Le Deal du moment : -48%
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
Voir le deal
10.49 €

Partagez
 

 Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeJeu 2 Jan - 16:37

La journée avait débuté péniblement, n'ayant pas beaucoup dormi de la nuit je m'étais réveillé à l'aube car une fois de plus la petite personne d'Osamu passait avant tout. Les yeux valisé comme jamais auparavant et la tête douloureuse probablement dû au quelques dizaines de saké ingurgité la veille pour fêter... Rien en particulier à vrai dire. J'avais simplement soif. Quoi qu'il en soit je n'avais pas mis longtemps pour me préparer, un passage rapide à la douche, une coiffure ébouriffée et des habits propre. Masquer la possible odeur de saké était ma principale idée, je ne pouvais pas arrivé débraillé pour cette journée, il paraîtrait que c'est important de faire bonne figure devant son enfant.

Nijiko ne me voyait pas tant que cela et donc je lui avait dis en passant que je passerai la journée avec elle au moins une fois par mois. Très vite elle avait gravé cela dans son esprit et aujourd'hui était l'un de ces fameux jours... Elle avait probablement cassé les pieds à sa mère pour lui rappeler que je n'y avais pas encore été ce mois-ci... Oh, bien entendu j'étais RAAAVI de passé du temps avec ma fille mais la perspective de devoir la voir elle... J'en avais déjà des frissons.

Il ne faisait pas très chaud dehors, à vrai dire si je n'avais pas enfiler ma veste je penses sincèrement que je serais en train de grelotter. J’espérais que cette pimbêche avait habiller la petite comme il se devait. Je n'avais pas tellement envie de devoir gérer un rhume durant mon tour de garde. L'air frai m'aidait un peu à retrouver mes esprits et très vite je prenais l'ascendant sur ma gueule de bois et redevenais quasiment frai comme un gardon.

Bientôt j'arrivais au point de rendez-vous habituelle prêt du lac un banc prévu pour quiquonque souhaite faire une pause et contempler cette magnifique étendue d'eau. Sans surprise j'étais arrivé en avance, si je devais compter sur la ponctualité d'Osamu, je n'étais pas sortit de l'auberge. Peut-être m'étais-je trompé d'heure ? Pourtant je n'en avais pas l'impression. Bien trop usé par ma nuit mouvementé je fermais les yeux et lentement tombais endormi sur ce banc. La tête plongeant un peu plus sur le côté à mesure que le temps avance, je la redressais par période ne souhaitant pas tomber.

Finalement j'entendais des pas venir dans ma direction, d'abord une marche lente et plutôt lourde, celle d'une shinobi en herbe n'arrivant pas encore à resté discrète, ensuite les pas léger d'une toute autre kunoichi sur-entraîné. Ça y était, les galères allait enfin commencé... Le petit pas de ma fille se faisait soudainement plus lourd et rapide, elle courait véritablement. Elle souhaitait très certainement me surprendre alors j'avais décidé de la surprendre moi aussi.

Soudain je me levais et d'un coup sec me mettait de biais pour évité la gamine qui me sautais au visage. Au vol je la saisissait pas son kimono et la faisait tournée telle un avion en bois comme nous avions lorsque nous étions enfant. Je la déposais ensuite face à moi et déposais ma main sur son petit crâne. Regarde livide et voix monocorde je me contentait d'un. "Salut gamine." Suit à quoi je m'efforçait de lui sourire. "Tu dois vraiment apprendre à être plus discrète." Finissait-je reprenant mon inexpressive la plus totale. A peine eut-je finis de la saluer que celle-ci me prenait dans ses bras serrant très fortement de ses petits muscle. Je ne pouvais pas dire que ce n'était pas agréable, je pourrais même manquer ce genre d'étreinte. Si seulement elle n'était pas la copie de... "Osamu. Comment vas-tu ?" Je m'en foutais royalement de comment elle allait, mais forcé par la présence de Nijiko j'étais obligé de faire comme-ci.

"Je te la ramène à quel heure ? Enfin... Sauf si tu décides de nous coller." Avais-je laissé échapper connaissant l'énergumène capable de véritablement coller tel un tube de super glus. Je n'avais pas l'intention d'accepter de passer la journée avec ça mais je devais avouer que resté seul avec Nijiko me rendais vraiment mal à l'aise, je ne savais pas vraiment m'y prendre avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeJeu 2 Jan - 19:05

Comment dire, il n’y échapperait pas cette fois non plus. Ni au temps qu’il devait passer avec sa descendance, ni à l’entrevue avec la mère de cette dernière, ni à la scène de ces deux jumelles quasi parfaite. Enfin, ça aurait pu si l’Ikezawa n’avait pas endommagé son patrimoine génétique en  donnant ses yeux bleus à leur gamine. Le maudit même ça il n’avait pas pu le faire correctement.

Sa fille la ramenait sur terre en lui rappelant l’ordre du jour. Elle lui avait tellement, telllemmmment, casser les oreilles avec cette date-là. Osamu ne comprendrait jamais ce qu’il y avait de si spécial avec une journée en compagnie de Shojito. Amour paternel ou pas, il était aussi interactif qu’un cailloux. Enfin, le cailloux au moins sa fille pouvait shooter dedans sans qu’il esquive.  Dans les souvenirs de la Kaguya, même le sien qui était un manieur d’os à la réputation qui n’était plus à refaire, était plus démonstratif que ça.

Ses lèvres se pinçaient durant cette réflexion, elle constatait perplexe la joie de sa progéniture à retrouver les bras de ce boulet. A quoi pensait-elle elle-même quand elle avait fini dans les bras de ce dernier… Au moins, la boulette lui avait donné leur fille. Et voilà que les échanges hypocrites étaient de retour...

« Merveilleusement bien depuis que Nijiko m’a dit qu’on irait faire des emplettes. Sourire de carnassier d’une Kaguya s’affichant, dans trois, deux, un… Et toi ? »

Revers de la tête pour faire danser ses cheveux et affirmer le premier Ko assez subtilement pour que leur fille ne comprenne pas l’hostilité… déjà amorcée. La petite sautillait déjà d’excitation et la grande se satisfaisait de faire du seul jour du mois où il assumait son rôle de père… Un enfer.

« OWI ! OWI ! Je veux les nouvelles chaussures dont maman m’a parlé ! »

Osamu lui avait monté un baratin sur une paire cachée dans les boutiques de Mizu no kuni qui était capable de la rendre complètement indétectable tellement son pas serait léger. Si le père et la mère avait bien un point commun : C’était leur faiblesse devant leur fille.  Et la Kaguya le savait autant que l’Ikezawa, à la différence qu’elle, n’avait aucune race à s’en servir pour arriver à ses fins.

« Ne me regarde pas comme ça, tu viens toi même de lui dire qu’elle avait besoin de plus de discrétion. »

Et sans le savoir, il avait aidé son plan bien plus qu’elle ne l’espérait. Pas le temps de respirer, la plus jeune du trio tirait sur le bras de l’homme de la famille. Direction le centre ville ? Ah non, ça c’était trop facile.  La gamine tendait une carte à son père, une qu’on savait maintenant qui lui avait donné…

« Il faut qu’on aille, ici, ici, ici, ici et là aussi... »

La liste n’en finissait pas…

«  Papa va te porter sur les épaules pour qu’on marche plus vite, ça serait dommage que tes petits pieds tout gonflé ne puissent pas mettre les chaussures de tes rêves. Nous n'avons pas d'heure pour rentrer, j'ai trois jours de repos devant moi. »

Mimique. La garce elle n'allait rien lui épargner, même pas sa présence.

Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeVen 3 Jan - 7:48

J'eut un crissement de visage lorsque la Kaguya m'annonçait le programme qu'elle avait réussi à mettre dans la tête de ma fille. Des emplettes ? Foutage de gueule, elle savait parfaitement que je détestait faire les magasins. Feignant d'apprécié l'idée je rétorquais alors. "Oh des emplettes... Que c'est intéressant. Et que souhaites-tu acheter exactement ma puce ?" Demandais-je à Nijiko omettant consciemment de répondre à Osamu. Les nouvelles chaussure dont maman lui a parlé hein ?! Quel drôle de coïncidence. Si elle souhaitait que je lui offre une nouvelle fois mont et merveille simplement pour contenter sa vénalité, elle se mettait un bras dans l’œil. A nouveau mon regard se déposait sur la peste et aussitôt je lui faisait comprendre qu'elle n'allait pas s'en tirer à si bon compte. La réponse que j'eut à mon regard ne se fit pas attendre, elle avait déjà tout savamment prévu. Garce.

Désormais mon regard se déposait sur Nijiko et j'écoutais attentivement ce qu'elle avait à me dire. Son programme m'avait l'air d'être bien planifié, jamais elle n'aurait pu faire cela d'elle même. Ca j'en étais persuadé. "Je vois, je vois. Eh bien dans ce cas commençons méthodiquement. Je sais ou nous allons nous rendre en premier lieu." Je me penchais alors vers Nijiko et la saisissait dans mes bras avant de la placer sur mes épaules. "Tu te souviens à quel banque est maman ?" Je lui faisait un clin d'oeil et mon sourire se voulait plus que narquois. Oh non, je n'allais pas tout payer et je savais très bien ou trouver de quoi acheter tout ce dont ma fille avait besoin sans débourser le moindre sous."C'est là que notre petite expédition en famille va débuter." Finissais-je en commençant à avancer vers la banque ou est le compte courant de ma femme.

"Eh bien quoi ? Je n'ai pas encore reçu mes sous ce mois-ci." Disais-je en regardant la Kaguya tout sourire, oh oui je jubilais. Bien entendu je ne mentais pas totalement. Toute ma paye avait été usé hier soir dans une orgie de saké. Pas de bol. Enfin nous arrivions à la banque et je faisais déscendre Nijiko de mes épaules avant de la regarder droit dans les yeux. "Ma puce, tiens vas chercher une glace pendant que papa et maman discutent" Lui disais-je en lui tendant un billet pour qu'elle aille se chercher une friandise.

J'avais attendu qu'elle s'éloigne avant de reprendre un air sérieux et de regarder Osamu. "Tu t'fou de moi pas vrai ?! J'ai pas d'argent et tu le sais très bien ! Donc tu vas bouger ton gros cul de là et entrer dans cette banque pour tenir la promesse que tu as fais à ta fille." Lui avais-je dis fronçant les sourcils. Pas question de débourser le moindre centime pour elle. "Et n'ose pas me répondre que toi non plus ! Avec tout l'argent que tu me pompe tu es bien plus riche que n'importe qui ici !" Ajoutais-je en essayant tout de même de contenir mon énervement. "Garce." Trop tard cela m'avait échappé.

Suite à cela je me taisais ne rétorquant rien d'autre et surveillant du coin de l'oeil Nijiko qui n'était pas si loin. Bien qu'elle soit en train de se commander une glace nous n'étions à l'abri de rien. J'écoutais jacter la Kaguya en attendant qu'elle se décide enfin de faire ce que je lui avais dit. Bien entendu, je connaissais le phénomène. Si elle n'était pas en mesure d'accepter elle décevrait sa fille et j'avouais ne pas en avoir grand chose à faire de ne pas tenir une promesse qu'on m'avait forcé à faire sans mon consentement.
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeVen 3 Jan - 8:23


Banque ? Compte ? Récupérer de l’argent ?

La femme pouffait de rire en suivant le convoi laissait durer le suspense. Comme elle s’y attendait, l’homme expédiait leur fille plus loin pour démarrer la première querelle de la journée. Mais avant ça…

« Achète une sucette à maman aussi ma princesse ! »

Sourire, clin d’oeil. La fille fondait sous le charme maternel, le père implosait. Affaire rudement bien menée jusque là ! Quand la gamine était assez loin, la Kaguya reportait son attention sur sa cible principale. Ah si tu croyais que tu allais t’en sortir à si bon compte mon gros, pensait-elle, c’était que ton saké avait plus grillé tes neurones que tu le pensais…

« Moi je ne lui ai rien promis du tout. C’est elle qui a décrétait que son merrrrrveilleux papa allait lui faire plaisir.  Que veux-tu, elle est encore dans ses illusions, elle ne voit pas que tu n’es qu’un raté. C’était dur, mais ces deux-là étaient capables de bien mieux. Beaucoup mieux croyez moi ! On était qu'à l'échauffement. Sérieusement, depuis le temps, tu crois encore que je suis capable d’avoir des fonds de réserve ? »

Elle pouffait de rire encore une fois. L’argent lui brûlait les doigts fallait-il croire, la femme était incapable de le conserver plus d’une journée sans le dépenser. Nonchalante et arrogante, à son habitude, elle posait son fessier sur un banc, le tout théâtralement orchestré bien sûr. Ses jambes croisées se dévoilaient, sa main appuyait sur sa joue pour retenir sa tête. Même si tout l’effort venait en fait du fait qu’elle s’était accoudé au dossier. Comme toujours, elle avait capté l’attention des passants…

« Et alors quoi ? Disait-elle assez fort pour que le public en profite. C'était qu'elle te lui en faisait une de ces réputations à Kiri avec ses conneries...  Tu gaspilles tout ton argent dans ton saké et maintenant tu me reproches de rien avoir pour payer une paire de chaussures à notre fille ? Sérieusement ? »

Cette femme n’avait aucune limite. Quelques regards froissés se perdaient sur le père de famille, c’était qu’elle passerait pour la victime de l’histoire en plus. Comme d’habitude en fait. Si elle se retenait de sourire, c’était pour faire son show, parce que la situation l’amusait tant, que son humeur était particulièrement enjouée. Leur fille revenait quelques instants plus tard avec les gourmandises, la mère prenait son tribu, sans omettre de remercier l’Ikezawa…

«  Merci… Chéri. Concluait-elle ironiquement en s’adressant à Shojito. »

Étrangement, le faux mot doux avait donné un sourire lumineux à leur fille. C’était parfaitement calculé, elle voulait le rôle de la gentille évidement.

« Allons chercher tes chaussures. Maman se débrouillera pour que tu les ais -comme toujours… Appuyait elle cruellement … mon ange. »

Regard mesquin, mais furtif vers son « ex-mari ». C’était la guerre entre eux au cas si vous en doutiez encore...
Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeVen 3 Jan - 8:44

Non seulement la Kaguya avait réussi à de nouveau m'embrouiller mais en plus de cela elle profitait de MON argent pour s'offrir une friandise ? Mais pour qui ce prenait-elle exactement ?... "Tu ne lui a rien promis mais tu lui a mis en tête l'idée que j'allais lui offrir des chaussures, donc c'est de TA faute. Ensuite, pour ce qui est du "raté" sache que je t’emmerde profondément. Je te signale que c'est toi qui voulait te marier, si tu es pas foutu d'assumer les conséquences derrière ce n'est pas ma faute. Pas étonnant que la petite me préfère à toi. On ne joue pas du tout dans la même cours ma belle." Lui avais-je signaler en restant impassible comme à mon habitude. Désormais la guerre allais débuter et la kunoichi n'était pas prête pour ce que lui réservais son mari.

"Peut-être que je n'aurai pas besoin de me noyer dans l'alcool si tu me laissais voir ma fille plus souvent ! Tout le MONDE sait que tu veux la garder rien que pour toi." Elle souhaitait se donner en spectacle ? J'allais lui offrir le plus beau des spectacles. "Et dire que je t'ai épousé parceque tu m'avais promis de t'aimer à vie..." Plus de pitié, l'honneur ? Je l'avais perdu en une fraction de seconde et je feignais même une larme moi alors incapable de pleurer usuellement. Désormais ma fille revenait et offrait à sa mère une friandise fraîchement payé avec mon argent. Oh comment allais-je me venger ? Bonne question.

"Mais de rien, mon amour." Rétorquais-je d'une voix niaiseuse pour à nouveau faire bonne impression à Nijiko. "Tu sais quoi ma puce ? Je vais tout faire pour t'acheter les chaussures que tu souhaites. Après tout, je t'aime plus que tout." Ces mots là... Oh je ne les avait encore jamais prononcé pas même à Osuma lorsque tout allais bien ensemble. Triste réalité et pourtant je n'en pensais pas moins. J'aimais sincèrement cette gamine mais la façons dont je pu le dire n'avait rien de très sexy au demeurant. Ton monocorde et visage inexpressif. Elle allait devoir se contenter de ça. Sans surprise le visage de Nijiko s'illuminait et j'osais même croire avoir vu une petite larme couler sur sa joue lorsqu'elle me serrait dans ses bras désormais. Incroyable mais vrai, tel était mon arme. Montrer à Osuma que je suis celui que notre fille préfère. Cruelle pensez-vous ? Vous n'avez pas idée à quel point ce n'était que le début des hostilités.

Soudainement je saisissais à nouveau Nijiko et la mettait sur mes épaules avant d'avancer sans vraiment faire attention à la Kaguya. Mon but ? Lui faire vivre l'enfer de ne pas être vue pas sa propre fille. Elle n'avait d'yeux que pour moi et la était tout l’intérêt. Une fois arrivé au magasin je continuais de discuter avec ma fille tout en lui montrant plusieurs paires de chaussures. Bien qu'elle souhaitait en avoir des neuves, je devais bien posséder encore quelques ryos dans un fond de poche. J'espérais que cela serai suffisant...
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeVen 3 Jan - 17:48


Quelle belle paire de comédiens que voilà.

Il lui donnait la réplique de son numéro de scène de ménage et Osamu surenchérissait, toujours dans l’excès. Même si cette fois, elle tapait dans le vrai pour faire mal :

« Tout le monde sait aussi que je l’ai toujours élevé toute seule. Même elle. Surtout elle. »

Sourire de carnassier. Puis le temps mort imposé. Plus l’attente du retour allait être longue, plus il allait exploser au prochain round. Njiko comme à son habitude jouait les catalyseurs, essayant de détendre l’atmosphère fameusement cordiale qui régnait. Quand ces deux-là se disaient des niaiseries, leur fille savait que c’était proche de mal finir dès qu’elle aurait le dos tourné. Au final, ses parents étaient les seuls à ne rien comprendre de ce qui se tramait sous leur nez…

Le retour de bâton arrivait plus vite que prévu. Un genre de lancé venu de l’espace qui lui fermait son clapet pour la prochaine heure au moins… Avec la déclaration d’amour ouverte qu’il venait de faire à la jeune Kaguya, sa mère serait sur la touche pour longtemps dans leur stupide concurrence de préférence parentale…

C’était injuste ! Osamu le lui disait souvent qu’elle l’aimait, de bien des façons, mais elle n’aurait jamais le même effet que ce macaque (pour citation Osamu)  qui se pointait une fois dans le mois pour foutre le bordel dans ses affaires...

Même si elle souriait, la femme fulminait quand même un peu, la jalousie la gagnait malgré elle quand elle les voyait si proches. Il y avait une sorte de rivalité entres les parents, c’était une évidence. La Kaguya avait bien conscience que le fait que sa fille ne voyait que rarement son père la pénalisait aujourd’hui. De là à dire qu’elle en aimait plus l’un que l’autre ? Conneries. A son plus grand damne d’ailleurs, Osamu aurait bien rayé l’Ikezawa de leurs vies… La réflexion l'aidait à se calmer un peu.

Enfin, le bon côté, d’une façon ou d’une autre, la femme avait eu ce qu’elle voulait. Même si le prix à payer, était de faire tapisserie désormais en suivant en retrait…

Et évidemment, elle n’était pas surprise que sa progéniture ait la folie des grandeurs. Elle l’avait habituée au luxe après tout, cela dès qu’elle avait pu amasser assez de ryos pour leur permettre… Bon, pas toujours par ses propres moyens, mais c’était une autre histoire.

Voyant l’intérêt grandissant vers une paire en particulier, la femme décidait de se rapprocher pour commenter, mais surtout  zieuter le prix sur l’étiquette. Ouccch. La note allait être salée, voilà qui lui décrochait un sourire satisfait, qu’elle s’empressait de partager avec Shojito histoire de lui annoncer la couleur en avance…

« Elles sont parfaites poussin. Nous les prenons ! »

Signe de la main, elle avait poser la sentence, plus de retour en arrière possible, le vendeur s’approchait pour emballer les chaussures, mais la fillette ne voulait pas qu’elles quittent ses pieds. La Kaguya haussait ses épaules avant de s’accouder au comptoir. L’homme annonçait la somme faramineuse pour une simple paire de chausse-pieds… La femme observait la réaction de son cher mari. Juste dans le cas où pour remuer le couteau dans la plaie, elle tirait une liasse de ryos hors des manches de son kimono, puis la posait sur le comptoir en jetant un regard mesquin au père de famille.

« C’est vous qui réglez ? Questionnait le vendeur. »

La Kaguya en faisait des tonnes, entre ses mimiques et ses grands gestes de confusion, tout en lui tendant malgré tout de quoi être rémunéré. Bon certes, elle se faisait arnaquer au final dans la dépense, mais elle avait le dernier mot sur son utilité parentale.

Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeSam 4 Jan - 4:49

Finalement la Kaguya avait ravalé sa fierté et quel bonheur ce fut de la voir dépensé une somme astronomique pour des chaussures. Bien entendu j'avais faillit à ma promesse faites à Nijiko mais j'étais également persuadé que celle-ci ne m'en tiendrai pas rigueur étant donné qu'elle avait ce qu'elle souhaitait en finalité. Je m'étais contenté de suivre ma famille tandis que le vendeur n'avait de cesse d'essayer de nous faire acheter toujours plus. Même après avoir conclu une vente ce dernier jouait les cordes sensible de notre enfant appercevant que cette dernière n'était pas du tout contre le fait de se refaire une entière garde robe. Comment la blâmer ? C'était très certainement de son âge et puis les choses aussi superficielle collait tout à fait à la personnalité de la mère, rien d'étonnant que la fille soit du même acabit. "Écoutes ma puce, je sais qu'il y a plein, plein de vêtement intéressant ici, mais je connais un magasin ou tu pourra trouver une tenue bien plus utile. Si tu veux devenir une bonne kunoichi il va te falloir une tenue adéquate et ce n'est pas avec ces jolies robe et kimono que tu seras protégée." Je m'étais contenté de déposé une main sur sa tignasse pour attirer sont attention et cela semblait avoir suffit car aussi avait-je fini de m'exprimer qu'elle faisait un signe de la tête pour signifié qu'elle était d'accord. 

Nous nous dirigions alors vers mon couturier personnel. L'avantage était que ce dernier avait de bon tarif mais aussi qu'il était capable de tout faire sur mesure. Oh cela coûtait véritablement un bras mais disons que j'avais un petit secret qui me permettait d'avoir une réduction. Arrivé sur place l'endroit était tel que dans mes souvenirs. Il fallait dire que je n'étais plus venu depuis bien longtemps déjà et peut-être avais-je fais erreur ? Quoi qu'il en soit l'accueil était chaleureux, une jeune femme au teint pâle et au cheveux noir foncé avoisinant les 19 ans, souriante et à l'écoutes mais au delà du fait que nous nous trouvions dans la boutique de mes parents, je ne reconnaissait pas du tout cette jeune femme. Avaient-ils embaucher du monde ? Quoi qu'il en soit je n'étais pas déçu de ne pas les croiser ca allait m'éviter bien des explications.

M'approchant de la jeune femme je lui tendant un papier avec quelques notes marqué dessus tel que des tailles, des mesures mais également, mon nom de famille. "Bonjour, j'ai fais cette commande il y a plusieurs années déjà. J'aimerai la récupérer si possible." Avais-je lancé comme si j'étais persuadé que ma commande n'attendais que moi. C'est en observant le papier que la jeune femme se figeait comme si elle avait vu un fantôme. Avais-je été trop long à récupérer ma commande ? Cela ne faisait que quoi ? 12 ans que je n'étais pas venu ? Il y avait bien pire. Je claquais alors des doigts devant le visage de la jeune femme pour lui signaler que nous étions présent. "Hé, oh mademoiselle ? Je vous ai demander ma commande, c'est possible de la récupérer ? Après j'aimerai que vous preniez les mesures de ma fille si possible." Lui avais-je lancé sans véritablement savoir ce qui m'attendais.

C'était ainsi que le drame allait commencer. Sans dire un mot la jeune femme se rendit dans l'arrière boutique et c'est là que je l'aperçu. Comme s'il n'avait pas prit une ride, aussi frai qu'un gardon malgré son âge avancé. Le paternel. Ikezawa Shojuke, en personne. C'était bien ma veine, mais après tout je n'avais d'autre choix si je voulais faire plaisir à Nijiko et rabattre le clapet de l'autre peste. D'une voix tout aussi monocorde que la mienne et avec un soupçons de larmes dans la voix mon père s'adressait à nous. "Comme ça tu as une fille ?" Demandait-il en regardant Nijiko avant de lui sourire à pleine bouche. Bien que la normalité aurait voulu que je fasse preuve de tacte et de nostalgie, je n'aurais pas su m'exprimer autrement alors de mon éternelle visage stoïque je rétorquais. "Il paraîtrait que ce sont des choses qui arrive quand on grandit. Si toi et ta femme aviez soutenu votre fils, peut-être serait-il encore avec vous aujourd'hui." Finissais-je non sans lui montrer que je n'avais pas le temps. 

Soudainement je passais la main sur la tête de Nijiko et lui souriait avant de légèrement la pousser vers cet inconnu qui se tends face à elle. "Ma puce, va avec le monsieur quelques instant. Il va prendre tes mesure et te faire une belle armure." Lui avais-je annoncé ignorant encore que derrière la Kaguya aurai très rapidement compris qu'il ne s'agissait pas d'un simple inconnu. Bien entendu, j'allais payer le prix fort pour cette visite surprise. Mais je ne connaissais pas meilleurs ouvrier que mon père.
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeSam 4 Jan - 17:04

Elle avait prise la douloureuse dans son portefeuille, mais qu’importe, rien n’était jamais trop bon ou trop cher pour sa fille chérie. C’était même capable de passer au dessus de toutes les vieilles rancunes de ses parents, la preuve. Faisant toujours tapisserie en arrière plan, la banque de la famille suivait le convoi à nouveau d’un pas nonchalant. Tandis que père et fille conversaient et semblaient s’amuser, elle se contentait d’observer de loin sans participer. Quelle étrange attitude de la part de l’Ikezawa, même pour la faire « chier », il était vraiment très ouvert aujourd’hui. La femme trouvait cela étrange, elle n’avait jamais vu cette facette là de lui. Qu’est-ce qu’il mijotait dans sa petite tête d’andouille.

Ils arrivaient ainsi dans une boutique et sur le coup, la Kaguya n’avait pas compris ce qui se tramait, cela jusqu’à voir le vieil homme…

Elle ne l’avait pas vu longtemps. A vrai dire, la dernière fois, elle devait avoir l’âge  de  Nijiko ou peut-être un peu plus. C’était le jour où ils avaient quitté le village de pêcheurs ensemble, Shojito et elle, pour devenir des ninjas de la brume… Si elle s’en souvenait encore, c’était que père et fils se ressemblaient drôlement. C’est vrai qu’il ne les avait pas invité à leur mariage… Alors comment aurait-il pu les prévenir pour leur petite fille.  

« Il est marié aussi. Fit-elle à l’intention du père en le saluant de la main. »

Impossible qu’il ait pu oublier cette gamine qu’elle était. Elle qui était toujours collée à son fils. Les Ikezawa l’avaient vu des milliers de fois au moins. Bon, sur papier ils étaient mariés…  Dans la vie réelle, c’était une autre histoire.

« Comment allez-vous Ikezawa-sama ? »

Cette fois, elle avait fait exprès de préciser le nom pour interpeller l’attention de sa fille. Manœuvre réussie, la petite fille regardait l’homme avec étonnement, le même nom que son papa ?

« C’est un plaisir de vous revoir beau-papa après tout ce temps. »

Persistait-elle et signait-elle pour achever la patience de son « mari » en dévoilant l’identité du couturier.  La réaction de leur fille était immédiate, même si elle n’était pas sûre de comprendre. Des yeux ronds, elle déclarait spontanément :

« Papi ? »

Strike. Le faux sourire bienveillant de sa mère apparaissait, elle hochait la tête pour lui confirmer la justesse de sa réflexion.  Maintenant elle avait hâte de voir la réaction de Shojito et surtout comment il allait se sortir du guêpier dans lequel il s’était mis. Allait-il toujours jouer les agressifs passifs devant sa fille ? La femme lui laissant un regard satisfait. Lui tendre des perches comme ça… Vraiment. Surtout que maintenant Nijiko semblait toute excitée par la nouvelle !
Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeSam 4 Jan - 18:39

Les réactions ne se faisaient bien évidemment pas attendre. Je savais que la Kaguya était du genre à foutre la merde, mais je ne pensais pas qu'elle irait si loin. En même temps, peut-être que si je lui avait parlé de mes parents et des raisons qui m'avait poussé à partir, peut-être qu'elle aurait compris et n'aurait pas créer une tel situation. "Tu vois ma puce, ce monsieur aurai pu être ton papi s'il avait assumé son rôle de père jusqu'au but." J'étais bien mal placé pour dire cela mais au moins je soutenais ma fille quoi qu'elle fasse, moi. Quant à l'Ikezawa qui me servait de père, il semblait bouche-bée mais également une larme se mettait à couler sur sa joue. Ca y était le moment nostalgie et les belles retrouvaille... Pathétique. "Pourquoi n'as-tu plus jamais donné de nouvelle ?! Et cette magnifique petite fille... Comment t'appel-tu ?" Demandais mon paternelle sans l'ombre d'un doute obnubilé par ma fille.

Pourquoi n'avais-je donné aucunes nouvelles ?! C'était pourtant clair non ? Ce connard ne savait même pas pourquoi j'avais quitté son foyer ? Plaisanteries sans nom... "Tu sais très bien pourquoi je n'ai jamais donné de nouvelle." Avais-je rétorquer aussi froid qu'une tempête de neige. "Bon maintenant, tu peux prendre les mesures de ma fille et m'apporter ma commande ? C'est bien beau la séquence émotion tout ça mais j'ai à faire moi après." Ajoutais-je complètement stoïque tandis que mon "père" lui ne semblait plus m'écouter et semblait resté focalisé sur Nijiko. 

Ce que j'aurais donné pour qu'une personne le fasse taire dans l'immédiat... Je n'avais qu'une seule idée, quitter cet endroit et de mon regard le plus sérieux j'avisais la Kaguya encore et toujours en retrait, se délectant probablement de la scène qu'elle avait créer. "Voilà, tu es fier de toi ? La petite à trouver son papi. J'espère que tu ramassera les morceaux quand comme pour moi, il lui brisera le cœur et toute espérance de vivre sa vie comme bon lui semble." Lui avais-je adressé non pas dans le but de la faire culpabilisé pour une fois, mais dans le but de l'informé. Ikezawa Shojuke était notre maître à nous tous mauvais père. Il était le plus mauvais père que la terre ai connu et s'il n'avait pas réussi a avoir son emprise sur moi c'était uniquement grâce à la Kaguya. Seule chose qu'elle avait réussi à faire pour moi tiens. Quoi qu'il en soit j'espérais que cette histoire s'arrêterais là et que ma fille ne s'attacherai pas trop à son grand-père car il était hors de question qu'elle puisse revenir le voir un de ses quatre. J'en faisais le serment.

Durant ce temps le vieux Ikezawa et ma fille discutaient pour apprendre à se connaître, j'eut un long soupir et n'avais qu'une seule idée en tête... Quitter cette endroit au plus vite. Je décidais alors de m'asseoir d'un un coin de l'échoppe et désormais je fermais les yeux pour pratiquer une petite sieste. "Tu me réveillera quand il aura fini la tenue de la petite et que tu auras enfin compris pourquoi je ne lui ai jamais présenté notre fille." Adressais-je à Osuma tandis que déjà mon père ne me décevait pas et y allait de ces petites remarque du style "Oh, tu veux être une kunoichi ? Quel dommage, avec de si belle mains tu pourrais être une couturière de renom" ou encore le fameux. "Quand j'ai petit j'avais le choix, soit j'étais celui qui protégeait nos soldats, soit j'étais celui qui mourait au combat !" bref... Un ramassis de conneries qu'il avait essayer de m'implanter dans le crâne et qu'il a surement implanter dans le crâne de ma sœur... Était-ce elle d'ailleurs tout à l'heure ?... Il faut dire que je ne l'ai plus vu depuis très longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeSam 4 Jan - 19:27

La réaction du père de famille paraissait bien rude. Osamu restait perplexe, il ne lui avait jamais vraiment parlé d’eux et elle ne savait pas grand-chose de la situation familiale. Petite boule d’énergie enfant, elle apparaissait pour kidnapper presque le petit Ikezawa et disparaissait avec lui aussitôt. Son sourire ne la quittait pas, elle agitait les bras devant la mauvaise humeur de son mari comme pour balayer la mauvaise ambiance qu’il émettait. Ce qui avait le don de rassurer leur fille et la poussait à poursuivre les connaissances.

« Il te fait donc si peur que ça ? Avait-elle simplement répondu à l’intention de Shojito après sa morale. Bon ou mauvais, un parent reste un parent. Tu n’es pas un exemple paternel non plus je te signale, tu es à peine venu voir à quoi Nijiko ressemblait quand elle est née. Et que dire de la suite ? Comme c’est facile maintenant de jouer le gentil. »

Vieille rancune qu’elle lui tenait particulièrement en faute. Sur ce, elle le laissait bouder, grand bien lui en fasse, ainsi elle ne l’aurait pas dans les pattes pendant l’attente. Du coin de l’oeil, elle observait ce qui se tramait, tout en étant pas vraiment surprise d’être ignoré par le plus vieux des Ikezawa (décidément elle leur faisait souvent cet effet), il ne l’aimait pas beaucoup quand elle était enfant déjà. Donc s’il l’avait reconnue…

La femme prêtait aussi attention à la conversation, une qui la faisait sourire. Cela lui rappelait le temps où son père voulait influencer ses choix vers la tradition familiale. Celle qu’elle avait suivi en devenant kunoichi. La même chose qu’elle avait fait en préparant Nijiko à devenir une ninja. Elle ne voyait pas le mal là dedans… Combien même c’était du sabotage du propre chemin qu’elle avait construit. Osamu était d’accord pour influencer l’avenir de sa fille, mais pas pour lui imposer. Elle viendrait lui dire qu’elle décidait d’être pêcheur demain, que sa mère n’y verrait aucun inconvénient… Toutefois, elle préssentait que Shojito ne le verrait pas du même œil et décidait alors de mettre de l’eau dans le vin, tout en lançant une nouvelle taquinerie au passage.

Par la présente, son cher mari allait savoir comment au-delà de son rôle de kunoichi, sa femme gagnait sa vie.

« De nos jours, un shinobi peut avoir plusieurs casquettes beau-père. Moi-même j’assume mon rôle de shinobi de la Brume, tout en étant une Geisha réputée dans le village. »

Une main glissait dans ses cheveux pour marquer le coup. La tronche du vieux valait le coup. Dommage que pour admirer cette dernière, elle avait loupé celle de son cher mari.

« Une Geisha c’est une serveuse de sake Papi ! Moi aussi j'en serais une quand je serais grande, je ramènerais plein d'argent ! Comme Maman !  »

Rajoutait innocemment et joyeusement la petite qui connaissait le second métier de sa mère, et l’avait appris ainsi par son biais. Bien sûr, Osamu avait simplifié la chose. C’était de là qu’elle soutirait autant d’argent à ramener dans leur foyer. D’où le luxe. Les services d’une geisha coûtait cher, très cher, surtout les siens, la femme savait y faire.
Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeDim 5 Jan - 2:29

Comme si je pouvais avoir peur d'un raté qui n'a jamais abandonné l'idée de rester dans sa boule sans jamais s'ouvrir à d'autre horizon. Bien sur que non, il ne me faisait pas peur, j'éprouvais simplement une profonde haine envers lui et je n'avais pas du tout envie qu'il entre dans la vie de Nijiko. Tout naturellement. "Je suis à peine venu ? Peut-être. Mais au moins je n'essaie pas de séquestrer ma fille pour qu'elle reste a la maison bien sagement à faire ce que j'ai envie qu'elle fasse." J'eut ensuite un long soupir d'agacement, qu'elle entre dans mon sens ou non n'avait pas vraiment d'importance.

Le visage de mon père valait de l'or lorsque la Kaguya annonçait qu'elle était Geisha à ses heures perdues, il se décomposait quand c'était au tour de Nijiko d'affirmer les dires de sa mère. Si je n'avais pas moi aussi été bouche-bée je me serais délecté du spectacle mais... Ma femme et ma fille geisha ?! Cela ne pouvait-être qu'une blague. Avant même que je puisse dire quoi que ce soit mon père se relevait et souriant pour cacher son malaise il rétorquait. "Je vais commencer à travailler sur vos tenues, j'en ai pour quelques jours. Bien entendu, je vous offre la main d'oeuvre." Bingo, j'avais réussi à faire mouche mais désormais un tout autre problème s'offrait à moi.

"Une... geisha ?" Demandais-je d'un air sérieux. "Et bien... Tant mieux pour toi j'imagine. On rentre ?" Ajoutais-je alors qu'un sentiment tout nouveau grimpais en moi. Qu'était-ce cette sensation ? Jamais je ne m'étais sentit de la sorte. Éprouvais-je de la jalousie ? Improbable. Même si nous n'avions pas brisé nos noces nous n'étions plus ensemble ! Et pourtant...

Sur le chemin du retour j'étais plus silencieux qu'à mon habitude. Qu'importe ce que l'on avait à me dire je restais silencieux, pas le moyen de me décrocher un seul mot. Songeur j'étais en pleine réflexion, qu'avais-je ressentit à ce moment là ?... Soudainement je me stoppais et me retournais vers les deux derrière moi. Toujours aussi stoïque je me lançait dans le genre de proposition que je n'avais nullement l'habitude de faire. Au contraire usuellement j'aurai tout fait pour que tout cela se termine au plus vite. "Vous voulez aller manger un morceau ? Il me reste quelques ryos à dépenser." Annonçais-je nonchalamment comme à mon habitude, mais pourquoi une tel proposition ?... Pourquoi avais-je cette soudaine envie de passer du temps avec eux ?...
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeDim 5 Jan - 15:46

« Oui, une geisha. Une réputée en plus. Répondait-elle froidement devant ses commentaires. »

Tant mieux pour toi ? Il disait ça comme si c’était un choix qu’elle avait fait par vocation. Si Nijiko voyait cela de façon enjouée, Osamu ne s’y appliquait que pour leur offrir le confort et tout ce que voulait l’enfant, faute d’avoir su lui offrir un foyer digne de ce nom. Mais c’était une autre histoire.

La petite fille ne rompait pas le silence qui s’était installé depuis leur sortie de la boutique. Elle trouvait ses deux parents étrangement calmes. C’était suspect ou alors, elle avait raté quelque chose. Qu’importe, elle était trop heureuse d’avoir rencontré son grand-père et sa tatie qu'il lui avait présenté durant les mesures. La petite maligne se gardait bien de le dire devant son père, mais elle comptait bien convaincre sa mère de la ramener ici…

Finalement, l’Ikezawa rompait le calme en surprenant tout le monde avec sa proposition…

La plus vieille des Kaguettes faisait les yeux ronds, la plus jeune toute excitée de ne pas avoir eu à le forcer à rester, faisait des bonds de joie en approuvant l’idée. Et déjà, elle avait attrapé les  mains de ses parents pour les tirer derrière elle.

« Allons à la maison cuisiner ensemble plutôt  ! »

Osamu grimaçait… Déjà que l’Ikezawa se comportait bizarrement, voilà que sa fille s’y mettait. Faut croire que la gamine était plus perspicace que sa mère. Elle avait flairé quelque chose.

« Attend… Quelle maison ? »

Sa fille lui jetait un regard l’air de ne pas comprendre, faussement innoncente, elle ne connaissait qu’une seule maison, la leur. A vrai dire, elle n’avait jamais été chez son père… Elle ne savait même pas où il vivait… Un instant, elle fut tenter de poser la question, mais la crainte de gâcher sa bonne volonté l’en avait empêché.

Et comme la génitrice s’y attendait, c’était chez elles que Nijiko avait invité son père. De mauvaise foi, la femme suivait le groupe, bien que dérangée par l’idée. Il n’avait jamais mis les pieds ici. Osamu s’était toujours arrangé pour lui amener sa fille, où allait le retrouver en cas de besoin. La battisse était traditionnelle, mais clairement au dessus des moyens d’une simple kunoichi. Bon, il n’y avait plus de mystères à comment elle pouvait s’offrir tout cela alors à quoi bon lui cachait encore...

« Viens Papa, on va te trouver un tablier ! Maman, trouve lui des chaussons. Elle emportait son père vers la cuisine. »

« Et puis quoi encore ?… Marmonnait sa mère en s’exécutant néanmoins. »

Quand elle arrivait avec des chaussons, père et fille étaient déjà à l’œuvre. Un de ses sourcils s’arquait, puis elle venait poser la commande de sa fille aux pieds du père.

« Qu’est-ce qu’on mange ? »

La fillette était aux anges, elle commençait à lui donner des tonnes de noms et la mère comprenait très vite qu’elle n’avait pas envie de manger tout ça, mais simplement de faire durer le moment autant que possible.

« En plus de ton père, tu as invité toute l’armée ? Se moquait gentiment la maman. »

« Aide papa à faire les sushis. Fit la gamine boudeuse un brin autoritaire. »

Ce qui faisait rire la mère venant s’exécuter sans discuter pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeDim 5 Jan - 16:12

A peine avais-je lancé ma proposition que je me retrouvais chez ma fille et la Kaguya sans demander mon reste. Les choses s'était si rapidement enchaîné que je n'avais pas eut le temps de réalisé ce qui se tramais. Bien que cela remonte à loin il y a une chose que je savais d'Osamu, elle était une terrible cuisinière, si j'avais du avalé ne serais-ce qu'un petit bol des préparations de celle-ci à l'époque, je ne serais plus là pour vous en parler. Affreusement immonde tel était la cuisine de la Kaguya. Nijiko était-elle assez naïve pour croire que faire la cuisine ensemble était une bonne idée ? Avait-elle vraiment envie d'avoir une indigestion ? Heureusement après autant d'année à vivre seul, la cuisine et moi on s'étaient réconcilié. "Laisse moi faire, je ne voudrais pas qu'on tombe malade après avoir manger ta cuisine." Annonçais-je à la Kaguya. Était-ce une forme de galanterie ou une véritable envie de manger quelques chose de comestible ?

Je me saisissait alors d'un couteau que je faisais tournoyer dans ma main à la manière d'un kunai. Dextérité et rapidité, un mélange m'ayant permit d'effectuer une découpe des poissons à la perfection et ce en un temps presque record. Observant qu'Osamu n'était toujours pas partie j'eut un soupir et plaçait face à elle le bol de riz sensé nous aider à faire les sushis à termes. "Bon puisque tu insistes pour faire plaisir à ta fille. Je vais te montrer comme faire." Lançais-je avant de venir me placer derrière la Kaguya. Bien que nous n'avions plus eut ce genre de rapprochement depuis bien longtemps, je devais avouer que cela ne m'étais pas désagréable au contraire. C'étais durant un court instant comme si rien n'avais véritablement changé. Déposant mes mains sur les siennes, je la guidais dans l'assaisonnement du riz et méticuleusement je continuais de la guider pour disposer le riz sur le feuille d'algue sur le plan de travail. "Voilà comme ça." Disais-je de mon ton froid et monotones comme si ce que nous étions en train de faire m'étais complètement égale.


L'heure du dressage arrivait alors et la partie la plus complexe était d'enrouler les sushis pour en faire de véritable délice. J'arrêtais alors d'aider Osamu et me contentait de me concentrer sur ma recette, un filme plastique, un peu de poisson fraîchement découper, laissez refroidir quelques minutes, et le tour était joué ! J'avais bien entendu également guider Nijiko pour faire les sushis les moins compliqué, ceux aux thons et aux saumons. Du riz compact et un morceau de poisson par dessus le tour était joué. Ainsi les deux femmes avait eut mon attention rien qu'à elle pendant plusieurs heures et ce n'était pas s'en être un pur plaisir pour Nijiko qui semblait radié de mille feux.


Une fois la préparation terminé il était temps de passer à table. Je ne tardais donc pas à la mettre en place laissant les deux filles discuter entre elles. Qu'importe les messes basses, je m'étais engagé la dedans, peut-être avais-je été un peu trop sur de moi pour le coup ? Qu'est-ce-que je faisais ici exactement ?...
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeDim 5 Jan - 18:23

Un grognement lui échappait devant les remarques, bien que vraies de l'Ikezawa. Toutefois, ne voulant pas gâcher la bonne humeur de sa fille, la Kaguya était bien décidé à jouer le jeu, coûte que coûte. On lui confiait ainsi la tâche du riz, et elle s'en sortait catastrophiquement comme toujours en cuisine. Si concentrée dans sa tâche, elle ne remarquait le contact rapproché avec son cher mari que lorsque il déposait ses mains sur les siennes.

Sur le coup tous les poils de son corps s'hérissaient. Elle avait une envie par réflexe de le repousser, mais l'expression de sa fille en face qui n'avait pas raté la scène, la détournait de sa fierté naturelle. En fait, ça le tuait de le reconnaître, mais ce n'était pas désagréable un peu de chaleur humaine. Les joues roussies de la mère lui valaient les moqueries de sa fille. Cette dernière lui offrait un air renfrogné et bien sûr, l'homme à l'ouest ne semblait rien comprendre à la scène. Enfin, bon au moins Nijiko était heureuse et pour le coup sa mère restait aussi calme que silencieuse, presque docile.

C'était le moment ou jamais pour la fillette d'abuser de la situation. Tirant sur la manche du kimono de sa mère, elle se mettait à lui murmurer quelques requêtes. Toutes instantanément refusées par sa génitrice, mais la fille ne comptait pas perdre la partie. Elle commençait à couiner en se mettant à table sans que son père ne comprenne la source du malaise et Osamu soupira lourdement, un signe de capitulation suffisant pour la gamine, elle lui coupait l'herbe sous le pied.

" Maman a dit que tu pouvais rester dormir ! On pourra aller voir les étoiles après manger Papa ?"

Sa mère soupirait à nouveau, accoudée à la table, les sourcils froncés, elle regardait par la fenêtre pour ne pas leur faire face. La situation était déjà assez gênante comme ça. Sa fille tirait encore sur sa manche pour attirer son attention sur le repas et tout en mangeant, elle ne participait pas à la conversation père / fille, la femme réfléchissait à un plan de secours pour se sauver de cette situation, un qui fût trouvé en catimini...

" On pourra sortir les futons traditionnels et dormir tous ensemble au salon."

La gamine hésitait un instant, l'idée lui plaisait, mais... Elle pesait le pour et le contre longuement en mâchant avant d'approuver l'idée. Visiblement son père n'avait plus vraiment le choix. Ça allait être dur de se défiler maintenant maintenant qu'elle avait déjà forcé le barrage le plus dur : sa mère. Le compromis semblait détendre la Kaguya qui finissait même par rire aux blagues de sa progéniture se surpassant pour garder une bonne ambiance...



Dernière édition par Kaguya Osamu le Dim 5 Jan - 20:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeDim 5 Jan - 19:02

Durant ce petit repas de famille Shojito était des plus silencieux qu'il soit si ce n'est qu'il interagissait avec sa fille bavarde comme jamais. De temps à autre il tentait de fixer la Kaguya pour comprendre ce qu'elle avait en tête. Sans vraiment de succès il se contentait d'hausser les épaules et de continuer la conversation avec sa fille quand soudainement celle-ci lui faisait une proposition des plus... refusable. Le père n'avait aucune foutue envie d’accéder à la requête de sa fille. C'était pour cette raison qu'il prenait une grande inspiration s'apprêtant à dire ce qu'il pensait de cette idée quand vient la suite de la phrase de la gamine. Regarder les étoiles ? C'était ce genre de chose que faisait Shojito le soir après manger il y bien longtemps de cela. Dans ses souvenirs, la mère venait parfois le rejoindre et tout deux restait silencieux des heures durant avant d'aller se coucher. Des rares moments de silence vécu avec la Kaguya, comment pouvait-il refuser de revivre un tel moment ? Il ne le pouvait pas. "D'accord. Regardons les étoiles après manger. Mais avant cela, je veux que tu prennes une douche et que tu te brosses les dents." Affirmait le père persuadé que si elle était en condition pour aller dormir, elle s'endormirai bien avant eux et ainsi il pourrait s'en aller sans qu'elle ne le remarque.

Quoi qu'il en soit l'ambiance était très enjoué, une mère riante avec sa fille, un père le regard pensif observant celles-ci. Désormais la gamine s'exécutais et partit se lever, l'occasion pour les parents de se retrouver seul afin de se disputer comme à leurs habitude, et pourtant... Ni l'un ni l'autre ne semblait briser cette ambiance. Un silence de plusieurs longue minute tandis que Shojito une fois de plus brisais se silence qu'il aimait pourtant tant. "Au moins, tu saura comment faire des sushis maintenant." Lui avait-il balancer ne sachant pas vraiment comment être gentil ou même comment complimenté. C'était une première et pour une première, c'était loin d'être immonde. "Je... Non rien." Des tonnes d'idées fusaient dans la tête de l'homme qui s'imaginait tout un tas de choses vis à vis de leurs fille.

Combien d'année au cumulé avait-il raté avec Nijiko ? Était-ce un mal de ne pas lui apporter l'enfance que lui même à eut ? Mieux valait-il vivre sans père que de vivre sans ses deux parents selon lui. Pourtant il n'arrivait jamais à couper les liens qui l'unissait à la gamine, et envers et contre tout les liens qui le liais à la Kaguya semblait tous aussi inflexible. "Tout ça c'est..." Il n'eut pas le temps de finir sa phrase de l'enfant revenait et le coupait en plein élan alors qu'il était sur le point de faire une déclaration. 

Suite à cela tous se retrouvèrent sur la terrasse et comme promis il se mirent à regarder les étoiles. Un silence des plus agréable ainsi qu'une étreinte que venait procurer Nijiko à son père tandis que la mère elle étrennait sa fille. Une tonnes de réflexion peuvent parvenir à l'être humain lorsqu'il contemple ainsi les étoiles et pourtant les seules qui hantaient notre père de famille était une fois de plus... "Qu'est-ce que je fou là ?..."
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeDim 5 Jan - 21:19

Nijiko s’exécutait sans rechigner, ne voulant pas contrarier un papa qu’elle avait réussi à capturer pour la soirée et bien plus dans sa petite tête de moineau. La Kaguya ricanait moqueuse en fixant son invité à l’autre bout de la table. Elle avait bien compris son petit manège… Et même si elle souhaitait très fort que la combine soit efficace, la mère savait d’office que l’excitation de sa fille ferait qu’elle refuserait d’abandonner sa chance.

Puis le calme plat. Muette, elle n’avait pas envie d’amorcer une hostilité par mégarde ; la femme observait les cieux perdre leur luminosité. La voix du brun lui faisait tourner la tête vers sa direction, mimique incontrôlée, la Kaguya arquait un sourcil devant la déclaration de ce dernier. Ouais enfin, ce n’était pas son genre de cuisiner…

«  C’est la nourrisse de Nijiko qui s’occupe de la cuisine. Comme tu l’as si bien fait remarquer, on serait morte depuis longtemps si ça avait été moi... »

Loin de la fâcher, la réflexion lui volait même un sourire amusé. Elle était tellement peu douée pour ça… C’était carrément ridicule rien que d’y penser. Pourquoi diable leur fille avait elle voulu cuisiner, elle même n’avait jamais mis les pieds dans la cuisine… Sa nouvelle réflexion fut interrompue par la tentative de son « mari » de s’exprimer… Il était vraiment étrange aujourd’hui.

Tout ça c’est… C’est quoi ?

La femme allait presque se plaindre du retour de sa fille, qui marquant un temps d’arrêt, les fixait l’un puis l’autre, l’air de demander si elle avait interrompu quelque chose. Assurément vu la tête de sa mère. Cette femme était un livre ouvert… Elle était la première à quitter la pièce pour préparer la terrasse avec un parterre de coussins. Les femmes de cette maison étaient des princesses ne l’oubliez pas…

«  De quoi vous parliez avec Maman ? Elle avait l’air embêtée que je reviens maintenant. Taquinait la petite coquine en souriant, ça et d’autres réflexions de merdeuse jusqu’à ce que sa mère vienne les chercher. »

Avec les étoiles pour toit, la sérénité semblait avoir gagnée la famille éclatée. Ce soir, ils avaient presque l’air d’une famille normale justement. Le nez contre le cou de sa fille, Osamu accusait le contre coup de sa journée qui avait débutée la nuit dernière. Le problème d’un double emploi. Si bien qu’il ne fallait pas bien longtemps, pour que sa respiration plus lourde et apaisée, vienne bercer les oreilles de sa descendance. La petite fille souriait, une première victoire, maman s’endormait toujours la première des deux dès que le calme régnait et qu’elle n’était plus occupée. C’était une femme fatiguée. Elle le savait parfaitement, c’était là tout son plan.

«  Toi aussi tu t’es endormi Papa ? »

Elle levait la tête doucement pour laisser celle de sa mère s’écroulait sur le coussin. La femme avait l’air paisible quand elle dormait, ça changeait de quand elle était éveillée… La petite redressée sur ses genoux l’observait quelques instants, avant de caresser son visage pour vérifier qu’elle dormait bien comme il faut. Aucune réaction. Le petit démon affichait son air triomphant.

« C’est toujours comme ça dès qu’elle s’allonge un instant. Avouait elle moqueuse, puis ses mains se plaquaient sur le torse de son père. Avant qu’on la réveille… Raconte moi une histoire ! »

De toute évidence, elle n’avait pas sommeil et s’il voulait s’en débarrasser pour filer à l’anglaise, il ne pouvait plus compter sur l’aide de la matriarche. Il allait falloir apprendre à la border et réveiller sa mère n'était pas dans ses plans non plus. Un à la fois, ses parents étaient beaucoup plus gérable pour elle, avec toute leur attention, elle en faisait ce qu'elle voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeDim 5 Jan - 22:19

Pendant que la mère était partie préparer la terrasse pour que celle-ci soit plus confortable, Nijiko avait interpellé son père dans l'espoir lui tirer les verres du nez. Bien entendu, s'il n'avait pas réussi à s'exprimer face à la concerné c'était encore moins pour dire ce genre de chose à sa fille. Sans hésiter trop longtemps sur quoi répondre l'Ikezawa déposait sa main sur le crâne de son enfant et lui souriant faiblement. "Tout ce que tu as besoin de savoir, ce que nous ne nous disputions pas." Avait-il dit avant de saisir la petite dans ses bras et de l’emmener jusqu'à la terrasse. Une belle vue sur un ciel dégagé et étoilé, que demander de plus si ce n'est un silence adéquat qui l'accompagne ? Peut-être un moment privilégié avec sa fille. La mère s'était endormie comme un sac, rien d'étonnant jouer les casses pieds toutes une journée cela devait-être épuisant.

"Non, je ne dors pas. Pourquoi cette question ?" Demandait-il intrigué par ce qui pouvait bien poussé sa fille à briser le silence qui s'était naturellement instauré. "Te raconter une histoire ? Voyons..." Il prit un instant de reflexion car jusqu'à là toute les histoires qu'il connaissait, finissaient très mal à l'exception d'une et d'une seule. "He bien j'imagine que je peux te raconter celle-ci." Annonçait-il en prenant quelques instant pour bien se remémorer tout comme il se devait.  

"Il était une fois un petit garçons et une petite fille vivant dans un village de pêcheur. Le petit garçons était pauvre et la petite fille elle venait d'une famille très modeste avec de beau moyen. Pourtant un jour ses deux là se rencontraient, dés les premières minutes passées ensemble il n'avait de cesse l'un l'autre que de s’embêter, se lancer des défis. Qui des deux craquerait le premier. C'était un combat de tout les jours. A tel point que certaine personnes dans le village croyait qu'ils étaient ennemi et qu'ils se donnaient tout les jours rendez-vous pour se battre. Ce qui en sommes n'était pas totalement faux puisqu'en réalité ce n'était pas par la bagarre qu'ils réglaient leurs comptes mais par les actes et les paroles. Tout deux avait une manière différente d'ennuyer l'autre comme si a mesure qu'ils se taquinaient, ils apprenaient à se connaitre par cœur. Un jour la petite fille et le petit garçons devinrent adulte. Le garçons avait quitté sa famille pour vivre une autre vie et la fille même si fait de façons différente avait finie par recroiser la route du garçons. Pour ainsi dire c'était comme s'ils n'avaient jamais eut personne d'autre pour les accompagner dans leurs vies. A tel point que quand l'idée du mariage frappa à la porte, il était devenu un évidence que cela ne pouvait pas en être autrement. Toute leurs vie le garçons et la fille l'avaient passé à se chamailler et pourtant même si aucun des deux n'était jamais parvenu à se le dire, ils s'aimaient du plus profond de leurs cœur et ils savaient que cela durerait à vie. Et ce n'était pas l'arrivé d'une petite Nijiko sauvage, qui aurait pu leurs prouver le contraire." Finissait Shojito en souriant à sa fille venant lui caresser le haut du crâne, persuadé qu'il lui avait raconté une histoire que personne d'autre ne lui avait raconté avant lui. Du moins il l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeDim 5 Jan - 22:51

Les yeux de la petite fille étaient pétillants, elle semblait avoir été émerveillée par l’histoire, qu’elle comprenait à la fin être celle de ses parents… ça alors… Maman ne voulait jamais parler de ça, tant qu’elle avait fini par croire, qu’elle était plus un accident de parcours liant ses parents qu’autre chose. Quelle surprise… Mais alors elle ne comprenait pas, d’autant plus qu’évidemment elle avait bloqué sur un seul passage de l’histoire, le plus intéressante de tous pour elle : Ils ne se détestaient donc pas. Alors quoi ?

Il s’était passé un truc entre temps ?…

« C’est quoi la suite papa ! Fit-elle insistante comme si elle allait percer le mystère de l’univers... »

Puis elle dégageait l’attention de son père affichant un air surpris en observant du côté de sa mère. Étrange, la femme s’était retournée, elle leur faisait dos maintenant. Mais sa maman ne bougeait jamais  la nuit en dormant, elle le savait bien, elle dormait souvent avec elle.

« Tu es réveillée maman ? »

Pas de réponse. Pourtant elle l’était bel et bien même si elle faisait semblant du contraire, dans ce calme olympien, le manque d’habitude d’entendre la voix de Shojito le soir l’avait réveillé. Elle était tombé au milieu de l’histoire, comprenant rapidement ce qu’il était en train de conter à leur fille. A quoi jouer cet imbécile à donner de faux espoirs à une gamine. Enfin… s’en rendait-il seulement compte. Pour toujours hein ?

« Tss. »

Le son lui avait échappé, mais Nijiko faisait tellement de bruit, qu’elle ne remarquait pas celui de sa mère. Elle tâtonnait son père pour avoir plus d’infos sur l’histoire de sa famille et surtout ce qui les avait amené là.

« Alors pourquoi vous vivez plus ensemble si c’était pour toujours ?… Je ne comprends pas...Finissait-elle par dire boudeuse, frustrée comme jamais de ne pas avoir ce qu’elle voulait. A cause de moi ?…»

La dernière phrase avait été dites en se frottant les yeux comme pour retarder les larmes menaçantes de tomber. Elle exprimait pour la première fois un de ses démons intérieurs à l’un de ses parents. Ce qu’elle pensait vraiment… En être la responsable. Bien qu’elle ne se retournait pas, les yeux de sa mère étaient maintenant grand ouvert, son cœur battait à la chamade devant la révélation qui lui sautait aux yeux comme une évidence possible qu’elle aurait du prévoir à force de refuser de lui parler de tout ça. Si elle ne se tournait pas tout de suite pour intervenir, c’était que leur fille avait choisi de se livrer à son père et qu’elle ne voulait pas gâcher sa tentative de peur de la voir se refermer comme une huître sans vider ce qu’elle avait sur le cœur.

L’angoisse était certaine. Shojito n’était pas doué pour ces choses là. Osamu le savait mieux que n’importe qui… Avec le temps, la femme avait fait avec… Mais leur fille ? Son poing se refermait sur la taie d’oreille, elle allait devoir prendre son mal en patience. La suite ne lui appartenait plus, c'était une évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeDim 5 Jan - 23:09

Même si elle faisait tout pour le caché dés lors du premier bruit, Shojito avait remarqué que la Kaguya était réveillé et il était prêt à tout pour rassurer sa fille quant à ses doutes et remords qu'elle semblait éprouver. Pas question que sa fille reste une seconde de plus sans connaître la vérité. Cela faisait bien longtemps maintenant que tout deux avaient caché tout cela sans jamais le ressortir. L'Ikezawa n'était vraiment pas du genre à se confier mais il en allait de son devoir ici. Il ne pouvait pas laissé sa fille souffrir. Alors il allait tout balancer, la souffrance, son ressentit. Paraîtrait-il qu'une fois de temps à autre il faut pouvoir relâcher la pression. Ainsi celle qu'il avait accumulé durant toute ces années allait-être relâcher.


"Si aujourd'hui ta mère et moi ne vivons plus sous le même toit ce n'est ni à cause de toi, ni à cause d'elle. C'est uniquement de ma faute. J'ai longtemps aimé ta mère, et je l'aime toujours. Je n'ai pas inventé cela. Seulement il arrive parfois que des adultes se rendent compte qu'il ont louper quelques chose durant leurs vie. Un petit passage qu'ils auraient aimé pouvoir vivre autrement et accumulé tout ces petits passages en font un très gros. Tu ne t'en rappel pas car tu étais toute petite, a vrai dire je suis même sur que ta mère non plus ne s'en souvient pas. Mais on vivait tout les trois ensemble avant. Peut-être pas dans ce magnifique endroit mais on était heureux. Et un jour ton père à été stupide." Ce n'était pas bien ce qu'allait faire Shojito mais s'il pouvait éviter que sa fille comprennent qu'elle était en effet la raison pour la quel il avait décidé d'arrêter de vivre avec sa mère, il n'arriverait jamais à se le pardonner.

"J'aime ta mère mais je l'ai trompé. Voilà tout. Voilà pourquoi nous avons décidé que nous ne devions plus resté ensemble." Il avait honteusement mentis sans l'ombre d'une peine pour éviter que sa fille se rende compte qu'il avait été à l'époque un lâche ni plus ni moins. Vivre une vie de solitaire, c'était son rêve et il avait vu en Nijiko l'incapacité totale de réaliser se même rêve et ce n'était pas faute pourtant d'aimer sa fille. Bien entendu il allait très certainement recevoir les foudres de sa fille et de la mère par la même occasion. Peut-être même que la fille ne voudrait plus le voir durant un temps. Mais la seule solution qui lui semblait viable était celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeDim 5 Jan - 23:41


Le début commençait bien, mais il avait eu le don de faire craindre le pire à la Kaguya. Elle tendait l’oreille, bouillonnant de l’intérieur pour une raison inconnue, cela paraissait si vrai et tout était pourtant si faux… malheureusement. Si elle n’avait jamais su répondre aux questions de sa fille sur sa relation actuelle avec son père, c’était que elle même n’avait pas compris pourquoi il les avait abandonné. Elle avait pensé longtemps que c’était le fait qu’elle soit particulièrement insupportable pendant sa grossesse qui en était la conséquence à vrai dire. C’était sa culpabilité d’avoir ôté son père à sa fille qui la rendait si obsédée par son confort matériel pour compenser.

Ils n’avaient jamais vécu ensemble… Sauf si on comptait le temps où Nijiko était dans le ventre de sa mère… Même là, ce n’était que l’affaire de quelques mois. Dès les premiers signes visibles de l’arrivée de leur fille, il avait foutu le camp progressivement en s’éloignant de jour en jour jusqu’à la rupture totale dans laquelle sa femme excédée par son manque d’attention, avait bien aidée. Une rage la gagnait comme si on venait d’appeler sa propre frustration avec cette histoire. Son corps mourrait d’envie de se redresser et lui en collait une… Mais la petite voix de sa petite fille l’avait clouée sur place.

«C’était juste une erreur Papa. Fit-elle en prenant cette tête paternelle entre ses petits doigts, avant de poser son front contre le sien. C’est pas grave. Je suis sûre que maman te pardonnera un jour. Elle lui esquissait un sourire en le regardant dans les yeux avec toute la sincérité du monde dans ses yeux d’enfant. C’est juste une tête de cochon… Concluait-elle pour tenter de gagner un sourire de son père ou simplement l’apaiser. Puis elle aussi elle va avec des garçons… Fit-elle accusatrice maintenant. »

L’air de dire : elle est mal foutue pour te faire la leçon. Voilà qui était un comble. En plus qu’il racontait des conneries, Osamu allait se payer le mauvais rôle ! Amère, elle se redressait un peu, ne les regardant que d’un seul œil. Oh elle aurait pu l’empaler, mais elle pouvait le punir d’une façon bien plus terrible encore… Un sourire machiavélique sur son visage un instant en croisant le regard de l’homme, puis d’une douceur bienveillante quand sa fille la remarquait.

« De quoi est-ce que vous papoter encore à cette heure ? Fit-elle comme si elle avait raté la conversation en baillant. Allez, allez, au lit, j’ai la flemme de mettre les futon en place, mon lit est assez grand pour trois. Papa dormira au milieu. Elle le fixait mesquine. Comme ça il ne pourra pas s’échapper mon chaton. »

Bien entendu, Nijiko approuvait totalement et de peur qu’il s’envole, elle refusait de quitter les bras de son paternel, lui même qui était tiré par une main de sa mère vers le lieu du crime… Euh, du sommeil. Leur fille se ravissait de les voir main dans la main, pauvre enfant si elle savait que sa mère était juste en train de punir son père avec ce qu’il détestait le plus… Dans ses souvenirs du moins : la proximité envahissante.

Elle guidait sa petite famille dans le lit, sans vraiment donner le choix à l’homme, les deux femmes de sa vie-car c’était ce qu’elles étaient après tout, s’accaparaient chacune un flanc après avoir tiré sur la couette. Nijiko enroulait le cou de son papa de son petit bras en s’endormant sur son épaule et maman serrait sur sa taille d’un bras, l’autre tenait sa tête surélevée pour ne rien raté de la scène. Elle plantait ses pieds froids entre ses jambes bien décidé à ne rien lui épargner…

« Je vais t’apprendre à mentir à notre fille. Chéri. Murmurait-elle amère assez bas pour échapper à la vigilance de Nijiko, elle qui était aux anges bien sûr. Assumes tes conneries maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeLun 6 Jan - 0:02

Bien entendu Nijiko était la fille la plus adorable du monde et elle n'avait même pas eut la moindre hésitation pour tenter de faire en sorte que son père se sente plus à l'aise. Elle était d'une bienveillance sans nom ce qui attristait profondément Shojito qui avait du mentir à sa fille pour la préserver mais désormais une information arrivaient à ses oreilles. Ainsi la Kaguya n'avait pas hésité à aller voir ailleurs ? Information très intéressante pour le père qui malgré lui ne put s'empêcher de laisser échapper un sourire ce que la fille pourrai prendre pour le remerciement qu'elle semblait attendre. Ainsi la garce avait décidé de se relever en prétextant ne rien avoir entendu. L'Ikezawa voyait très clair dans son jeu et pourtant il ne put rien faire pour échapper à cette prise d'otage des plus perfide. 

Désormais emprisonner entre mère et fille Shojito ressentait une forte envie de toute deux les éjecter sur les côtés sans aucune forme de pitié. Le contact physique le dérangeait de base même s'il s'en accommodait avec Nijiko et Osamu autre fois, la le fait d'être complètement agrippé comme un vulgaire arbre ou deux chimpanzés s'amusait à se jeter leurs excrément. Il avait déjà chaud et lorsque les paroles de la mère arrivaient à son oreille il eut un sourire, l'idée ultime pour faire en sorte qu'au moins une des deux le lâche. Imparable selon sa théorie, Osamu n'aurait pas la force de tenir. Venant plonger sa tête dans le coup de celle-ci il laissait son souffle chaud percuter sa nuque alors que suavement il lui chuchotait quelques mots. "Je n'ai mentis que sur le fait de t'avoir trompé. Je t'ai toujours aimé et t'aimerai toujours. T'imaginer en geisha et avec d'autres hommes... Ca m'a rendu fou... Je suis heureux que tu me tiennes ainsi. Cela m'avait véritablement manqué." Finissait-il en lui donnant un baisé dans le cou avant de retirer sa tête et de regarder le plafond espérant qu'elle se retire aussi rapidement qu'elle avait pu se coller à lui.

Bien entendu il avait tout de même prévu un plan B au cas ou sa femme décidait de jouer le jeu. Mais avant tout quitte a avoir eut un faux élan d'amour il en eut un autre direction de sa fille venant lui donner un baiser sur le front. "Dors bien ma puce." Lui souhaitait-il avant d'à nouveau regarder vers la Kaguya.
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeLun 6 Jan - 0:36

Comme elle se sentait triomphante, d’une pierre deux coups, sa fille lui lançait des petits regards enjoués, c’était devenue son héroïne de la soirée sur ce dernier coup de maître. Seul bémol, elle devait se coller contre le père de sa fille, mais bon, ce n’était pas une première, après tout ils l’avaient bien faite…

Aucunement elle n’avait imaginé que cela se retournerait contre elle, persuadée qu’avec Nijiko en spectatrice, il resterait bien docile au centre à prendre son mal en patience. Sur cette pensée, elle voulait se coucher le sourire aux lèvres, mais une sensation familière dans son cou lui arrachait un frisson. Surprise, ses iris violets se plantaient dans l’océan vicelard de son mari. C’était qu’elle aurait eu sa première expression d’adolescente pour peu, quand ils avaient commencé à s’apprivoiser mutuellement.

Pour le coup, prise de court, il avait laissé bouche bée sur ses déclarations, qui elle devrait bien se douter, n’étaient là que pour lui faire faire marche arrière sur son plan de l’obliger à dormir ainsi. Mais voilà que cette idiote restait plantée là à le regarder avec ses grands yeux tandis que furtivement, leur fille avait levé son nez pour voir ce que ses parents fabriquaient.  

Un instant en voyant la marque d’affection des plus surprenantes, elle affichait la même tête que sa génitrice avant de glisser à sa place méticuleusement, gênée par l’image. Mais merveilleusement enjouée par la même occasion, combien même et heureusement, elle n’avait rien pu entendre de leur échange.

« J’ai oublié mon doudou ! Fit-elle en se redressant soudainement après que son père embrasse son front et retourne son attention sur sa mère. Je reviens ! Annonçait-elle avec son grand sourire des coups tordus. »

« Hum ?… Fit sa génitrice en la voyant fuir sa chambre… »

Elle dormait encore avec ce truc-là ? Vraiment ? La mère grimaçait en cherchant l’info dans sa mémoire. Avant de réaliser soudainement qu’ils étaient maintenant seuls. Se dégager de là fut sa première idée, mais si quand Nijiko revenait elle les voyait défait, elle allait encore penser que c’était de sa faute. Une goutte de sueur glissait dans son dos. Quelle situation angoissante finalement, et elle en était la seule responsable….

Figée dans sa position, la Kaguya si loquasse d’ordinaire ne pipait plus un mot en observant l’Ikezawa dans le blanc des yeux un long moment…

« Je vais aller l’aider à le chercher. Cette gamine ne trouverait même pas ses propres pieds toute seule. Concluait-elle pour porte de sortie se doutant bien que se serait pour lui l’occasion rêvée de dégager de là sans plus personne pour le surveiller… »

Pardon ma puce, pensait-elle très fort en se redressant pour fuir l’inconfortable scène qui se jouait là. Cette petite peste de Nijiko quant à elle jubilait sur place dans sa chambre sans aucunement rechercher son jouet...
Revenir en haut Aller en bas
Ikezawa Shojito
Jônin Prometteur de Kiri
Jônin Prometteur de Kiri
Ikezawa Shojito


Messages : 95
Date d'inscription : 08/09/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 218
Rang Ninja: A
PE (Disponibles): 600

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeLun 6 Jan - 0:51

Shojtio était véritablement tendu entre les deux filles. Pas dans un sens pervers mais au niveau des nerfs. S'il devait subir une telle situation toute la nuit il ne pourrait pas le supporter il lui fallait absolument que la mère morde à l'ameçons c'était primordiale pour qu'il puisse au moins être libre d'un des deux côtés. Soudainement et ce comme par miracle la petite se rappelait qu'elle n'avait pas prit son doudou ce qui laisserai un peu de répits au père durant un temps. Plusieurs minutes passaient et la gamine ne revenait toujours pas tandis que la Kaguya était toujours calé dans les bras de l'Ikezawa comme si elle ne souhaitait pas en sortir. Bien qu'il fut un temps ou il arrivait à resté ainsi durant des heures Shojito était à deux doigts de déclarer forfait lorsque soudainement Osamu se redressait et annonçait qu'elle allait aider la fille à chercher son jouet. Évidemment il comprit très rapidement qu'il ne s'agissait que d'un prétexte et forte heureusement c'était elle qui avait craqué en premier. Sur cette bonne nouvelle Shojito eut un légère sourire suivi d'un soupir.

"Eh bien, jamais je n'aurais pensé que tu étais capable de tenir un homme pour qui tu n'a pas de sentiment aussi longtemps dans tes bras. J'imagine que ton boulot de geisha doit grandement aidé." Annonçait-il avant de s'allonger sur le ventre heureux d'avoir enfin récupérer la liberté des ses mouvements. S'il arrivait à s'endormir avant le retour des deux, il savait très bien que leurs présence après cela ne le dérangerai pas. Endormi Shojito est une véritablement pierre impossible à réveiller. "Bonne nuit Osamu" Conclue-t-il en fermant les yeux sombrant peu en peu dans les songes.
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitimeLun 6 Jan - 1:23

Elle était sur le pas de la porte de sa chambre quand il l’interpellait par sa remarque. La fureur était montée d’un coup, même pas la femme prenait la peine de se retourner. Voilà qui avait été des paroles bien rudes, des mots qui la touchaient bien plus qu’elle ne le voudrait. Elle y voyait de la méchanceté, là où se cachait simplement de la jalousie. La perspicacité n’avait jamais été son fort fallait-il croire. Surtout avec cet homme-là.

« Étouffe toi dans ton sommeil surtout. Pauvre mec. »

Claquement de porte. Une démarche nonchalante, elle retrouvait la chambre de sa fille, cette dernière n’était vraiment surprise de voir sa mère débarquait, bien qu’elle l’avait surprise en train de faire sa danse de la victoire, cette dernière ne faisait aucun commentaire sur son entourloupe. La mère soupira longuement avant de croiser les bras.

« Je suis ravie que tu te sois bien amusée. Va te coucher maintenant, ton père t’attend. »

La petite fille sentait dans le ton de cette voix qu’il n’était ni temps de poser des questions, ni celui de protester, attrapant la première peluche venue, elle venait tendre sa petite main à sa génitrice.

« Vas y la première. Maman doit aller travailler. Au moins tu auras papa pour toi toute seule. »

La gamine gonflait ses joues en guise de protestation, mais le regard sombre de sa génitrice la dissuadait de lui faire un caprice maintenant. Osamu était rarement sévère, mais quand elle l’était, il ne fallait pas oublier qu’elle avait l’aura menaçante d’une Kaguya.

« Tu vas revenir te coucher avec nous après ? »

« Bien sûr ma puce, va. »

Mensonges, elle ne comptait pas retourner de si tôt si près aux côtés de cet immonde personnage.  Elle laissait passer un long moment avant de venir espionner sa chambre. Père et fille dormaient accolés l’un à l’autre et profondément. Shojito était décidément plus conciliant avec sa fille qu’elle ne l’imaginait. Tant mieux. Refermant la porte, la femme partait se couchait à son tour sur un des sofas du salon. Et la fatigue aidant, elle finissait par dormir jusqu’au matin, lui qui la rappelait vers ses devoirs. Grâce à cela, elle n’aurait pas à voir la face de demeuré de son invité au réveil.

Ainsi Osamu fut la première à quitter sa propre maison ce matin là...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Vide
MessageSujet: Re: Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu   Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Tour de garde. - Ft.Kaguya Osamu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Mizu no Kuni :: Lacs de Kiri-