Le deal à ne pas rater :
ASOS : Livraison Premier à 8 €/an
8 €
Voir le deal

Partagez
 

 Une missive importante | Shizu Ruka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar



Une missive importante | Shizu Ruka Vide
MessageSujet: Une missive importante | Shizu Ruka   Une missive importante | Shizu Ruka Icon_minitimeVen 30 Aoû - 19:36

Le soleil se levait à peine. Ses rayons effleuraient depuis quelques secondes les plus hauts bâtiments du village de la brume & pourtant le spadassin traversait déjà les rues à toute vitesse. Maboroshi, l’une des sept merveilles du village de la brume accrochée à la ceinture, Kaï n’avait pas une seconde à perdre s’il voulait intercepter le ninja renégat.

En effet, l’ordre de mission était tombé. Il était clair que cette missive serait dangereuse, mais pour une fois, la Mizukage lui octroya le droit d’être accompagné. Depuis sa nomination au poste de Jônin, il n’avait jamais eu le privilège de faire des missions communes, la faute au manque de confiance de la Mizukage envers lui. Sans doute que son lien avec la famille Arashi, sa famille adoptive, n’aidait pas. Surtout que le jeune Atsuma est un renégat du village de Tetsu, avant d’être un Kirijin, il était le fils d’un samouraï de l’empire & même s’il avait tué son paternel, la confiance ne semble pas se gagner rapidement pour la détentrice du Nodaichi.
Au fond, ce n’était pas ce qui importait le plus pour Kaï. La confiance de sa supérieur hiérarchique se gagnera au final. La seule chose dérangeante pour lui dans cette mission était le lien qu’il entretient avec les Arashi. Il ne pouvait pas se permettre de tuer l’un de leurs membres comme ça, sans aucune raison, même si c’était la Mizukage elle-même qui le lui avait ordonné. Shinobi renégat ou non, ce n’était qu’un statut à ses yeux & il avait bien peur qu’aujourd’hui, ce statut ne fasse pas grande différence dans la balance.
Encore pire, ce qu’il n’appréciait qu’à moitié, c’est que la Mizukage se serve de lui pour régler ses problèmes d’égo avec l’ancien Mizukage et lui aussi membre du clan Arashi. Envoyer un membre du clan, même si dans son cas tout le monde savait qu’il était adopté et rien d’autre, pour tuer un autre membre du clan, c’était envoyer un certain message. Elle voulait faire savoir à tout le monde qu’a Kiri, c’est elle qui décide. Et puis le jeune spadassin se demandait ce qu’allait penser son demi-frère Satô de sa mission. L’ordre allait sûrement le rendre fou de rage et si l’Atsuma tuait le renégat Arashi, les choses n’allaient pas aller en s’arrangeant.

C’est la tête remplie de question qu’il parcourait le village à vive allure. L’endroit du rendez-vous avec la Kunoïchi était le lac de Kiri. Ce n’était pas si loin de la dernière position connue de ce renégat. L’épéiste espérait qu’elle ne serait pas en retard. Il avait lu dans le dossier de la mission que c’était une Chunin, donc un rang en dessous du sien. Malgré ça elle avait presque le double de son âge. Ce détail n’arrangerait sûrement pas les choses, car il savait que les personnes âgées avaient du mal avec l’autorité, même dans un système militarisé, du moment qu’elle provienne d’un plus jeune.
Il espérait au fond de lui que ce n’était pas son cas. Pour le jeune spadassin, le rang & le grade ne voulait rien dire. Lui qui fût interdit d’académie après avoir passé le concours de Genin cinq fois savait que ce n’est pas le système aussi militarisé qui soit qui donne le respect de ses pairs. Et pour une première mission, lui qui n’avait pour seul ami Satô, espérait pouvoir s’en faire une autre en la personne de Ruka. D’ailleurs, cette dernière avait un point commun avec son demi-frère : ils venaient tout droit d’un clan. Pour Satô, c’était le clan Arashi et pour Ruka, le clan Shizu.
Kaï avait entendu parler, par la Mizukage entre deux entrainements à l’épée, du clan Shizu. Un clan ancien aujourd’hui chargé de la protection du Daimyo. Capable, d’après elle, de contrôler la vapeur. Un pouvoir qui sera utile face à un utilisateur du Ranton comme ce renégat. Surtout que d’après les informations que le village disposait, il maniait parfaitement l’orage.

Kaï ne détectait personne sur les lieux du rendez-vous. Apparaissant rapidement à l’endroit dit, il s’assit en face de l’eau, soufflant d’exaspération. Malgré ça il se savait en avance. La vitesse d’un épéiste n’a rien à voir avec celle d’un Jônin lambda. Il avait sûrement dût traverser le village trop hâtivement.
Revenir en haut Aller en bas
Shizu Ruka
Chûnin Aspirant de Kiri
Chûnin Aspirant de Kiri
Shizu Ruka


Messages : 65
Date d'inscription : 09/07/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 105
Rang Ninja: B
PE (Disponibles): 400

Une missive importante | Shizu Ruka Vide
MessageSujet: Re: Une missive importante | Shizu Ruka   Une missive importante | Shizu Ruka Icon_minitimeVen 30 Aoû - 20:42

Mission
head
---




Dans le bureau de la Mizukage, Ruka venait d’avoir son ordre de mission, sa première mission de rang B, donc elle serait accompagnée puisque son rang en tant que kunoïchi n’était pas très haut. Pourtant ayant fait ses preuves, la Mizukage n’avait aucun doute face à son engagé. La jeune femme restait un peu plus longtemps qu’à son habitude dans le bureau pour consulter le dossier de son coéquipier, c’était sa première mission en duo et il n’était pas nécessaire de préciser que la kirijin ne connaissait pas vraiment les ninjas du village. Ayant vécue à Kawagakure et dans le palais du daimyo, son intégrité au sain du village ne faisait que commencer. Celle-ci fronçait les sourcils en remarquant un détail.

« C'est noté qu’il a vécue au sein du clan Arashi… »

Ruka relevait la tête avant de regarder la chef du village qui gardait le silence. Comme si elle souhaitait que ce jeune, très jeune jônin se charge de son cas. Peut-être pour s’assurer de sa fidélité et qu’il pouvait se montrer assez professionnel pour se charger d’un cas aussi personnel. Les ninjas de cette génération avaient été épargné du rituelle de la brume sanglante, alors ils n’avaient pas forcément affronté ce genre de situation. C’était un teste… Un teste malsain.

« Une infortunée coïncidence j’imagine. »

La femme acquiesçait d’un sourire avant de lui tendre un autre dossier. Cette fois c’était la cible. La kunoïchi l’ouvrait pour le consulter et restait surprise en regardant la photo du déserteur. « Kozûke… » Le shinibi avait le même âge que Ruka et avait passé l’examen genin la même année. Il était déjà très doué à l’époque, mais comme l’entraînement de la jeune femme ne s’était pas déroulé à l’académie pour la suite des évènements, cette dernière ignore ce qu’il était devenu. La chûnin déposait les dossiers sur le bureau avant de pencher la tête poliment pour la saluer et disparaissait. Déjà vêtue de son uniforme de kiri avec son bandeau frontal bien en vue sur son front, Ruka se précipitait rapidement au lieu de rendez-vous.

L’épéiste devait déjà être arrivé puisque celle-ci avait légèrement prit son temps à feuilleter les informations. Sortant de la brume, Ruka apparaissait près du lac de Kiri là où le jônin l’attendait sagement en regardant l’eau. Le jeune homme avait sa célèbre épée à sa taille alors que la kunoïchi n’avait que ses deux éventails attachés à sa ceinture. Lentement, la jeune femme allait s’arrêter derrière l’épaule de Kaï pour le regarder.

« Pardonnes mon retard… »

La jeune femme relevait les yeux vers l’eau avant de s’adresser de nouveau au ninja senseur.

« J’ai crue comprendre que tu as des liens avec le clan de la cible… Mais je veux que tu saches qu’en désertant, il a lui-même renier son clan et sali son honneur. Donc j’espère que tu n’éprouves aucun malaise à faire ton devoir. »

Le but premier de Ruka n’était pas de donner l’impression au jônin qu’il était faible, au contraire. La jeune femme souhaitait établir un lien de confiance avec son partenaire et voulait surtout savoir à quoi s’en tenir lorsqu’ils l’attraperaient et qu’il serait temps de lui enlever la vie. La kunoïchi avait peut-être grandit dans l’ancien régime et était connue pour ne faire preuve d’aucune pitié sur le terrain. Mais ce n’était pas forcément le cas de tous les ninjas, chaque personne ont leurs faiblesses et la jeune femme en était pleinement consciente. De plus, s’il devait figer au dernier moment.

« Autrement, je sais ce que j’aurai à faire pour soulager ta conscience si besoin est. »

C’était fourbe, même de la part de la Mizukage. Mais aussi, c’était surement la meilleure façon de durcir
le cœur de ces nouveaux ninjas du Mizu no kuni. C’était sans doute le côté maternel et protecteur de la kunoïchi qui la forçait à le rassurer de cette façon, après tout, avec les années d’écarts, il pouvait sans doute la comprendre un peu, malgré son rang en dessous du sien, il ne pouvait nier qu’elle avait de l’expérience.




Fiche par Narja pour Never-Utopia

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Une missive importante | Shizu Ruka Vide
MessageSujet: Re: Une missive importante | Shizu Ruka   Une missive importante | Shizu Ruka Icon_minitimeSam 31 Aoû - 3:21

La brume s’épaississait tandis que le regard du jeune spadassin se perdait dans son opacité macabre qui s’accentuait de seconde en seconde. Même sans visibilité, détecter Ruka était chose facile pour un shinobi de son niveau & quand elle apparut derrière lui, Kaï n’était pas surpris, loin de là.
Ses premiers mots étaient pour s’excuser, même si techniquement elle n’était pas en retard, c’était le bretteur qui était en avance. Les paroles qu’elles prononça ensuite sortirent l’Atsuma de ses songes les plus profonds. La Mizukage avait cru bon d’informer la kunoichi des liens qui unissaient le détenteur de Maboroshi et les Arashi. Tout devint clair, sa première mission avait des allures de test et rien d’autre.
Après tout, qu’il en soit ainsi. La vie d’un ninja est parsemée d’embuche. Là où la confiance règne, le sérieux et l’attention n’y sont pas. Quand il a éperdument confiance en quelqu’un, l’homme à souvent tendance à ne voir que ses bons côtés et complétement gommer les mauvais. Il a tendance à oublier sa vraie nature, celle d’un fin calculateur qui ne recule devant rien pour accroitre son contrôle sur les choses auxquelles il tient le plus. C’est peut-être à cause de son passé, mais le spadassin avait toujours eu du mal à totalement faire confiance à la Mizukage. Même si les deux s’étaient longuement entrainés ensemble, il n’arrivait pas à totalement s’ouvrir à elle & aujourd’hui, sa méfiance lui donnait raison.
Cette histoire se réglera, d’une manière ou d’une autre, mais avant tout il fallait qu’il fasse son devoir de ninja, c’est-à-dire de tenter de franchir l’obstacle que le destin venait de mettre sur sa route.

« Le sang reste le même malgré tout. Si un shinobi déserte, pour tout le monde, il met son clan et sa famille en porte à faux. Chaque acte à ses conséquences, j’en suis bien conscient, mais quelqu’un se soucis vraiment des raisons qui amènent cet acte en question ? »

Kaï se releva ensuite avant de se nettoyer en tapotant un peu partout sur son corps. Un shinobi, dans le monde d’aujourd’hui est jugé en fonction de ses actes et non en fonction de ses raisons. C’est avant tout pour ça que la mort est conseillée en mission. C’est cette façon de voir les choses et le monde qui amène à la guerre perpétuelle et aux conflits.

« J’ai grandis dans le village de Tetsu avant de déserter en tuant mon père. J’ai été élever par le clan Arashi par la suite en compagnie de mon demi-frère. Crois-moi, si j’ai réussi à ôter la vie à mon paternel alors que je n’avais que 14 ans, ce n’est pas la similitude héréditaire d’un homme avec le clan qui m’a recueilli qui entravera mes actions. »

Mensonge, tout n’était que mensonge, chaque mot était un mensonge.
Il avait tué son père, mais c’était facile car il ne lui avait jamais donné de l’amour. À l’instar de son défunt père, le clan Arashi lui avait tout offert. De l’amour jusqu’à ne plus en avoir besoin, un toit, une vraie famille sur qui compter et un frère qu’il aimait plus que tout aujourd’hui.
Et pourtant, même si ses sentiments envers son clan adoptif étaient forts, il devait tenir son rôle de ninja et accomplir cette mission. Selon le monde entier, un shinobi se devait de penser avant tout au village avant de penser à lui. Il se devait de faire abstraction de ses sentiments pour effectuer, tel un robot, la tâche que l’administration et plus précisément son Kage, lui avaient confié.

« Merci de vouloir soulager ma conscience, c’est louable de ta part, surtout envers un shinobi que tu ne connais pas. Malgré ça, tout ce que tu feras ne sauras enlever le poids des remords qui pèse sur mon âme. » Dit le spadassin avant de sourire tout en regardant la kunoïchi dans les yeux. « Ce n’est pas tout, mais je crois qu’on a une mission à accomplir. Sa dernière position connue est une auberge aux frontières du pays de l’eau. Si on part maintenant, on peut y être pour la tombée de la nuit. »

Il attendait impatiemment la réponse de Ruka. Plus le temps passait & plus son cerveau tournait pour trouver une solution aux problèmes que son cœur avait. Après tout, le comportement malsain de la Mizukage l’avait déçu, lui qui avait passé tant de temps à s’entrainer en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Shizu Ruka
Chûnin Aspirant de Kiri
Chûnin Aspirant de Kiri
Shizu Ruka


Messages : 65
Date d'inscription : 09/07/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 105
Rang Ninja: B
PE (Disponibles): 400

Une missive importante | Shizu Ruka Vide
MessageSujet: Re: Une missive importante | Shizu Ruka   Une missive importante | Shizu Ruka Icon_minitimeDim 1 Sep - 2:01

Mission
head
---




De par ses propos, le garçon semblait se soucier de la raison qui avait peut pousser Kozûke à tourner le dos à son clan et son village. Malheureusement, les ninjas n’étaient pas engagés pour méditer sur ce genre de question. Mais cet état de penser révélait son grand cœur. Peut-être avait-il tendance à toujours essayer de voir le bon côté chez les personnes vraiment mauvaises ? Ce dernier se relevait en essuyant ses vêtements et reprenait la parole aussitôt. Kaï se rattrapait en évoquant les horreurs de son passé pour montrer que la vie d’un membre Arashi n’était pas différente d’une autre et qu’il ferait le nécessaire pour réaliser cette mission. Ruka souriait. « J’espère que tu as raison. » Se disait-elle sans le quitter des yeux.

Kaï la remerciait tout de même d’avoir prit soin de s’en soucier. Le shinobi avec des yeux d’un bleu cristallins et les cheveux plus noir que le charbon, c’était un mélange particulier qui avait son charme. « Ce jeune homme doit en briser des petits cœurs. » Se disait-elle comme une vieille femme qui regarde ses petits-enfants. Le jeune homme changeait de sujet pour en revenir à la mission. Le garçon mentionnait que sa dernière position confirmée était non loin des frontières du pays dans une petite auberge. Celle-ci acquiesçait d’un coup de tête avant de disparaître dans brume pour gagner la route pour quitter les frontières du village de Kirigakure.

Ruka s’engageait sur la route avec son coéquipier pour arriver le plus tôt possible à cette auberge. De son côté, la kunoïchi ne se demandait pas vraiment pour l’homme avait peut déserter le village, comme beaucoup avant lui, des hommes et des femmes ont trahis le village pour moult raisons, mais entre autres due au changement de régime lors de l’apparition du nouveau Mizukage. C’était un risque à prendre en changeant les méthodes et des pertes étaient à prévoir. Pour la plupart du monde, le choix de laisser la brume sanglante derrière et d’évoluer était sans doute la meilleure décision qu’elle pouvait prendre pour faire prospérer le pays tandis que les autres trouvent au contraire que le pays deviendra plus faible.

Ruka quant à elle, il fallait seulement peser les pours et les contres de la situation actuelle, s’adapter et en tirer le meilleur. De plus, l’abolissement de l’ancien examen genin laissait une seconde chance à ceux qui échouaient le teste, au moins ils pouvaient vivre et décider d’abandonner ou d’essayer à nouveau. Ce qui n’était pas le cas pour Kozûke et Ruka à cette époque. Le problème était que leur cible connaissait probablement Kaï et n’avait surement pas oublier la seule fille qui s’était présenter à l’examen alors qu’elle ne faisait même pas partie de l’académie. Sa participation était toute fois nécessaire pour être fiché dans le village de Kiri en tant que kunoïchi. De plus, lorsqu’elle avait fait fondre les yeux de son adversaire avant de le tuer, Ruka avait sans doute marqué les esprits. Donc en voyant l’équipe qui serait à ses trousses, il ne serait pas déstabilisé par un quelconque effet de surprise.

« Tu as déjà rencontré notre cible, je veux dire, il sait de quoi tu es capable, il t’a déjà vue te battre ? »

Demandait-elle pour s’en assurer, si sa réponse était négative, peut-être qu’ils pourraient élaborer une certaine stratégie. Le désavantage de faire partit d’un clan aussi célèbre que le sien, c’était que tout le monde dans le pays savait de quoi elle était capable et qui elle était ou du moins, ils en avaient déjà entendu parler. La fille de Shinpachi, chef du clan Shizu et de Sadae Fuuma. Deux héros de guerre qui manifestement ne passent pas inaperçues. La kunoïchi continuait sa course dans les arbres enchaînant les branches les unes après les autres à toute vitesse.


Fiche par Narja pour Never-Utopia

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une missive importante | Shizu Ruka Vide
MessageSujet: Re: Une missive importante | Shizu Ruka   Une missive importante | Shizu Ruka Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une missive importante | Shizu Ruka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Mizu no Kuni :: Lacs de Kiri-