans ma tête. Depuis ma mission à vrai dire. Il ne sait passer que quelques jours, pourtant, il n’a jamais été absent si longtemps.. Et s'il était enfin mort ? Et si j’étais enfin libre ? Je pourrais rejoindre Seiko ? Et préparer ma vengeance.. Plus tard ?

-Idiote. Tu sais que je suis toujours là. Ne t’avise même pas à retourner à Konoha.
-À oui ? Et tu vas faire quoi alors que tu es à l’autre bout du monde ?
-je peux très bien revenir..
-Et bien revient.

Et comme par un ultime soubresaut de rébellion, je prends la direction de Konoha. Et il ne se passe rien. Peut-être que je l’invente… Il n’est peut-être pas…

-Aie… Ma tête… Je…
-Ne t’avises plus de douter de ma présence. Ayame. Sinon jamais tu n’auras ta vengeance.

Pourquoi.. Je me laisse tomber sur le sol et regarde les feuilles d'arbres danser, innocemment au grès du vent. Puis, je me laisse aller dans le sommeil. Sans penser un seul instant que l’on puisse me trouver, me voler, ou m'achever.

Mon réveil est brutal. Un cri m’arrache à mon rêve et je me redresse en sueur. C’était mon cri qui m’a réveillé. Je reprends lentement ma respiration et ferme les yeux pour me remettre de tout ça. Je me suis vue, dans un endroit sombre, enchaînée à un arbre. Et en face de moi, Haneki, se trouvant là. Riant comme un sadique que je suis à lui. Et que je dois faire ce qu’il veut. Je secoue la tête. Seiko dirait que je suis folle… Mais.. Et s’il était vraiment capable de savoir ce que je fais, à qui je parle et ce que je vois… ?

Je me redresse et vais à la rivière. En retirant mes vêtements, puis ma fleur qui me sert de cache œil, je regarde la cicatrice qui orne mon ventre. Je soupire et me glisse dans l’eau froide et revigorante. Plongeant la tête sous l’eau, je me remémore les jours où je ne savais pas que l’Hokage était le responsable de la mort des parents. Quand je nageais inconsciente, dans cette même rivière… En re sortant la tête de l’eau, je soupire avec lassitude et me laisser sécher avant de me rhabiller.

Je reprends la route vers Konoha. Mon ventre cri famine et je réfléchis à m’arrêter dans une auberge pour manger quelques choses. Perdue dans des souvenirs pleins de mélancolie, je me surprends à rêver de re devenir une kunoichi de la feuille. Mais c’est sans compter le lien qui me garde attachée à Haneki.

Tu sais très bien que tu ne peux pas… Tu es à moi…

Je secoue la tête lorsque je rentre dans un petit village du pays du Feu. J’espère trouver une auberge… Je n’ai pas à chercher longtemps.

-Virez-moi cet ivrogne endormi ! Ou mort, j’en ai rien à foutre, je ne veux pas voir sa tronche ici. Et prenait sa bourse. Il est cuit de toute façon, il en aura plus besoin.

Je regarde l’homme qui se trouve être la victime d’une embrouille et remarque de suite quelque chose. La couleur de sa peau vire au violet. C’est d’un empoisonement qu’il est victime !

Alors que le voleur attrape la bourse du type pratiquement mort, je lance un kunai qui embarque la pochette et l’accroche à l’arbre.

-ça ne vous suffisait pas de sortir un homme de cette manière ? Il fallait qu’en plus, vous le volez ? Vous êtes pathétique. Moi qui pensais venir manger… Je me charge de lui. Il a besoin de soin. Que je ne vous recroise pas après ça.
Je lance un autre kunai qui frôle la tête du patron de l’auberge en guise d'avertissement. Hors de ma vue.
J’attends qu’ils rentrent pour récupérer mes petites armes, la bourse, et l’homme. Par chance, je ne suis pas trop loin de notre plaque. L’homme sur le dos, je fais le chemin inverse. Trop risquer de rester dans ce village. Il est trop prêt de Konoha. Et en plus, j’ai toutes mes plantes là-bas. Je ne me vois vraiment pas le laisser, pour aller chercher ce dont j’ai besoin. Ça serait une perte de temps… Et du temps, ce type n'en as pas beaucoup. Si seulement je connaissais le poisson…

Je le dépose sur ma couchette et lui redresse la tête avec une pile de vêtements. Avant toute chose, je lui retire son haut, pas sans difficulté, avec tous ses bibelots partout. Qui se trimbale avec tout ça ?

Je passe ma main sur son corps en laissant le chakra médical rechercher la source du mal. Trouvé. C’est un poison d’un serpent vénéneux qui se récupère facilement dans des fioles. Il est très puissant et agis vite, mais heureusement, c’est un poison connu et l’antidote facile à faire. Je prends les plantes dont j’ai besoin et en forme une pâte puis la liquéfie pour la mettre dans une seringue. Après lui avoir administrée, je prends un tissu mouillé et lui met sur le front. Il va avoir de la fièvre.

Maintenant plus qu’à attendre qu’il se réveille…

[...]


C’est au milieu de la nuit que l’homme daigne enfin ouvrir les yeux. La journée à été longue, mais à part pour la cuisine, je n’ai pas lâché l’homme des yeux. Quand enfin, il est capable d’entendre et de voir clairement, je lui souris.

-Comment vous sentez vous ?


©️ Fiche par Mafdet Mahes

_________________

Nindo : Le tournant de la vie est parfois serré Attention au virage, un précipice s'y cache.
©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Senju Kamakiri
Indépendant
Indépendant
Senju Kamakiri


Messages : 26
Date d'inscription : 10/04/2020

Feuille de Personnage
Réputation: 210
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 0

Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Vide
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri}   Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Icon_minitimeDim 24 Mai - 20:18

usf5.png
Les serpents. Une pensée qui traverse l'esprit de Kamakiri alors qu'il ouvre difficilement les yeux et qu'un mal de tête lui torture le cerveau. Autour de lui une chambre assez sobre, sans fioritures. Soudain une voix le sort de ses pensées et il croise le regard d'une jeune femme, borgne visiblement. Difficile de dire comment il est arrivé là et surtout ce qu'il fait là, mais ce semble souvenir qui lui a permis d'ouvrir les yeux le ramène quelques heures plus tôt alors qu'il buvait et chantait en cœur avec quelques ninjas de Konoha à la taverne.
Tout est encore flou et il laisse tout ça dans un coin de sa tête pour se concentrer sur ce visage qui lui est totalement inconnu – oubliant au passage qu'il est torse nu.

— Désolé, mais… vous êtes qui ? Et on est où là ? S'enquière l'ermite qui remarque enfin qu'il lui manque quelques vêtements. Oh vous voulez dire qu'on a… enfin, je… non, non vous m’avez soigné, n'est-ce pas ?

Kamakiri remarque les plantes et ce qui reste de la préparation. Tout laisse penser que cette inconnue est médecin et qu'elle l'a tiré d'un sacré mauvais pas, car si ces souvenirs sont exacts il a bien failli y laisser sa peau dans cette fichue taverne.
Tout commence lorsqu'il croise cette escouade de Konoha dont le chef était une vieille connaissance de l'ermite et lequel a insisté pour se retrouver autour d'un verre. Traquenard ultime, car quand il dit un verre il pense en réalité à plusieurs litres de saké. La soirée a été arrosée comme il se doit et au milieu des effluves d'alcool il se souvient de cette troublante jeune femme et ses yeux ensorcelant. Une charmeuse de serpents. Voilà pourquoi il s'est souvenu des serpents à son réveil. C'est là que ses malheurs ont commencés, alors même qu'il se laissait séduire par son bourreau.

— C'est encore le bordel dans ma tête, mais je suis sûr d'une chose : vous m'avez sauvé la peau, reprend Kamakiri qui se montre soudain moins sur la défensive que précédemment. Moi c'est Kamakiri, puis-je connaitre le nom de celle qui m'a sauvé la vie ? Ou évité la pire des humiliations.

Une pensée qui le fait rire, l'ermite n'est plus à une ou deux humiliations près. Le pauvre ne compte plus le nombre de fois où il s'est retrouvé ivre mort après une beuverie. Peut-être devrait-il arrêter la boisson quelque temps ? Tôt ou tard quelqu'un allait forcément en profiter. Étonnamment cela le fait sourire de savoir qu'il a été empoisonné par cette charmeuse de serpents, non contente d'être séduisante elle aussi dangereuse, voilà qui ne manque pas de piquant.

— Je devrais ralentir l'alcool, vous ne pensez pas Doc' ? Ou les femmes… non, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire… enfin si, mais… bref oubliez ça, j'ai quelques souvenirs troublants concernant cette soirée.

Maladroit et encore dans les vapes, Kamakiri tient quand même à se lever, ne serait-ce que pour se rhabiller déjà. Titubant légèrement il retrouve vite sa mobilité, car aussi surprenant que cela puisse paraitre ce n'est pas la première fois qu'il doit gérer un empoisonnement. Pour discuter plus en détails et faire connaissance, c'est quand même mieux quant tout le monde est habillé. Sauf dans certaines situations… mais ce n'est pas ce genre de situation ? N'est-ce pas ? Le doute subsiste dans la tête de Kamakiri entre deux douleurs.

_________________
Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Ll6m
Revenir en haut Aller en bas
Shimizu Ayame
Nukenin
Nukenin
Shimizu Ayame


Messages : 292
Date d'inscription : 08/06/2019
Age : 24

Feuille de Personnage
Réputation: 150
Rang Ninja: B
PE (Disponibles): 400

Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Vide
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri}   Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Icon_minitimeDim 7 Juin - 8:52

[size=55]Rencontre inattendue[/size]

 

-Comment vous sentez vous ?

Il arrive à parler. Vu la dose qu'on lui a injectée, c'est quand même impressionnant. Je penche la tête sur le côté pour me retenir de rire lorsque il pense qu'on a pris du bon temps.. Un rictus amusé m'échappe quand même. Quel étrange personnage. 


-oui, j'ai dû vous retirer quelques vêtements pour connaître l'origine exacte de votre empoisonnement. Vu que vous n'étiez pas dans les plaines d'oto ou l'on trouve cette espèce, j'imagine qu'on a voulu vous tuer. Et vu la dose.. Cet individu voulait être sur de votre mort. 


Dois-je lui dire que c'est seulement à cause de l'aubergiste qui voulait lui voler sa bourse que je suis intervenu ? 

Il se présente puis me demande qui je suis. Je réfléchis deux secondes à la réponse. Dois-je donner mon nom de code ? Mon vrai nom ? "le faux, idiote ! Peut-être qu'il connaît ton nom !" 


-je suis.. Ayame. Ravie de vous rencontrer en état plus… Vivant. Au début, j'ai cru que vous étiez seulement bourré. Je ne me serais pas approché plus si les types de l'auberge qui vous ont mis dehors comme une poubelle n'aviez pas pour intention de voler votre bourse. C'est là que j'ai vu votre teint anormal. Et pas celui d'un homme bourré. J'ai par mégarde troué votre bourse en la récupérant avec un kunai.. Mmh. Je vous ai donné une autre bourse. Vous pouvez vérifier que ne vous ai pas volé. 

Je lui envoie son argent dans une bourse neuve avec son ancienne. Le tissu avait l'air plutôt intéressant. Peut-être qu'il y tient.. 

même si je vous dis qu'il vaut mieux arrêter, ça ne changerait pas grand chose. C'est à vous de vous rendre compte à quel point, il est dangereux d'abuser des bonnes choses. Vous le dire est une chose. Mais si vous n'êtes pas mentalement pas prêt à arrêter ça ne fera que vous frustrer. 

Mais qu'est qui est plus dangereux.. L'alcool ou les femmes… 

Vous devez avoir faim. Ça vous dit un poulet au cuit sur le feu de camp avec du riz ? Aah.. Haneki ne m'en voudra pas trop si j'ouvre une bouteille de saké. 

Sans doute qu'il doit être incrédule après le discours que je lui ai servi tout à l'heure. Mais à petite dose, le saké fait du bien. Le poulet est encore chaud, mais je dois réchauffer le riz. Pendant ce temps, je vais dans la réserve de mon Sensei et récupère une bouteille. Pas trop vielle, car sinon il s'en rendra compte. Kamakiri semble être une bonne personne. Mais je ne dois pas me fier aux premières impressions. Pourtant, mon instinct le plus brut m'affirme que celui que j'ai guéri est un homme du bien. Qui n'a rien à faire avec moi. J'ai envie de fuir et de retrouver Haneki. Et en même temps, j'ai envie de lui dire la vérité. Je secoue la tête. Ce n'est pas un peu trop tôt… ? Je reviens vers Kamakiri et pose la bouteille sur la table basse. J'attrape une assiette est deux verres. Je ne mange pas, j'ai déjà le ventre plein. Mais j'ai besoin de boire pour rester éveillée..

Je le sers puis remplis nos verres. C'est après la première gorgée que je me lance dans la vérité. 

-j'ai déserté Konoha il y a peu. 

Ce n'était pas si dur. C'est sorti seul, d'une limpidité alarmante et d'une facilité impressionnante. 

J'ai les yeux dans mon verre donc je ne vois pas sa réaction. Et je ne préfère pas la voir…
©️ Fiche par Mafdet Mahes

_________________

Nindo : Le tournant de la vie est parfois serré Attention au virage, un précipice s'y cache.
©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Senju Kamakiri
Indépendant
Indépendant
Senju Kamakiri


Messages : 26
Date d'inscription : 10/04/2020

Feuille de Personnage
Réputation: 210
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 0

Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Vide
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri}   Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Icon_minitimeLun 8 Juin - 10:06

usf5.png
Une impression étrange troublait Kamakiri lorsqu'il écouta avec attention les paroles de la dénommée Ayame, une personne qui lui était inconnue jusque-là. La jeune femme semble tout à la fois à l'aise avec lui et en même temps réticente, peut-être pas sur la défensive, mais elle s'efforce de maintenir une certaine distance. C'est peut-être simplement les restes de la beuverie de la veille et du poison, cependant c'est assez déstabilisant, au point qu'il se demande si elle ne cache pas quelque chose. Cachée ici elle doit bien avoir un ou deux secrets honteux en réserve.
Parmi tous les ninjas auxquels Ayame aurait pu porter assistance, elle est certainement tombée sur le plus surprenant d'entre tous, car ce n'est pas lui qui va la juger. Cadavres et secrets occupent allégrement le placard de Kamakiri, au milieu des regrets et des échecs. Autrement dit, quoi qu'elle ait bien pu faire ou quoi qu'elle fasse à l'avenir, jamais il ne la jugera. Une chance pour elle, car à peine avaient-ils prit le temps de faire connaissance qu'elle lui révélait sans trembler son statut de déserteur. Preuve de confiance ? Test maladroit ? Difficile de cerner cette femme.
Au début Kamakiri ne relève pas, bien trop occupé à finir son assiette. Affamé, comme toujours, après une cuite comme celle-ci. Puis c'est bien meilleur que ce qu'il a l'habitude de manger dans les tavernes où il se réveille. Une fois son assiette terminée jusqu'à la moindre miette et un verre de saké avalé cul-sec, il s'essuie la bouche avec une serviette et fixe un instant Ayame. Là tout de suite il aimerait bien être dans sa tête pour voir ce qui s'y trame, mais découvrir ce qui tourmente cette jeune femme n'aurait alors plus aucun attrait.

— Tout d'abord merci pour ce repas, c'était délicieux, commence par dire Kamakiri qui esquisse un sourire sincère. Ensuite… tu es sérieuse ? Tu me sauves la peau et tu prends soin de moi et la première chose que tu trouves à me dire c'est que tu es une Nunkenin ?

L'ermite apparaissait d'abord choqué, puis troublé, mais un soupir fit voler en éclats sa surprise tardive alors qu'il ricanait de la situation avec légèreté. Déserter Konoha, voilà une idée saugrenue n'est-ce pas ? Pourtant certaines voix se sont élevées le jour du départ de Kamakiri pour affirmer que ce n'était ni plus ni moins qu'une désertion – plutôt qu'une retraite spirituelle.

— J'apprécie cette franchise, mais… tu ne dois pas dire ça au premier venu, je pourrais être un ANBU ou je ne sais quoi encore, reprend Kamakiri qui se veut inquiet sur la spontanéité de cette femme. Heureusement pour toi, je ne compte pas te ramener à Konoha pieds et poings liés… et pas seulement parce que je t'en dois une.

Tout ceci c'était un peu soudain pour le jeune ermite. Compte tenu des connaissances affichées par Ayame il en avait vite déduit qu'elle est ou avait été ninja, mais quel genre de ninja se terrait dans un endroit pareil ? Certainement pas ceux qui n'ont rien à cacher. Difficile d'ignorer une information comme celle-ci alors même qu'il lui doit la vie, mais même si leur rencontre aurait été le fruit du hasard au milieu d'une taverne Kamakiri aurait réagit de la même façon.

— Pour tout te dire je suis moi-même un… vagabond, finit-il par dire alors que même ce statut est régulièrement remis en question par ses anciens camarades. Je n'ai pas eu le parcours traditionnel du fier ninja de Konoha qui se bat pour son pays, alors quand j'ai commencé à perdre pieds j'ai mis les voiles pour un avenir plus incertain : désertion, retraite spirituelle ou vagabondage, je te laisse te faire ton propre avis sur la question.

Pour autant cela n'a pas empêché Kamakiri de revenir auprès de Konoha alors que la situation devient tendue à travers le monde shinobi. Un village pour lequel il a encore un profond attachement malgré les circonstances et il est persuadé qu'il en est de même pour Ayame. Par le passé l'ermite à eu l'occasion de rencontrer déserteurs de différents horizons. Parfois pour croiser le fer, mais le plus souvent autour d'un verre comme aujourd'hui.

— Je ne te jugerais pas, pas sur ça en tous cas, moi tout ce que je vois c'est que tu m'as soigné et de mon point de vue ça vaut bien le bénéficie du doute, s'amuse Kamakiri qui conclu avec un clin d'œil alors qu'il prend la situation avec une grande légèreté. Un jour je te raconterais mon histoire… mais pour l'heure je dois régler mes comptes avec une vieille connaissance, remarque c'est peut-être de ma faute, j'aurais dû accepter de la rencontrer lorsqu'elle m'a demandé gentiment…

Un soupir qui se suffit à lui-même. Kamakiri pense savoir qui est derrière cette mascarade et si c'est bien ce qu'il pense, la personne derrière tout ça n'avait aucune intention de lui nuire, mais plutôt lui forcer la main. Étonnamment depuis qu'il a pris une autre voie que celle que lui imposait Konoha il est très demandé, particulièrement en ces temps troublés. Au moins ça lui offre des rencontres aussi étonnantes que rafraichissantes, cette surprenante nukenin en tête de liste.

— Un petit voyage au Pays des Rizières, ça te dis ? Je connais un petit restaurant à Oto parfait pour te remercier.

_________________
Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Ll6m
Revenir en haut Aller en bas
Shimizu Ayame
Nukenin
Nukenin
Shimizu Ayame


Messages : 292
Date d'inscription : 08/06/2019
Age : 24

Feuille de Personnage
Réputation: 150
Rang Ninja: B
PE (Disponibles): 400

Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Vide
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri}   Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Icon_minitimeLun 8 Juin - 15:42

Rencontre inattendue

 
Ma théorie est elle juste ? Lorsque Haneki est loin, il ne sait pas ce que je fais ? Où m'a-t-il laissé volontairement dire que j'avais déserté ? Pourtant, il m'a dit que je ne devais pas dire mon vrai nom. Je ne comprends pas.. Je penche la tête sur le côté une nouvelle fois, perturbée par mes propres réactions. Surtout que ce que dit Kamakiri est bien vrai. Je ne devrais pas dire qui je suis comme ça, si facilement au premier venu.
Quoi qu'il en soit, voir que mon repas lui a plu me fait plaisir. Surtout que ce poulet, je l'avais échangé contre des soins aux villages alentour. Je suis contente de continuer à faire le bien, tant que je ne menace pas son repaire, Haneki s'en fou que je soigne ou tue. Moi, je pense que c'est mieux de prendre soin de notre source de nourriture. Certes, ils connaissent mon visage, mais au moins, ils sont vivants.. Mon village aurait pu l'être si Konoha avait envoyé des gens.. Il aurait pu les sauver ! il aurait dû sauver mon village... C'est vrai que nous n'étions pas très riche, et qu'on n'a pas pu payer la sommes de l'intervention.. Mais j'ai toujours cru que les ninjas devaient protéger.. .

- Il a raison.. C'est juste que... Je trouve seulement le fonctionnement des villages cachés répugnant... Je croyais que nous étions des protecteurs. Pas des égoïstes... Mais la vie de Nukenin est pas mieux.. Je vais faire quoi si je me retrouve face à des innocents... Je suis médecin.. Pas...

— J'apprécie cette franchise, mais…

Je relève la tête et me rends compte alors, que j'ai pensé à voix haute. Je me gratte la tête, confuse. Voilà que je m'enfonce encore un peux plus. Je n'entends pas vraiment la suite des mots de l'homme que j'ai sauvé. "Arrête de parler maintenant. Ça suffit." Arrêter de parler.. Avec quelqu'un à qui je viens de révéler mon pire secret.. Et qui agit comme si je n'avais rien dit ? Et que lui aussi est partit.. Une rédemption est telle envisageable ? "N'y penses même pas Ayame. Ou tu subiras un sort pire que la mort. Mourir sans avoir pu venger tes parents"

Je baisse la tête, cache ma tristesse, et cherche à oublier la voix d'Haneki. Venger ma famille.. Mon village.. De Konoha.. C'est tout ce qui compte pour moi. Mon opinion sur la question ? Lui aussi à souffert à cause de Konoha ? Mon imagination doit me jouer des tours. La fatigue aussi. Je me reprends un verre de saké et le bois d'une traite. "Ne pas abuser des bonnes choses".. Pourtant, j'ai l'impression de provoquer Haneki. Ça m'effraie et en même temps ça donne une certaine sensation de liberté.

C'est alors que Kamakiri me propose un voyage au pays des rizières. D'abord incrédule, je crois à une blague. Pourtant, il est sérieux. J'aimerais essayer de tester ma théorie...

-C'est marrant. Je viens tout juste de rentrer de d'Oto. Ça me va.. Mais partons que demain.. J'ai besoin de fermer les yeux. Il fait nuit depuis longtemps.

Les dés sont jetés. Comment va réagir Haneki...?

...

Le soleil est déjà haut dans le ciel lorsque j'ouvre les yeux. Pas de trace de Kamakiri. L'ais-je rêvé ? Non, je ne pense pas. Je regarde partout. Certaines de ses affaires sont là. Il est allé se baigner dans la petite mare derrière ? C'est possible... Je reste allongé et attends son retour. Une étrange flemme envahissante me prend...
©️ Fiche par Mafdet Mahes

_________________

Nindo : Le tournant de la vie est parfois serré Attention au virage, un précipice s'y cache.
©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Senju Kamakiri
Indépendant
Indépendant
Senju Kamakiri


Messages : 26
Date d'inscription : 10/04/2020

Feuille de Personnage
Réputation: 210
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 0

Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Vide
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri}   Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Icon_minitimeLun 8 Juin - 18:36

usf5.png
Une étrange impression n'avait quitté l'esprit de Kamakiri toute la nuit, alors que quelques pièces plus loin l'énigmatique nukenin qu'était Ayame dormait elle à poings fermés. Tout au long de leur conversation il a eu l'étrange impression qu'elle n'était pas vraiment avec lui, complètement ailleurs serait d'ailleurs assez exact. Non pas qu'elle si fichait de ce qu'il pouvait bien raconter, c'est plutôt qu'elle avait des absences. Les rares fois où l'ermite à croiser ce genre d'attitude ça ne s'est jamais bien terminé. Il en vient à se demander si leur rencontre est vraiment le fruit du hasard.
Finalement Kamakiri parvient à s'endormir, mais c'est avant le lever de soleil qu'il se réveil. Vielle habitude qu'il a prise au Temple du Feu, les moines le faisait lever avant l'aube pour méditer et s'entraîner. D'ailleurs il serait curieux de connaitre l'avis de Jûro sur cette fille, certainement privilégierait-il de la patience et de l'attention. Tout ce que Kamakiri n'a pas. C'est bien pour ça que le Moine en Chef était le mieux placer pour diriger le temple et guider les âmes égarées comme cet ancien ninja de Konoha qui avait perdu la foi.
Rien de mieux qu'un petit bain pour se raffraichir les idées ou peut-être une bouteille de saké, mais Kamakiri tenait à avoir les idées claires pour ce voyage. Que pouvait bien cacher cette jeune femme ? C'était une certitude, il y avait chez elle quelque chose d'étrange, l'ermite pouvait le sentir. Nul besoin de son Senjutsu et cela ne ferait que confirmer ses doutes, il préfère que ça reste ainsi. Le voilà déjà paranoïaque, manquerait plus qu'il s'inquiète pour sa sécurité. Heureusement l'insouciance reprend vite le pas sur ses craintes, quand après un bref petit tour des lieux il retrouve Ayame.
Habillé et prêt pour une nouvelle aventure, Kamakiri se poste devant la chambre de son hôte et la découvre allonger sur le lit. Là à cet instant elle parait si paisible, mais au plus profond de cette fille c'est une obscurité insondable. Maudit Senjutsu.

— Grasse matinée ? J'admets que ça me ferait le plus grand bien, mais si je veux éviter une nouvelle tentative de meurtre sur ma personne mieux vaut nous hâter.

Parler de meurtre est un peu fort, cette vieille connaissance sait de quoi est fait Kamakiri et ce dont il est capable. Au moins grâce à Ayame ça ne lui aura pas pris plus d'une journée pour se remettre sur pieds, la dernière fois c'était une semaine…

— Je connais un petit village à la frontière, là-bas on trouvera une caravane pour aller jusqu'à Oto en toute sécurité, explique Kamakiri avec enthousiasme avant de s'interrompre. Et s'il te plait évite de dire que tu es une nukenin, ok ? Je n'ai déjà pas très bonne réputation à Ta no kuni alors si on sait que je fraternise avec des déserteurs de Konoha on va encore tout me mettre sur le dos.

Trop souvent on reproche à Kamakiri de s'acoquiner avec n'importe qui, amis ou ennemis. La vérité c'est que l'ermite ne juge pas une personne sur son statut, il préfère se faire sa propre opinion. Étonnamment les gens sont rarement aussi imperméables qu'il le pense. Ayame par exemple, elle est douce et gentille, mais au fond c'est une personne divisée entre lumière et ténèbres, certainement en proie à des démons que même Kamakiri ne se sentirait pas d'affronter.
Posté à la sortie du repère, que le vagabond n'imaginait pas à cet endroit du Pays du Feu, il patiente le temps que son acolyte du jour soit fin prête. Kamakiri profitait de la brise matinale et de la nature qui s'éveille, c'était revigorant.

— Ah te voilà… prête pour l'aventure ? Je décline toute responsabilité si tu venais à te faire kidnapper ou perdre la vie… je suis sérieux, lance-t-il avec un sourire gêné. Bon, hâtons-nous, sinon on va louper la caravane.

Enthousiaste et pleins d'entrain, Kamakiri ne donnait pas l'impression que la veille il était entre la vie et la mort à cause d'un poison. Tout ceci fait parti de la vie et s'il avait dû mourir, alors il serait mort – aventure suivante. Une philosophie aussi étrange que le personnage qu'il est, mais un voyage avec lui vaut bien ça et même plus.

_________________
Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Ll6m
Revenir en haut Aller en bas
Shimizu Ayame
Nukenin
Nukenin
Shimizu Ayame


Messages : 292
Date d'inscription : 08/06/2019
Age : 24

Feuille de Personnage
Réputation: 150
Rang Ninja: B
PE (Disponibles): 400

Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Vide
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri}   Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Icon_minitimeSam 20 Juin - 11:42

Rencontre inattendue

 
Grasse mâtinée ? Il plaisante ? C'est lui qui a dormi presque tout le jour et la moitié de la nuit. Mais je souris malgrés moi. J'avais oublié qu'une présence amicale était si.. Reposante. Je ne dirai pas que Kamakiri est un ami. Juste qu'il est gentil, et qu'il ne juge pas. Je me sens bizarrement à l'aise depuis qu'il a ouvert les yeux. Et il m'a même fait rire un peu avec son histoire de femmes..

-Appelle ça comme tu le veux.. C'est agréable des fois de rester allongé sans penser aux heures qui arrivent..

Je me redresse en vitesse et m'étire en soupirant. J'aimerais voir Haneki.. D'ailleurs, peut-être que je pourrais me servir de Kamakiri pour en apprendre plus sur ce qui se passe à Konoha. Mais il sait que je suis Nukenin maintenant. Il se méfierait sans doute. Même involontairement.

Dans ma poche, je serre mon bandeau de Kunoichi. C'est la seule chose qui me rattache au village. Une force inconnue m'empêche de le déchirer.. Ça embête un peu Haneki qui voit ça comme un affront. Mais pour une raison que j'ignore, il a l'air confiant et me laisse le garder..

Une caravane ! Je suis sauvée ! Je n'aurai pas l'impression de faire machine arrière alors que je reviens tout juste de ce même village. Je souris au souvenir de cette mission. Face à une femme débile, les hommes sont naïfs.. Ils n'ont même pas cherché à approfondir leurs questions. Tu parles d'un groupe de Ninja de l'information. S'ils avaient fouillé un peu plus, ils auraient pu comprendre que je ne connaissais même pas ce type. Et que cette bague était simplement du pipeau.

"Et s'il te plaît, évite de dire que tu es une Nukenin OK ?"


Je me gratte la tête que je penche sur le côté en signe de confusion totale.

-hehe… Juré, je ne dirais rien !

Ce n'est pas à toi que je l'ai dit.. Seulement à mon subconscient pour me prouver que je ne me fais que des films par apport à Haneki.. Pourtant.. Cette sensation persiste. Comment savoir si je suis vraiment moi… Ou si quelqu'un tire les ficelles de la marionnette que j'ai l'impression d'être..

-Kama…

Je baisse la tête alors qu'il se tourne vers moi. "kamakiri.. Comment savoir si je suis réellement moi.. Ou si je suis une marionnette.. Aide moi.. À l'aide.. "

C'est ce que j'ai failli dire. Je serre les poings, les dents et les paupières. Mon corps est tendu, mais la pression se relâche d'un coup. J'essuie une larme au coin de l'œil et me force à afficher un sourire sincère.


-Non rien. Oublie. J'allais dire une chose idiote. Je reviens. Je vais me préparer et rangée le bazar d'hier.

C'est plus d'une dizaine de minutes que j'étais reste sous la cascade, laissant les yeux se vider des larmes. Pourquoi. Pourquoi sa présence à lui me fout dans le même état que la présence de Seiko ? Je vous déteste.. Je vous déteste tellement. L'esprit de Konoha n'est que qu'une baliverne. Pourquoi !? Pourquoi tu me laisses venir avec toi.. Je suis une traîtresse. Je ne mérite même pas que tu sois encore là. Tu devrais partir seul. Oublie moi. Oublie les soins. Oublie oublie… oublie...


"Tu comprends maintenant pourquoi tu ne dois pas être amie avec les gens ? L'amitié fait souffrir. Regarde-toi, tu es pitoyable. Tue cet homme Ayame" jamais… "tue le" non !

Je sors de là en vitesse, me rhabille cache au mieux mes yeux meurtrit. Pourquoi quand je suis auprès de lui, je n'ai pas de si forte présence d'haneki dans ma tête.. Haneki.. Kamakiri.. Seiko.. Qui suis-je… ?
"Tu es à moi"
"Tu es Ayame"
"Tu es mon amie"

Arrêtez de me répondre ! Arrêtez.. Vous n'êtes pas vraiment
là..

Je retourne voir Kamakiri en soupirant.

-je te suis..

Après ça, je suis restée muette tout le chemin jusqu'à la frontière. Suivant le vagabond en silence, mais avec un sentiment agréable de liberté. Je me sens libre. Où est ce une simple illusion?

Je regarde le dos de Kamakiri, et finalement décide que ce n'est pas une illusion. Cet homme a ouvert quelques choses en moi. Et pourtant, j'ai toujours l'impression que je fais exactement ce que veut Haneki. Je secoue la tête. Toutes ses contradictions me perdent..

Nous arrivons finalement à la fameuse caravane. Je reste toujours silencieuse et laisse mon compagnon de voyage faire les présentations. Je souris timidement quand il est question de moi. Et finalement nous embarquons direction Oto. J'espère ne pas avoir à faire avec le contact d'haneki. Il serait capable d'informer mon sensei que je fréquente un type. Kamakiri serait en danger..

"Tu as déjà condamné cet homme en lui révélant notre planque, ton nom, et ton statut. Tue cet homme. Tue le"

Je regarde Kamakiri et c'est des sentiments de peur, de culpabilité et de tristesse qui m'assaille l'esprit..

-pardonne moi.. Kama…

Je sursaute en me rendant compte que j'ai pensé à voix haute. Il m'a entendu ? Je relève la tête. Il ne me regarde pas. Non ? Si ? Faut-il semblant de ne pas avoir entendu pour ne pas me mettre mal à l'aise ? Je suis perdue..

©️ Fiche par Mafdet Mahes

_________________

Nindo : Le tournant de la vie est parfois serré Attention au virage, un précipice s'y cache.
©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Senju Kamakiri
Indépendant
Indépendant
Senju Kamakiri


Messages : 26
Date d'inscription : 10/04/2020

Feuille de Personnage
Réputation: 210
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 0

Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Vide
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri}   Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Icon_minitimeMer 8 Juil - 10:47

usf5.png
Rien de plus déstabilisant qu'une femme et ses pensées, Kamakiri en sait quelque chose pour avoir côtoyé le genre féminin – pour toutes sortes de raisons d'ailleurs. Il est venu à la conclusion qu'elles avaient un pouvoir, parfois inconscient, sur les hommes. C'est comme si elle savait qu'un regard fuyant, une main dans les cheveux ou quelques mots suffisaient à leur faire baisser leur armure. Combien de fois l'ermite s'est laissé séduire pour finalement devenir une proie fragile. Trop pour qu'il l'avoue, mais c'est plus fort que lui et lorsqu'il voit quelqu'un qui souffre il a de l'empathie.
Difficile de dire si Ayame souffrait ou encore si elle le manipulait pour mieux le tuer plus tard, mais toujours est-il qu'elle avait le regard de ceux et celles qui cachent quelque chose. Tout le monde à des secrets plus ou moins honteux dans son placard, quelques cadavres même et c'est là le commun des ninjas. Le problème ne vient pas des hommes et des femmes, mais du système. Un système que Kamakiri a toujours contesté et parfois même détesté. Il a la volonté de changer les choses, sauf que parfois ça ne suffit pas.
Le trajet jusqu'à la caravane aura été des plus silencieux, trop pour un ermite pourtant habitué aux longs voyages et à la solitude. Heureusement ils ne tardaient pas à trouver le village et avec lui la caravane dont il avait parlé. C'est un homme de petite taille qui les accueille, visiblement content de revoir Kamakiri après toutes ces années. Sans même s'inquiéter du prix il paie le voyage d'avance et le petit homme n'a pas besoin de recompter il sait que c'est bien trop pour un si court trajet.

— Kamakiri… je n'ai pas besoin de ton argent, je ne fais pas la charité, soupire-t-il alors qu'il n'aurait rien dit si c'était un autre client. Je ne cherche pas la pitié ou la charité, paie-moi au juste prix.
— C'est le juste prix. Si on te demande tu diras que tu ne nous as pas vu, qu'on n'est pas passé par là et encore moins qu'on est à Ta no Kuni.


Impossible de dire avec ce diable de moine s'il affirme tout ça pour se justifier du prix ou si c'est bien réel, toujours est-il que ce petit homme n'a qu'une parole et besoin d'argent. Sans se faire prier plus longtemps il range les Ryôs dans sa besace et prépare la caravane. Un instant Kamakiri a tourné le regard vers Ayame, mais cette dernière était perdue dans ses pensées. Bien trop pour être interrompue, alors il n'en fit rien et s'installa dans la caravane.
En tête-à-tête avec l'étonnante nukenin, l'ermite vient à briser le silence quand il entend leur chauffeur parler aux deux mules qui tirent la caravane.

— Je ne sais même plus ça fait combien de temps que je connais Uta, s'amuse Kamakiri qui esquisse un sourire. C'est un brave type tu sais, le genre de ceux qui se tuent la santé pour faire tourner un pays qui les oublis un peu plus chaque jour.

Kamakiri aurait certainement beaucoup de choses positives à dire sur Konoha ou Hi no Kuni, mais autant de reproches à faire. Pour avoir traversé le monde shinobi de long en large il sait que ce n'est pas une situation propre au Pays du Feu. Le problème n'est pas près de s'arranger, encore moins avec la situation qui se dégrade de jours en jours à Kiri.

— Hi no Kuni parait séduisant au premier regard, mais comme dans tous les autres pays il y a quelque chose de pourri, commence par expliquer le moine qui se perd dans ses propres pensées. Je ne dirais pas que ce sont les hommes et femmes qui le dirigent, non, je pense que c'est plus ancien, plus profond… tu vois ce que je veux dire ?

Surement pas, mais ça n'empêche pas Kamakiri de poursuivre sa pensée. Peut-être qu'il se trompe, mais il pense savoir qu'Ayame en veut à Konoha pour une quelconque raison. Simplement pour son état de Nunkenin ? Ou bien est-ce plus sombre encore ? Indéchiffrable pour le moment, sauf qu'il a le sentiment qu'une partie d'elle est encore attachée, peut être même attirée vers Konoha.

— Je suis un rêveur, un idéaliste, je n'avais pas mal place à Konoha parce que j'aspirais à autre chose que la vie militaire et pourtant regarde moi, j'ai certainement mené autant de bataille qu'un jônin en aurait mené pour l'Hokage, ricane Kamakiri dans un soupir. Je ne pense pas qu'on ai besoin d'une bannière pour faire le bien autour de nous, on peut se battre au nom d'une cause, du peuple, comme le font chaque jour ces paysans qui laboure la terre pour nourrir leur famille.

Au fond cette tirade, si au début elle avait pour but de déstabiliser assez Ayame pour qu'elle cause, était maintenant un véritable appel du cœur. Kamakiri ne l'a jamais caché : son seul et unique but a toujours été de bâtir un monde meilleur. L'ermite a tenté sa chance à Konoha, puis à Suna et ainsi de suite sans jamais réellement parvenir à changer quoi que ce soit. Il y aura toujours quelqu'un ou quelque chose pour chambouler tous ses espoirs, alors il nourrit un tout autre projet. Plutôt que de changer le monde il veut bâtir un nouveau monde… quoi de plus idéaliste ?

_________________
Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Ll6m
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Vide
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri}   Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri} Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre inattendue {Feat Kamakiri}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Hi no Kuni :: Autres Lieux-