Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% en plus sur les articles soldés
Voir le deal

Partagez
 

 Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar



Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Vide
MessageSujet: Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito   Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Icon_minitimeDim 19 Jan - 20:05


C’était le grand soir, le jour J, celui qu’ils planifiaient depuis un moment déjà. Le début de leur grande aventure. A force d’en parler, on ne savait plus qui des deux avait implanté l’idée chez l’autre, mais ce qui était certain, c’était que ces deux jeunes gens étaient bien décidés à prendre leur avenir en mains par eux-même.

C’était une nuit noire, il faisait froid, sous son yukata noir, Osamu disparaissait presque complétement dans le manteau de la soirée tardive. Les minutes défilaient, bientôt l’heure du rendez-vous été dépassée… Son souffle chaud essayait de réchauffer ses petites mains gelées et plus le temps passé, plus elle doutait de la venue de son acolyte. Résolue pourtant ou un peu bête, elle était restée à l’attendre coute que coute.

Un choix payant au final.

ILS SONT LA ! ATTRAPEEZ LES !

Une main se refermait dans la sienne et ils entraient dans une course folle. Du haut de ses douze ans, Osamu était plutôt rapide, assez pour distancer des adultes (n’étant pas des shinobis ceci dit), mais que dire alors de son cadet qui la tirait derrière lui ?...

Pourquoi il était poursuivi avant même d’avoir commencé leur fugue était un mystère aussi, quoi qu’il en soit, après une longue course, malgré qu’ils avaient semé leurs poursuivants depuis longtemps, les deux gamins s’arrêtaient pour reprendre leur souffle.

Qu’est-ce qu’il s’est passé ?...

Question légitime de la part de sa complice, ils avaient pourtant tout planifié pour fuir en douce tous les deux vers Kiri. Pas le temps de s’éterniser sur place pour autant. Si les villageois étaient partis réveillé le père Kaguya, ce dernier n’aurait aucun mal à leur remettre la main dessus… sans parler de la dérouillée qui allait en découler. Son tour d’engouffrer sa main dans celle de Shojito pour le traîner avec elle le plus loin possible de cet endroit, leur barque de fuite n’était plus très loin, une fois sur l’eau, loin de la plage de l’île, ils ne risqueraient plus grand-chose…

A eux-deux, le bateau était facile à pousser dans l’eau et malgré leur jeune âge, ils étaient plutôt débrouillards, assez pour s’éloigner de là en pleine nuit, malgré la force des vagues. Aussi, le levé du jour se faisait pour eux au milieu de l’océan. Assis l’un en face de l’autre, ils étaient étrangement silencieux. Peut-être réalisaient-ils ou savouraient-ils ce qu’ils venaient de faire. Qu’elles étaient leurs motivations déjà ?...

Cela n’avait rien d’un jeu ou d’un caprice pour eux.

Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Vide
MessageSujet: Re: Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito   Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Icon_minitimeDim 19 Jan - 20:41

Le jour J, la grande évasion. Il avait attendu cela des semaines durant et jamais il ne s'était rendu compte d'à quel point cela pouvait être réel jusqu'à ce jour précis. Ikezawa Shojito était prêt et dans sa tête tout était clair, le plan n'avait aucunes faille et s'il devait tuer pour enfin s'échapper, il le ferait, plus de doute la dessus. La nuit venait de tombé et pour la énième fois les coups de fouet sur son dos avait été donné jusqu'à ce que son père ne puisse plus en donner un seul trop fatigué par l'acte. Les raisons qui le poussait ainsi à maltraiter son fils était simple, son fils voulait partir, changer de vie. Ne plus être associé à son bourreau de père. Il avait alors attendu que tous s'endorme pour préparer ses affaires, voyager léger, de quoi se changer en cas de besoin et un peu de nourriture car Osamu n'allait très certainement pas penser à cela. Avant de partir il avait deux personnes à saluer. Premièrement sa mère à qui il donna un baisé sur le front pour ne pas réveiller l'immonde monstre à ses côté, ensuite sa petite soeur à qui il soufflait quelques mots. Il ne le savait pas à l'époque mais celle-ci ne dormait pas en réalité. "Tayana... Ma petite soeur adorée... Je sais que tu m'en voudra à jamais de t'avoir laissé toute seule, mais ton grand frère il veut une autre vie. Une vie plus palpitante que celle-ci. Je ne peux pas rester avec notre père et je promet qu'un jour ou l'autre je reviendrais et je ferais tout pour te libérer de son emprise. Je t'aime petite soeur" Avait-il chuchoter sans se rendre compte que premièrement elle avait tout entendu et deuxièmement qu'il ne tiendrai JAMAIS sa promesse l'ayant oublier à force des choses et de temps.

En sortant de chez lui, l'Ikezawa avait bien fait attention à ne pas attirer l'attention sur lui et pourtant ce fut une erreur de calcule qui le fit se faire griller instantanément. Il n'avait pas manger... Grondant comme le tonnerre son ventre avait fait un bruit abominable juste devant la maison du veilleur de nuit qui s'apprêtait à partir en ronde. Leurs regard se croisaient et ils restaient quelques secondes immobile avant que Shojito ne lui sourisse et se mettes à courir comme jamais il n'avait couru auparavant. Trop tard pour la fuite silencieuse, le veilleur s'était écrier dans tout le village qu'il avait vu l'Ikezawa fuir vers le lac et qu'il ne fallait pas le laisser partir. Tout le monde savait qu'il rêvait de cela mais personne ne l'avait vraiment prit au sérieux jusqu'à ce jour. Puis soudainement il fit face à une personne qui ne s'attendait pas à croiser. Le père Kaguya... Si ce dernier savait que Shojito prévoyait de partir avec sa fille, jamais il ne le laisserai passer et un chance pour lui, le père Kaguya n'en avait que faire des raisons qui le poussait à partir et donc il se décalait sur le côté et eut même une petite phrase d'accroche du genre. "Bon débarras, ma fille ne s'en portera que mieux sans toi." Ce qui fit rire Shojito qui reprenait alors sa course tandis que le Kaguya en s'interposant pour le laisser passer venait sans le savoir d'aider sa fille à fuir. 

Jamais il n'avait autant apprécié le clan Kaguya que ce jour là. Ce clan qui le répugnait au plus au point a cause de leurs prétention et prédisposition à se battre sans valeur aucunes. Pourtant ce jour là fut le seul et unique ou Shojito eut du respect pour le père d'Osamu et que cela soit réciproque. Arrivé devant Osamu les deux se mirent à fuir sans vraiment s'arrêter et quand la question tombait il répondait. "J'ai faim..." Avant d'aider la fille à pousser la barque pour de nouvelles aventures..

A bord de leurs embarcation tout était silencieux et Shojito qui n'était à l'époque pas encore un véritable glaçon froid sans émotion souriait en regardant le soleil se lever. Enfin il y était, enfin la nouvelle vie s'offrait à lui. "Osamu... On y est... Plus de retour en arrière cette fois ! J'te fais une promesse, à partir de ce jour, on sera toujours ensemble. On veille l'un sur l'autre. Bon en vérité, c'est surtout moi qui veille sur la petite princesse emmerdeuse et chieuse que tu es mais c'est bon aussi." Déclarait-il tout sourire au vue de cette nouvelle vie qui s'offrait à eux alors que déjà on pouvait apercevoir au loin la côte se dessiner. Enfin, il y était ! 

Mais le répit ne sera que de courte durée...
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Vide
MessageSujet: Re: Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito   Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Icon_minitimeLun 20 Jan - 18:25


Elle souriait bêtement à l’époque quand il lui faisait ce genre de promesses, elle le faisait encore aujourd’hui ceci dit, mais ce n’était pas le sujet. La jeune Kaguyette approuvait les paroles de son binôme éternel. Même qu’elle lui tendait un doigt à lier au sien en signe d’engagement sur cette promesse. Non pas sans avoir d’abord râler sur la fin de sa déclaration ceci dit…

▬  C'est promis ! Pour la vie !

Son sourire de carnassier était franc, comme la sincérité de son sentiment ce jour-là, dommage qu’ils ne pouvaient pas prévoir tout ce qui allait les attendre. Et le plus drôle était de voir les années de conflits qui les attendaient après tout ce qu’ils avaient traversés ensemble de bien pire…

Sans surprise, la gamine s’était endormie sur les genoux de son acolyte condamné à faire preuve de vigilance pour deux afin de ne pas dériver en pleine mer. Si le trajet en bateau les séparant de l’archipel était court, il n’en restait pas moins pour autant périlleux si on se laissait aller aux courants du grand large. Fatiguée de sa nuit mouvementée et de ses émotions aussi sûrement Osamu dormait quant à elle comme un petit ange jusqu’à ce que l’arrivée vers la plage la secouât assez pour la séparer de Morphée.

Ils y étaient.

L’excitation commune passée, il était déjà temps de mettre en œuvre leur plan initial. Il fallait bien qu’ils survivent avant de penser à vivre déjà… Et les deux enfants avaient d’autres ambitions que jouaient les esclaves pour quatre sous dans une vie commune.

Ils étaient là pour l’examen genins de la brume sanglante.

Et croyez bien que ce village portait bien son nom. Faute de connaître déjà l’emplacement exact du village, le duo d’inséparables avait dû se contenter de rejoindre le point de rassemblement. Et il y avait foule sur le lieu de rendez-vous, tant que malgré la nature fanfaronne et excentrique de la petite manieuse d’os, elle préférait la sécurité d’une main refermée sur celle de Shojito pour se rassurer de ne pas se retrouver seule ici par mégarde.

▬  Y a beaucoup de concurrents… Et pas assez de place pour tout le monde. Kiri avait une façon bien distincte de faire le tri. Mais les gamins ne le savaient pas encore. Ils ont tous l’air vieux…

Ou presque. Quelques gamins seuls ou accompagnés, désespérés ou déterminés avaient eux aussi fait le même pari risqué pour leur avenir que les deux jeunes gens. Mais quoi qu’il en soit, ils n’étaient pas là pour sympathiser.

▬  On leur colle à tous une raclée, puis après on ira se trouver une grande maison rien que pour tous les deux !

Ce qu’elle pouvait être naïve et idéaliste à cette époque… Loin de la réalité aussi. Enfin, peut-être que c’était toujours le cas au final… Chez les Kaguya, sur la petite île natale, l'ambiance était clairement moins optimiste en découvrant l'absence de la cadette de la famille. Très vite, un lien se faisait dans la tête du père de famille. Inutile de préciser la suite !

Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Vide
MessageSujet: Re: Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito   Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Icon_minitimeLun 20 Jan - 20:08

L'épreuve de la brume sanglante, un rite à passer pour devenir un shinobi. Shojito avait attendu ce moment toute sa vie pour ainsi dire et désormais il y était. Enfin il allait pouvoir réaliser un rêve, bien loin de s'imaginer ce qu'il allait leurs arrivé il semblait déterminé et suite au parole de la Kaguya il eut un véritable grand sourire se dessinant sur ses lèvres. "Yosh ! On va le faire Osamu ! Personne ne pourra nous battre !" Déclarait-il haut et fort pour que tout le monde puisse bien l'entendre. Soudain les deux pouvait réalisé que l'ambiance était tendue, personne ne semblait vouloir véritablement rire de la situation. Pourquoi personne ne riait ? Pas d'amusement ? S'agissait-il d'une discipline que les deux n'avait pas ?

La brume sanglante... Je m'en rappel comme si c'était hier. A bien y repenser cet épreuve portait son nez à merveille, je peux encore sentir l'air pesant autour de nous, cette odeur de fer mélangé à celle de la terre. Le sang. Alors que nous venions d'arrivé et que nous étions enjoué, très vite nous comprenions que l'épreuve n'était pas bénigne. "Hey les deux petits ! J'ai misé sur vous ! Attrapez !" Avait gueulé un homme dont je ne saurais dépeindre le faciès aujourd'hui encore, il nous avait lancé un sabre de piètre manufacture, je compris alors que j'allais en avoir besoin. Sans trop attendre je ramassait l'arme et la tenait fermement déjà le son du départ retentissait et désormais je me mettait devant la Kaguya sabre en avant tandis qu'une giclé de sang venait s'écraser sur mon visage. J'eut la réaction la plus naturel qui soit pour l'heure. J'étais tétanisé. Un enfant venait juste sous mes yeux de se faire décapiter et sans l'intervention de celui qui avait fait rouler sa tête, c'était très certainement les notre qui aurait rouler au sol. Désormais l'enfant nous faisant face avait le regard noir, livide il semblait assoiffé de sang. Une bête sans vergogne, conditionné pour tuer. Que ce passait-il dans ce village maudit ?!

Sans trop savoir comment ni pourquoi je poussais Osamu pour lui éviter de se prendre l'attaque qui nous était destiné à tout les deux. Mes réflexes était impressionnant pour une personne n'ayant jamais vraiment appris les arts martiaux, mais pour autant que je m'en souvienne, seul Osamu était véritablement initié à l'art shinobi. C'était en la combattant que j'avais acquit de tel mouvement et sans trop me poser de question, en grande partie à grâce à mon instinct de survie, je me déplaçait habilement sur le côté pour esquiver et ma lame venait trancher la gorge de ce jeune homme qui ne m'avait même pas été présenter. Il tombait face à mois tandis que je me figeais, je venais de prendre une vie pour la première fois de ma vie. A peine le hostilités avaient-elles commencé que j'étais déjà recouvert de sang, celui d'un adversaire. Tétanisé, je ne bougeais plus au milieu de ce champs de bataille et le fait que nous n'étions pas natif de Kiri était pressentit pour faire de nous les cibles principale... Pas de répit, un nouvel assaut se profilait déjà et moi... J'étais dans l'incapacité de détourner mon regard de la personne que j'avais tuer... Que faire ?... Pourquoi avions nous décidé de partir sur un coup de tête ?! Etait-ce réellement ce qui allait nous attendre ? Semer la mort ou être tuer.

Mes jambes étaient figé... A l'aide, quelqu'un ?! Personne... Pourquoi n'y a-t-il personne pour arrêter ce massacre ?! J'ai peur... Non... J'ai froid... Non... J'ai... Je dois survivre... Je ne veux pas mourir... Osamu... Ne mourons pas... Pas maintenant... Pourquoi ne puis-je pas parler ? Quelqu'un aidez moi !
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Vide
MessageSujet: Re: Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito   Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Icon_minitimeLun 20 Jan - 20:44


La tension était lourde, mais ce n’était pas ce qui inquiétait la petite fille, aucune silhouette ici n’était assez imposante pour la faire douter : On lui avait appris que sur l’échelle alimentaire du prédateur, elle était au-dessus de tous, une Kaguya.  Rabâcher aussi que c’était innée chez elle cet instinct de tueur et que nul jamais, ne serait capable de la terrasser. Et elle y croyait dur comme fer, c’était son papa chéri qui lui avait dit, le seul capable de lui flanquer une raclée, même sa sœur aînée n’y arrivait pas.  Alors non, Osamu ne comprenait pas pourquoi Shojito l’avait poussé alors qu’elle avait une proie à empaler. Elle n’avait toujours pas compris non plus que ce jour mettait fin aux illusions de l’enfant, lui volant une part de l’humanité qu’on avait fait en sorte de ne jamais lui faire connaître. Pour elle c'était normal ce genre de comportement...

Il était tétanisé, alors que la Kaguya, dès les premières effusions, dès la vue du sang et des corps meurtris était quant à elle entrée en transe. Sa langue se promenait sur ses jeunes lèvres pour prélever les douces giclées de sang et très vite son regard était fou, vif, ses pupilles étaient si grandes qu’elle en perdait son minois de gamine. Toutes ses dents s’affichaient dévoilant ses traits de prédateur pré-ancrés.

Son bras se changeait en os tranchant, il ne servait plus à rien de converser avec, la Kaguya faisait ce qu’on lui avait appris : se laissait aller aux pulsions qu’on lui avait inculqué comme bonnes. Son arme singulière se plantait dans le ballot qui lui faisait face, sans hésitation elle la retirait en éventrant sa victime au passage avant de bondir planté à nouveau cette dernière dans la tête du pauvre fou qui tentait de s’en prendre à Shojito en face d’elle.

Elle lui arrachait la moitié du visage en extrayant son bras osseux sur un côté avec la même dextérité. Sans changer l'expression satisfaite de son visage de plus en plus ancrée.

Voilà qu’elle faisait face à son acolyte, un dont elle ne comprit rien du comportement trop absorbée par son excitation du combat. Ainsi, lui qui ne l’avait jamais vu ainsi découvrait la bête qui se cachait sous cette apparence trompeuse de chieuse… mais la prédatrice n’en avait pas après lui, elle lui souriait, immaculée du sang de ses rivaux et toujours assoiffée de plus de meurtres encore. Prendre des vies, faire un massacre lui donnait aucun état d’âme à elle… Bien au contraire, ça constituait son appartenance au clan. Ses pairs seraient fiers de ses prouesses.

Ils n’avaient pas eu la même éducation combien même ils avaient grandi ensemble…

▬  KA…. Ka… Kaguya !!!! Hurlait un participant.

Ce qui eut le don d’attirer toute l’attention vers eux, particulièrement sur  la gamine arrogante qui les défiait déjà de venir la prendre au corps à corps s’ils l’osaient. L’orgueil et la prétention d’un Kaguya était sans faille… dès leur plus jeune âge, ils ne doutaient de rien.

Alors forcément, face au monstre qui progressait de façon alarmante, déjà dix morts par son biais autour depuis le cri d’alerte… un groupe se leaguait pour l’abattre en priorité. Problème, on ne lui avait appris ni la peur d'être blessée ou mourir, ni l’instinct de retraite pour sa survie, à part foncé dans le tas, la fille n’était capable de rien d’autre. Tant qu’elle oubliait de compter sur son allié ou même de le protéger (bien qu’elle le fît involontairement en faisant le ménage autour), pour elle, il devait autant s’amuser qu’elle, alors elle ne voulait pas lui voler ses jouets.

Son petit rire diabolique qu’elle avait gardé aujourd’hui encore (Shojito devait le détester) et la voilà chargeant le tas pour trancher tout sans distinction, se mouvant sans aucune logique, de façon aléatoire instinctive… Inconsciente du danger ou de l’enjeu, mais terriblement efficace. Le sang giclait, des masses tombaient lourdement au sol. Et combien même elle avait été blessée plus ou moins gravement au passage, elle ne perdait rien de sa vigueur ou sa volonté dans l'échange frénétique.

Mais c’était peut-être ça qui la rendait si redoutable même pour une simple enfant.

Quoi qu’il en soit, elle allait finir acculée par le nombre, mais bien que consciente de cette fâcheuse position, son egouement ne tarissait pas.

Elle était une Kaguya, mille adversaires en même temps  ne suffiraient pas à l’abattre.

C’était papa qui lui avait dit.

Elle devait tous les abattre. Tous. Sauf Shojito.

Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Vide
MessageSujet: Re: Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito   Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Icon_minitimeLun 20 Jan - 21:51

Sensation désagréable d'impuissance, odeur de sens me parcourant les narines et cette Kaguya... Osamu... Complètement différente de ce que j'avais déjà pu voir par le passer. Addictive à tout ce sang, ces combats sans fin... Comment pouvait-elle tuer sans le moindre remords ?  A peine avais-je tuer une seule personne que je remettais mon existence entière en question... Pourquoi n'étais-je pas capable d'être comme elle ? La survie... Il me fallait survivre... Comment ?... Les yeux rivés sur les méfaits de la démone réveillé je n'arrivais pas à réaliser ce que nous étions en train de faire là. Soudainement la situation se faisait un peu plus dangereuse et pourtant Osamu ne semblait pas s'en rendre compte, dans sa folie meurtrière elle n'avait pas remarquer de désormais elle était en sous nombre et désormais incapable de s'en sortir seule. Fais chier ! Connasse ! Petasse ! Pourquoi tu me foutais toujours dans la merde ?! A bien y repenser je te détestait pour ça... Pour ce qui allait suivre... pour les monstres que nous allions devenir montagne de cadavre et pluie de sang prévue. Sortez couvert...

Mon sang ne fit qu'un tour alors que mon corps se mettait à vibrer. Le ciel s'assombrissait et désormais un nuage se formait au dessus de ma tête tandis que ma voix prit le dessus sur ma personnalité. "Personne... Personne... Personne ! PERSONNE !!! PERRRRSOOOONNEE ! PERSONNE NE TOUCHE A LA KAGUYA ?! C EST BIEN CLAIR BANDE D ETRE INFERIEUR ! ON VA VOUS DEMOLIR ET JE ME BAIGNERAI DANS VOTRE SANG JUSQU'A CE QUE CE DERNIER COAGULE !"

Oui, j'étais hors de moi et le tonnerre grondait au dessus de moi. Osamu était un monstre, je l'avais réalisé désormais. Mais il s'agissait du mien. Mon monstre à moi et personne n'avait le droit de la toucher ! Un immense éclaire me frappait et je me sentit soudainement revivre, une frénésie qui instantanément me coupait de toute humanité. Le regard clos l'espace d'une seconde, lorsque j'ouvrit les yeux ceux-ci étaient imprégner de foudre. Livide, j'étais devenu ce que je resterai a jamais depuis ce jour. Un homme, un homme dépourvu d'émotion du moins en apparence. Mon coeur était serrer et mon corps se sentait de plus à l'aise. J'étais dans mon élément ? Mon élément... La foudre... Compris... Ma vitesse fut fulgurante et la trentaine d'ennemi étaient balayer en une demi seconde si bien que je ne réalisait même pas à quel point nous étions avec Kaguya devenu les cible à abattre. "Ce... c'est... C'EST DES MONSTRES ! TUEZ LES ! PERSONNE NE POURRA SURVIVRE SI ON NE LES TUES PAS !" Tout combat nous semblait avoir cesser. Aucuns ne semblait vouloir s'allié à nous deux. Qui les en aurait plains ? Pas moi et encore moi la Kaguya qui devait déjà jalousé l'attaque surpuissante qui avait balayé son amusement.

Seul contre tous ? Oui, j'en étais sur, aujourd'hui était notre dernier. Mon sourire se dessinait alors sadiquement à l'image de la Kaguya. La première d'une longue série de sourire sadique. Transformé en un éclair. J'aimais ça. Ce moment était un plaisir sans fin, oui, comme elle... Mais je ne m'amusais pas. J'aimais simple ce sentiment de puissance qui m'envahissait. Je l'adorais... Perdre ? Pas tant que nous seront debout. Pas tant que nous seront côte à côte.
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Vide
MessageSujet: Re: Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito   Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Icon_minitimeMar 21 Jan - 20:04


Évidemment, pour la jeune Kaguya s’était logique qu’il réagisse ainsi, qu’il finisse par être pris par la frénésie du combat. Bon pas qu’il lui vole ses cibles, mais comme c’était Shojito, Osamu pouvait s’en accommoder. Le carnage sur ce jour-là fut conséquent. La foule s’animait, extasiée qu’elle était, les paris allaient bon train, leurs adversaires doutaient de plus en plus. On aurait pu à la fin, quand il ne restait plus qu’eux les regarder s’entretuer, mais le « seuls contre tous » de ce couple d’enfants rapportait trop d’argent pour être sacrifié.

Bien sûr, pas une seconde Osamu en tout cas, n’avait été consciente qu’elle risquait de se retrouver face à sa moitié, pour elle tout cela n’était qu’un jeu dont ils sortaient victorieux les jours suivants. Au final, c’était l’inédit et le gain qui les avaient préservés du drame de devoir s’entretuer ou mourir ensemble en cas de refus d’obéir. Chaque jour étant plus spectaculaire que le précédent, les gamins s’éveillant à leur talent enfin exploité. D’ailleurs, Osamu boudait un peu son Shojito, il ne lui avait jamais montré ses attaques de foudre quand ils jouaient entre eux et qu’elle l’initiait par la force des choses aux arts shinobis…

Assise en tailleur devant le feu de leur camp de fortune, la fillette le regardait un peu en biais. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait raté l’occasion de se coller contre lui sous leur seule couverture (celle qu’avait pensé à prendre le garçon)  l’excuse du froid. On était en hiver après tout… et ils n’avaient pas un sou, les paris étant faits dans leurs dos ne leur rapportaient rien. Dans leur village de pêcheurs si simple, ils n’avaient appris tous les vices des grandes métropoles malheureusement. Mais qu’importe, camper et se nourrir de leur pêche ne semblait pas les traumatiser pour ses premiers jours. La Kaguya avait l’impression d’être en vacances en fait. Sa petite tête fatiguée s’appuyait sur l’épaule de l’Ikezawa, le feu crépitait, les enfumant plus qu’il ne les réchauffait, il pleuvait tellement, l’air était si humide, sous leur toit de fortune les conditions étaient rudes.

▬ Tu crois qu’il va falloir qu’on fasse ça combien de temps avant de devenir des Kirijins ?


Comment pourrait-il avoir la réponse ? Personne ne donnait jamais de précisions là-dessus, soit ils jouaient avec leurs nerfs, soit ils testaient leur volonté… Ou leur endurance. Ce n’était que le début de la fin de journée, l’astre commençait à peine à disparaître et déjà le gel traversait le barrage de tissus. La jeune fille posait son regard sur le tas de bois, soit ils allaient devoir veiller pour l’alimenter, sans en avoir assez jusqu’au matin… Soit, ils allaient mourir de froid. Sûrement que Shojito avait eu la même réflexion d’ailleurs.

▬ Regarde… depuis qu’on est arrivé on campe ici. Mais il n’y a jamais eu de lumière là-bas. Ça ne ressemble pas à une maison… Mais on aurait plus chaud non ? J’ai si froid. Sa petite main gelée se glissait dans celle de son homologue. Oui, elle le collait déjà physiquement aussi.

Elle lui proposait une entrée par infraction chez un inconnu pour partager un vrai lit, faute d’avoir déjà leur nid douillet…


Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Vide
MessageSujet: Re: Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito   Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Icon_minitimeMer 22 Jan - 7:10

Quel bataille de longue haleine, les deux shinobis en herbe étaient deux sans domicile fixe depuis la fin. Shojito n'en pouvait déjà plus de ce mode de vie et pourtant une seule chose le faisait persister, il était hors de question de rentrer au village de pêcheur. Sous aucuns prétexte. Lorsque la Kaguya le collait pour se réchauffer il mourrait d'envie de lui dire d'aller voir ailleurs s'il y était, cependant il était tout aussi frigorifié qu'elle et c'était le seul moyen pour eux de se réchauffer un minimum. "Jusqu'à ce qu'on trouve le moyen de contacter les dirigeants du village. On y arrivera Osamu, hors de question de retourner dans cet endroit pourri." Avait-il répondu à la question tandis qu'il observait au loin la cabane. Il l'avait remarqué bien avant elle et pourtant n'avait pas daigné en parler. A quoi bon ? S'il s'agissait d'un piège pour les attirés ? Les événements des jours précédent l'avait rendu méfiant, bien entendu. Ce cauchemar n'en avait peut-être pas l'air mais l'Ikezawa était à jamais changer par tout ce qu'il s'était passé. Il décidait finalement de se lever et tenir fermement la main de la Kaguya pour ne pas qu'elle s'éloigne. Jamais il n'aurait eut la prétention de dire qu'il était le plus courageux des deux, cependant il avait ce devoir de protéger Osamu coûte que coûte comme si il ne voulait absolument pas être séparer d'elle. Peut-être aurait-il complètement vrillé si elle n'avait pas été là pour lui. Peut-être serait-il devenu un monstre, qui sait ?

Quoi qu'il en soit les deux arrivaient devant la cabane et l'ouvraient lentement. Un bruit de grincement de porte se faisait alors entendre et bien que d'apparence extérieur, il n'y avait pas de lumières ni même signe de vie un homme était assis devant un feu avec deux couvertures sur ses jambes et ce dernier ce retournaient visage fermé face au deux gamins. Si Shojito avait mis quelques seconde avant de réaliser il ne doutait pas sur le fait que la Kaguya devait déjà s'imaginer en train de dépecer l'homme qui leurs faisait face. "Je me demandait quand est-ce que vous viendriez. Votre feu de camp m'étouffes depuis un peu trop longtemps. Venez vous installer les enfants. J'ai fais du thé." Déclarait le vieille homme comme si il nous attendait depuis plusieurs jours. Naturellement l'Ikezawa se demandait pouruoi de l'extérieur, ils n'avaient jamais vu de lumière et la réponse fut rapidement trouver. Les fenêtres étaient barricader. Quel genre d'homme se barricadais au seins même de son propre village ? Kiri était-il si dangereux que ça ? "N'ayez pas peur. Si j'avais voulu vous tuer, ce serait déjà fais depuis longtemps." Ajoutait-il en se levant et en préparant devant le feu deux place douillette accompagné de deux tasses de thé bien chaude.

Qui était cet homme et pourquoi leur offrait-il l'hospitalité de la sorte ? Na savait-il pas qui il avait en face de lui ? Pourtant les deux enfants avaient bien fait parlé d'eux. "Ainsi voici le couple sanguinaire. C'est comme ça qu'il vous ont surnommé. C'est marrant non ? Vous n'êtes que des gosses et pourtant on se rappellera à jamais de vos exploits." Déclarait-il en se dirigeant vers sa modeste cuisine pour y préparer de quoi manger pour trois.

"Qui êtes vous ?" Demandait Shojito n'ayant pas bouger depuis le début tandis que la Kaguya ne devait surement pas s'être fais prier pour se caler devant le feu. Naïve qu'elle était, c'était bien son genre. L'homme se tournait alors vers le petit garçon et il eut un sourire des plus enjôleur. "Le fait que ton amie ce soit assises sans même prendre la peine de poser la question ne te suffit pas ? La penses-tu naïve au point de faire confiance au premier inconnu venu ? Il faut dire qu'elle est d'une lignée des plus formidable. Osamu n'est-ce-pas ? Comment va mon frère ? Est-il toujours aussi difficile avec toi ?" Demandait-il à la Kaguya qui selon les dires du vieille homme la connaissait. 

Qui était-il et bon sang comment cela se faisait-il que la coïncidence interpellait que Shojito ? S'il s'agissait d'une connaissance d'Osamu, pourquoi ne s'était-il pas manifesté plus tôt et comment cela se faisait-il que nôtre campement se trouvait à deux pas de sa maison ?! Osamu avait de sérieuses explication à lui donner.
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Vide
MessageSujet: Re: Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito   Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le départ vers une nouvele vie [Flashback] - Shojito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Mizu no Kuni-