Le Deal du moment : -20%
-100€ sur Roborock S5 Max Aspirateur Robot
Voir le deal
399.99 €

Partagez
 

 Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar



Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo Vide
MessageSujet: Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo   Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo Icon_minitimeMer 9 Oct - 8:58


Après l’effort, le réconfort

feat. Harashi Miyo



Miyo. Elle s’appelle Miyo. Le nom est beau, comme elle. Il lui va bien. Je la suis au milieu des passants. J’ai l’impression de me traîner. L’entraînement a été rude. C’est un mal nécessaire. On ne peut pas devenir un bon Shinobi comme ça, en claquant des doigts. Devenir fort, ça se mérite. Elle marche avec élégance. Ses longs cheveux tombant sur les épaules au rythme de ses pas. Son Katana fièrement accroché dans son dos. Elle a fière allure. Je dois ressembler à un gnome à côté d’elle.

Nous marchons l’une à côté de l’autre dans les rues de Konoha. Elle m’a proposé de partager un repas avec moi. Après tout l’exercice que j’ai fait je le mérite. Et puis maintenant j’ai mon porte monnaie avec moi. Maman m’a aussi glissé un petit billet. Je pourrai payer ma part et même celle de ma nouvelle sœur d’arme si je le voulait.

Lorsqu’on est passé devant la boutique de fleurs de ma mèr, tout à l’heure, je lui ai demandé de m’attendre quelques secondes en m’excusant. Il fallait que je prévienne maman que je ne mangerai pas à la maison. Sinon elle se serait inquiétée, la connaissant. En entrant je lui ai crié que je ne faisais que passer et que j’allais manger avec une amie. J’ai filé à l’étage dans ma chambre, attrapé mon porte-feuille et j’ai redescendu les escaliers quatre à quatre. Ma mère m’attendait et me tendait un petit billet, le sourire au lèvres. J’ai attrapé le billet, claqué un bisous sur sa joue si douce et filé rejoindre Miyo.

Et nous voici maintenant, cherchant un endroit pour manger.

- Qu’est que tu aimes manger ? Des ramens ça te dit ? Tu connais un bon resto ?

J’enchaîne les questions, tellement heureuse de partager ce moment avec elle.


Dernière édition par Aisu Tsubaki le Sam 12 Oct - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo Vide
MessageSujet: Re: Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo   Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo Icon_minitimeJeu 10 Oct - 18:38

C'est étrange. Sentir quelqu'un caler ses pas dans les siens. Son ombre suivre la sienne. Moi qui ai tellement l'habitude de me déplacer seule, je ressens une sorte presque de mal aise à l'idée d'être suivie. Bien que ce soit moi, la première, qui ait lancé l'invitation.
Comme toujours, l'activité à Konoha est dense. Les gens passent, arpentent les rues, les commerçants alpaguent parfois des passants. Les enfants courent, crient, dans un tourbillon de rires.
Je ne sais pas trop où aller. Je suppose qu'on trouvera sur le chemin.
Tsubaki indique vouloir s'arrêter devant un magasin de fleurs. De ce que je comprends, c'est sa mère qui le tient. Je la regarde disparaître dans l'embrasure de la porte en me faisant la réflexion que je ne suis jamais entrée ici.
Je n'ai jamais eu ni le besoin ni l'occasion d'acheter des fleurs. A qui aurais-je pu les offrir ? Mon frère ne me parle plus. Ma mère préférerait que je lui rapporte un titre d'Hokage plutôt qu'un bouquet. Et on ne va pas dire que j'aie beaucoup d'amis.

En attendant que Tsubaki revienne, je m'appuie contre le mur de l'édifice. Bras croisés, comme souvent. Il paraît que ce geste signifie une inconsciente protection entre soi et les autres, soi et le monde. Je ne sais pas si c'est avéré dans tous les cas. Mais en ce qui me concerne, ça pourrait être cohérent. J'aime pas vraiment que les autres s'approchent de trop près, encore moins qu'ils me touchent, surtout après un entraînement ou un combat. Chacun garde sa sueur ! Voilà pourquoi je suis nulle en taijutsu et pourquoi je n'ai aucune intention de me perfectionner en la matière. Le combat rapproché, très peu pour moi !

Quelques minutes plus tard, nous sommes reparties, la petite et moi.
Elle semble sincèrement heureuse qu'on partage ce moment. Je me demande un instant si elle a des amis de l'académie. Des gens avec qui elle partage des entraînements et des bols de nouilles. Des gens avec qui elle espère de toutes ses forces se retrouver en équipe.
Tout en marchant, je lui jette un regard en coin, tandis qu'elle ne se lasse pas de poser des questions :
- Qu’est que tu aimes manger ? Des ramens ça te dit ? Tu connais un bon resto ?
Des ramens.
Plat classique. Mais toujours bon. Une valeur sûre, en quelque sorte.
J'ai un léger haussement d'épaules :
-Va pour des ramens.
Mais je n'ai aucun restaurant précis en tête. Alors je laisse mon regard fureter, à droite à gauche. De personne en personne. De façade en façade. Puis :
-Là ?
Désigner du doigt une enseigne. Je ne connais pas très bien les restaurants du village. En vérité, je m'y rends assez peu. Aller au restaurant toute seule, c'est pas ce qu'il y a de plus emballant. Je préfère de loin manger avec ma mère et mon frère, lorsque celui-ci se décide à passer un peu de temps avec nous. Certes, les repas n'ont pas une ambiance de fifou -mon frère ne parle pas et ma mère ne s'enquiert que de mes progrès et me fait des programmes d'entraînement d'enfer. Mais on mange bien. Et ensemble.
Bref, le restaurant que je désigne, je n'y suis jamais allée. Mais d'après l'enseigne, il y a exactement ce qu'on cherche.

A l'intérieur, c'est plutôt calme. Quelques personnes mangent, au comptoir ou sur des tables en bois. Je désigne à Tsubaki une petite table calée contre le mur. J'aime bien les murs. Ca donne un appui à l'épaule en même temps qu'un indicible sentiment de sécurité.
De mon côté, je commande des ramens au porc avant de me délester de mon katana. Je retire la sangle qui le retient dans mon dos et pose le tout contre le mur, près de moi. A portée de main. Sait-on jamais.
-Ta mère est fleuriste, alors ? je lance, pour combler le petit silence de l'attente du repas.
Parfois, s'intéresser aux autres, c'est bien. Souvent, c'est une convention purement sociale. Dans le cadre d'une équipe, c'est une question de survie et de bon fonctionnement du groupe. Plus on en sait des uns et des autres, mieux pourront être organisées les opérations. Enfin, là, nous ne sommes pas dans ce cas de figure. Disons que c'est simplement une légère curiosité teintée de convention sociale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo Vide
MessageSujet: Re: Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo   Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo Icon_minitimeVen 11 Oct - 8:45


Après l’effort, le réconfort

feat. Harashi Miyo



Ma jolie sœur d’arme acquiesce pour les ramens et nous dégote même un restaurant sympathique. La décoration est simple mais jolie. Dans le style de Konoha. Epuré. Tout en bois. J’aime. Je m’assoie joyeusement en face d’elle et ne peux qu’admirer l’impressionnant sabre qu’elle dépose contre le mur. De sa démarche gracieuse et féline. Si elle se bat avec autant de classe, ça doit valoir le coup d’œil. Je l’imagine rapide, agile, impitoyable avec l’ennemie. Je commande pour ma part un bol de ramens sans viande mais avec un supplément de champignons. J’adore les champignons. Maman les prépare à toutes les sauces.

- Ta mère est fleuriste, alors ?

Je secoue vivement la tête de haut en bas tout en souriant.

- Oui. On s’est installé à Konoha il y a six ans. Avant on habitait sur la côte Est de pays du feu, dans un petit village thermal. Mais on a dû partir parce que les habitants avaient peur de moi.

Ma dernière phrase est moins enjouée. Cet événement de ma vie, bien que dernière moi, me donne encore ma boule au ventre quand j’y repense. Les ramens nous sont servis au même moment. Je lui souhaite un bon appétit et me jette sur mon bol. J’ai en fait une faim de loup. Pas étonnant avec tout ce que j’ai donné à l’entraînement aujourd’hui.

Je regarde celle qui a proposé de partager son repas avec moi. J’espère que je ne l’ai pas inquiété avec cette histoire de villageois qui avaient peur de moi... Il faut que je lui dise un truc. Quelque chose qui renverra une bonne image de moi. Il est hors de question qu’elle s’imagine que je suis fêlée, dangereuse ou quelque chose du genre.

- Mais quand on est arrivé à Konoha, le Hokage a tout de suite vu le haut potentiel de mon pouvoir et m’a autorisé à intégrer l’Académie ninja pour que je le maîtrise. Je ne suis pas très douée en pratique comme tu peux le voir mais je suis super calée en théorie. Maman dit que la pratique et l’entraînement m’aideront à devenir une vraie Shinobi.

Sur ces belles paroles. J’enfourne des pâtes dans ma bouche à l’aide de mes baguettes. Puis je me rends compte de mon impolitesse. Maman dit toujours que quand quelqu’un montre de l’intérêt pour toi et te pose des questions, il faut lui rendre la pareille.

- Et toi ? Tu ... vis encore chez tes parents ? Ça fait longtemps que tu es Shinobi ? Tu es allée à l’académie ?

Ça fait peut-être beaucoup de questions en fait ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo Vide
MessageSujet: Re: Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo   Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo Icon_minitimeVen 1 Nov - 21:15

La petite me raconte un bout de sa vie. La venue à Konoha, il y a six ans. La fuite d'un lieu où on avait peur. D'elle. Le souvenir obscurcit un peu sa voix. Je ne dis rien, respectant son silence. Surtout, je ne sais jamais quoi dire dans ce genre de situation. Les relations sociales et moi, c'est pas la meilleure paire qui soit. Je pourrais tapoter sa main. Ou lui dire d'un ton rassurant que c'est derrière, maintenant, qu'à Konoha, elle vivra bien mieux. Même si, d'une certaine façon, je n'en suis pas tout à fait sûre. Je ne connais pas tellement les gens ici. Pas intimement. Je ne m'intéresse pas à leurs convictions et leurs craintes. Que pensent-ils des êtres différents aux pouvoirs particuliers, parfois dangereux ? Je n'en sais rien.
L'arrivée des ramens me sauve de ce débat interne qui commence à se faire trop violent dans ma tête.
Tsubaki me souhaite bon appétit avant d'entamer son bol. J'ai un maigre sourire et l'imite. Fou comme la nourriture est solution à tout.
D'un seul coup, la bonne humeur paraît être revenue. Et la petite reprend.
-Ta mère a raison, je lui réponds. L'entraînement est la clé de tout. Même si tu tombes, tu apprends à te relever et continuer.
J'avale une nouvelle bouchée.
-J'ai confiance, tu arriveras à apprivoiser ton don. Et à trouver une personne qui pourra t'y aider.

Par la suite, je laisse planer un court silence après ses questions.
-J'ai intégré l'académie à sept ans et j'ai été diplômée genin à douze ans, je lui réponds d'un ton lent.
Je tapote ma lèvre inférieure de mes baguette, comme pour réfléchir.
-Et oui, je suis toujours chez mes parents. Enfin... ma mère. Mon père n'est plus là. Et ma mère ne survivrais pas si je partais.
Je hausse légèrement les épaules, l'air de dire : c'est sans important. En vérité, c'est sans doute la noyau le plus important de ma vie. Cette relation de laquelle je ne parviens pas à me dépêtrer complètement. Que j'apprécie autant que je l'exècre.
Mes baguette touillent à nouveau mes nouilles et je profite de l'instant. Des ramens, c'était une sacrée bonne idée. Ma mère va encore me répliquer que ça ne fait pas pas un repas équilibré et que ça ne me maintiendra pas en forme. Rien que d'y penser, je soupire intérieurement.
-Hm dis, tu es la seule de ta famille à... à maîtriser... enfin à avoir ton don spécial ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo Vide
MessageSujet: Re: Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo   Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Après l’effort le réconfort (partie II) ~ feat. Harashi Miyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Hi no Kuni :: Rues-