Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
21.95 €

Partagez
 

 Entraînement dans le domaine du clan Shizu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shizu Ruka
Chûnin Aspirant de Kiri
Chûnin Aspirant de Kiri
Shizu Ruka


Messages : 65
Date d'inscription : 09/07/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 105
Rang Ninja: B
PE (Disponibles): 400

Entraînement dans le domaine du clan Shizu Vide
MessageSujet: Entraînement dans le domaine du clan Shizu   Entraînement dans le domaine du clan Shizu Icon_minitimeSam 24 Aoû - 20:03

Entraînement
head
---


Le soleil n’était même pas encore levé que l’entraînement commençait. Sur le terrain d’entraînement du domaine du clan Shizu, Ruka et son père, Jinpachi, se faisaient face. La kunoïchi avait les talons bien plantés au sol imitant les mudras de que lui montrait le chef de son clan. Ses doigts d’immobilisaient sur le signe du cheval pour se concentrer. Celle-ci augmentait la température de son chakra jusqu’au point d’ébullition dans ses membres. Alors qu’elle se concentrait à centrer l’ébullition vers ses poumons, Jinpachi arrivait derrière elle avec une chaudière d’eau glacé qu’il vidait d’un coup sur sa fille. Celle-ci relâchait ses mains. Aucun cri ne sortait de sa bouche un simple bruit de frisson alors qu’elle se raidissait. Celui-ci lançait la chaudière aux pieds de sa fille en retournant devant elle. Il plantait ses talons au sol à nouveau et recomposait ses mudras pour arrêter sur le cheval.

La kunoïchi secouait la tête pour bouger sa lourde tignasse trempée et recomposait les signes de la technique que son père tentait de lui apprendre. La jeune femme fermait les yeux et se concentrait, de la vapeur émanait de ses jambes et de ses bras, sa tête, ses épaules. L’eau qu’elle avait reçue s’évaporait jusqu’à fait sécher ses vêtements ou presque. Une deuxième fois, Ruka se faisait surprendre par une douche froide. Jinpachi retournait devant sa fille pour poser la paume de sa main sur le plexus de sa fille avec une fermeté loin d’être sympathique. La jeune femme reculait dut à la force de cette poussé et fixait son chef dans les yeux.

« C’est ici que je veux voir de la vapeur, pas dans tes cuisses, pas dans tes bras, ICI. »

Insistait-il en tapant son index et son majeur sur le plexus de Ruka. La kirijin se râclait la gorge en détournant le regard, c’était difficile de se concentrer sur ces points de chakra. Ils étaient si rarement stimulés qu’il était difficile de savoir lequel était lequel et pas quel chemin passer. Il versait une autre chaudière sur la tête de sa fille et tapait de ses mains pour qu’elle s’exécute. Ruka recommençait la technique et ramenait la chaleur au milieu de son corps, son but n’était pas de réchauffer tout son corps, même si ses mains et ses pieds étaient gelés, ce qu’elle devait faire, c’était de créer de la vapeur à l’intérieur de sa cage thoracique. L’homme semblait la trouver lente puisqu’il lui envoyait encore de l’eau au visage. La kunoïchi restait concentrée, mais pas sans efforts.

« Je ne veux pas voir de vapeur ailleurs Ruka. »

La jeune femme grognait presque et fermait les yeux bien fort en se concentrant. « Je crois que je l’ai… » Une grande chaleur grossissait sous sa poitrine, après quelques secondes, celle-ci expirait rapidement sans pouvoir la retenir. Elle sentait la chaleur remonter de ses poumons jusqu’à sa gorge puis s’échapper de sa bouche. La chûnin plaquait ses mains au-dessus de sa poitrine. Sa respiration était rapide, elle avait utilisé beaucoup de chakra seulement pour trouver le point précis qu’elle devait utiliser. « Je le sens, c’est encore chaud. » L’héritière relevait les yeux vers son père qui relevait le menton en la regardant. Il n’était pas du genre à la féliciter ou même à lui sourire, mais le pincement de ses lèvres suffisait.

« Bien, maintenant retiens le plus longtemps. Tu dois avoir le contrôle sur lui, tu ne le laisses pas s’échapper. »

La jeune femme fronçait les sourcils en hochant la tête. Son corps était encore trempé or sa poitrine qui s’était réchauffée. Ruka recomposait ses trois mudras et sur la position du cheval elle fermait les yeux. Son point de chakra avait été trouvé, il lui était donc plus facile de s’y concentrer pour faire bouillir son chakra dans cette zone. Il était difficile de contrôler sa température pour le contenir dans un si petit espace. Lorsqu’elle l’utilisait dans ses bras ou dans ses jambes, la vapeur devait en sortir, c’était toute la puissance de frappe de ces techniques. Le contrôle sur la vapeur était moins important. Mais cette technique était différence, c’était le début de ce que son clan s’avait réellement faire, la raison pour laquelle ils étaient si célèbre, la brume acide.

Certes, Ruka ne pouvait pas encore créer une brume acide comme son père ou les autres jônin de son clan, mais celle-ci pouvait commencer avec un souffle concentré. Ce souffle était la première étape de la technique de la brume pour apprendre à bien canaliser son chakra pour créer de la vapeur dans ses poumons. Mais aussi à apprendre à changer le PH de cette vapeur. C’était la base des attaques les plus redoutables de son clan, il lui fallait donc s’acharner à maîtriser la chaleur de son élément dans son corps et à le contrôler pour arriver à réaliser une brume acide capable de tout faire fondre.


Fiche par Narja pour Never-Utopia

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Shizu Ruka
Chûnin Aspirant de Kiri
Chûnin Aspirant de Kiri
Shizu Ruka


Messages : 65
Date d'inscription : 09/07/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 105
Rang Ninja: B
PE (Disponibles): 400

Entraînement dans le domaine du clan Shizu Vide
MessageSujet: Re: Entraînement dans le domaine du clan Shizu   Entraînement dans le domaine du clan Shizu Icon_minitimeSam 24 Aoû - 20:35

Entraînement
head
---


La veille, Ruka avait épuisée son chakra pour parvenir à le contrer au bon endroit, à trouver l’origine de sa force. Y parvenir lui avait demandé beaucoup plus d’énergie qu’elle l’aurait crue et une bonne nuit de sommeil était ce qu’avait besoin la kunoïchi pour récupérer. Au levé du jour, la kirijin passait rapidement dans la sale à mangé de la famille pour prendre deux beignets garnis d’œufs, de fromage et de légumes. La jeune mangeait le sien avant d’arriver dans la cour d’entraînement au centre du domaine et lançait le second beignet déjeuner à son père qui l’attrapait. La chûnin s’essuyait les lèvres avant de se mouiller les mains dans l’eau qui circulait dans les petits caniveaux de bois partout autour du terrain. L’homme terminait son petit déjeuné et fixait sa fille afin qu’elle s’exécute.

La demoiselle composait ses mudras et en gardant les yeux bien ouverts, Ruka pouvait sentir son chakra bouillir à l’intérieur de son thorax. Ses poumons commençaient à se remplir. Avec toutes ses forces, il était plus facile pour le kunoïchi de bien canaliser son énergie et à contenir sa vapeur avec constance. Sa poitrine devenait si chaude qu’une personne pourrait surement se bruler en la touchant. Ce n’était pas une technique, mais ce n’était pas une mauvaise chose contre les pervers d’apprendre à focaliser son énergie à cet endroit. La jeune femme ne parvenait pas à retenir la vapeur aussi longtemps qu’elle l’aurait souhaité s’étouffait. À genou, les mains plaqués au sol, Ruka toussait et sentait toute la chaleur s’échapper.

Son père haussait un sourcil, il avait surement espéré qu’elle pourrait résister jusqu’à contrôler un petit souffle. Il croisait les bras et la jeune femme relevait la tête ne voyant que l’un des pieds de son père taper au sol pour exprimer son impatience. Rapidement, la kunoïchi se relevait et se concentrait à nouveau. Le chakra pouvait bouillir plus rapidement à force de le faire et le refaire. Le point qu’elle avait trouvé, la kirijin pouvait le contrôler. Cette dernière fermait les yeux et calculait la pression qu’elle pouvait retenir dans ses poumons avant de s’étouffer. Lorsque Ruka ressentait un petit chatouillement dans la gorge, celle-ci expirait longuement pour faire sortir la vapeur, cette fois, ce n’était qu’à la fin de son souffle qu’elle se mettait à tousser.

« Encore. »

Lui demandait son père d’une voix froide. La chûnin hochait un coup et recomposait les signes de sa main jusqu’au cheval et prenait soin de bien calculer la capacité de ses poumons avant d’expirer sa vapeur. Une vapeur pas assez grande encore, ni assez chaude. La jeune femme devait essayer davantage. Jinpachi s’asseyait sur la balançoire dans un coin du terrain et faisait signe à sa fille d’approcher. Ruka s’exécutait et après quelques pas, celui-ci lui faisait signe de s’arrêter. Il relevait la tête et s’adressait à elle.

« Continues jusqu’à ce que tu arrives à me toucher. »

Les premiers souffles qu’avait réussit à faire Ruka n’avaient à peine quatre-vingts centimètres de diamètre et maintenant, Jinpachi lui exigeait d’aller au-delà de quatre mètres. Son père n’avait jamais été très doux avec son enfant, toujours à espérer le meilleur et tout de suite et ne semblait jamais satisfait des résultats même s’il obtenait ce qu’il demandait à la fin de ses entraînements. Cette méthode d’apprentissage n’était faite pour tout le monde comme sa mère, mais Ruka y était habitué et même qu’elle aimait les défis, se disant qu’un jour peut-être elle parviendrait à le surprendre. Non pas qu’il l’admettrait, mais que son visage le montrerait. Un simple haussement des sourcils avec les yeux grands ouverts suffirait même s’il reprendrait son air blasé la seconde d’après… Un jour.

La kunoïchi recommençait alors à faire bouillir son chakra et faire monter la vapeur dans ses poumons. Il lui fallait une plus grande quantité de vapeur, être capable d’utiliser la pleine capacité de ses poumons pour bien les remplir. Ce n’était pas facile et ni très agréable. Sentir ses poumons bien chaud s’extensionner au-delà de ses limites et ainsi le retenir pour le rendre chaud. Ruka essayait à mainte reprise, non pas d’approcher de son père tout de suite, elle savait qu’elle n’y parviendrait pas, mais à être capable de comprendre comment mieux emmagasiner la vapeur dans ses poumons, à comprendre comment le rendre assez chaud instantanément pour ne pas avoir à le retenir plus longtemps. Car après tout, en combat, les ennemis n’attendraient pas le temps d’ébullition avant d’attaquer. C’était des techniques qui devaient être rapides pour être efficace et donner l’effet de surprise souhaité.



Fiche par Narja pour Never-Utopia

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Shizu Ruka
Chûnin Aspirant de Kiri
Chûnin Aspirant de Kiri
Shizu Ruka


Messages : 65
Date d'inscription : 09/07/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 105
Rang Ninja: B
PE (Disponibles): 400

Entraînement dans le domaine du clan Shizu Vide
MessageSujet: Re: Entraînement dans le domaine du clan Shizu   Entraînement dans le domaine du clan Shizu Icon_minitimeSam 24 Aoû - 21:11

Entraînement
head
---


Jinpachi observait sa fille sans la quitter des yeux. Elle s’acharnait à d’abord faire bouillir ses poumons pour qu’à la seconde où la vapeur s’y formerait, la température soit déjà parfaite. Le rayons de son souffle était un peu plus grand et plus concentré, mais loin d’arriver près de son père, la moitié de la distance n’était même pas encore atteinte. Cependant, en dehors de la distance, la jeune femme comprenait rapidement sans que son père ne lui explique, car il n’aimait pas expliquer et préférait forcer sa fille à utiliser son intelligence afin d’apprendre d’elle-même son don génétique. Ruka était l’héritière du clan Shizu et il ne voulait pas tout lui servir dans une cuillère d’argent comme si elle était encore un bébé. Il voulait qu’elle reconnaisse son don, qu’elle le contrôle et que son pouvoir n’ait aucun secret, il voulait qu’elle le découvre seule.

Inspirer par le nez ne l’aidait pas à remplir ses poumons, il lui faudrait plus que cela. La jeune femme recommençait ses mudras et inspirait rapidement par la bouche jusqu’à ce que plus d’air ne rentre et le retenait une petite seconde avant de souffler. Une petite bruine chaude s’installait plus loin, même un peu au-delà de la moitié. Son inspiration était plus efficace qu’elle ne le pensait. « Hmpf, je suis sur la bonne voie. » En inspirant toujours de la même façon et en faisant bouillir de plus en plus son chakra, Ruka arrivait à faire une belle nuée de vapeur de trois mètres. Son père fronçait les sourcils en ressentant la chaleur. Pas d’air de surprise ni de sourire, mais il savait qu’elle comprenait un peu mieux comment utiliser son chakra.

Encore une fois, la distance demeurait un obstacle. La vapeur était chaude et le rayon était plus grand, mais il n’allait pas au-delà de cette limite. La kunoïchi fronçait les sourcils et plantait ses talons dans le sol. Qu’est-ce qu’il lui manquait. Ses poumons n’étaient pas assez gros pour faire entrer plus d’air. Comment ils y arrivaient. Ils n’avaient pas des poumons sur dimensionnés… Ils devaient sans doute utiliser leur chakra pour les grossir. La kunoïchi fermait les yeux et posait sa main au-dessus de sa poitrine en se tenant bien droite. Ruka se concentrait et faisait courir son chakra dans ses poumons. La kirijin cherchait un moyen de les grossir ou les rendre plus flexibles. Les muscles, les membranes. La jeune femme essayait de comprendre le fonctionnement de cette technique qui était la base pour toutes celles qui suivront.

Il était impossible que ce soit la limite puisque les plus puissant peuvent couvrir des mètres et des mètres de terrain en long et en large pour faire tomber les ennemis sur les champs de batailles. Une pièce complète pouvait être remplit de cette brume acide et tout faire fondre. Jamais un homme ou une femme ne pouvait contenir une pièce entière dans ses poumons… « Ou ce n’est pas la capacité, mais la force de frappe… » Si Ruka concentrait le maximum de sa capacité pulmonaire assez pour y mélanger son chakra, peut-être que la recette changerait. La kunoïchi essayait donc de mettre à l’épreuve ses idées et inspirait profondément pour remplir le haut de ses poumons avec l’air ambiance qui s’entrechoquait avec son chakra qui bouillait dans ses poumons. Le mélange des deux éléments eut un impact dans le corps de la kirijin qui tombait à genou encore une fois aujourd’hui.

« C’était ça ? » Ruka respirait rapidement. La douleur se sentait encore dans ses poumons. Comme si son inspiration avait été trop grande pour sa quantité de chakra. Ses poumons auraient peut-être même pu exploser. Épuisée en plus d’être blessée, la jeune femme avait les bras qui tremblaient sous son poids. Jinpachi s’approchait de sa fille et l’attrapait pour la prendre dans ses bras. La jeune femme avait de petits yeux exténués et le corps encore très chaud après cette dernière expérimentation. « Quelle humiliation… » Honteuse, la kunoïchi détournait le regard en soupirant. Incapable de bouger, il lui était inutile d’essayer de descendre des bras de son père… Depuis toute petite, Jinpachi avait toujours prit Ruka dans ses bras lorsqu’elle avait atteint ses limites… Ce n’était pas tant une marque d’affection, puisqu’il la faisait se sentir faible.

« Nous recommenceront lorsque tu iras mieux. »


Fiche par Narja pour Never-Utopia

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Shizu Ruka
Chûnin Aspirant de Kiri
Chûnin Aspirant de Kiri
Shizu Ruka


Messages : 65
Date d'inscription : 09/07/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 105
Rang Ninja: B
PE (Disponibles): 400

Entraînement dans le domaine du clan Shizu Vide
MessageSujet: Re: Entraînement dans le domaine du clan Shizu   Entraînement dans le domaine du clan Shizu Icon_minitimeSam 24 Aoû - 21:47

Entraînement
head
---


Le lendemain, la kunoïchi se rendait seule dans le terrain d’entraînement craignant que son père n’approuve pas son désir de vouloir continuer après sa petite tentative de la veille. Ses poumons ne lui faisaient plus mal, mais ce n’était pas très prudent ne sachant pas s’ils étaient vraiment guéris. Pour mettre toutes les chances de son côté, Ruka essayait en petit. Encore à l’intérieur d’un mètre juste pour apprendre le dosage d’air et de chakra tranquillement. Celle-ci commençait vraiment doucement ne faisant que des petits souffles. Elle inspirait normalement en concentrant un minime quantité de chakra au fond de ses poumons. Lorsque l’air entrait en contacte, une sorte de réaction chimique se formait et en soufflant, la kirijin remarquait l’énorme différence avec ses précédentes tentatives. C’était beaucoup concentré et plus gros que du simple air. De plus elle n’avait pas besoin de tout faire bouillir son chakra, simplement la quantité envoyée dans ses poumons.

La chûnin souriait. « Alors les autres techniques n’ont rien à voir, c’est ça la vraie force. » Toutes les techniques apprises en jeune âge consistaient à concentrer son chakra dans une partit du corps et de le faire bouillir dans cette zone. Le chakra qui s’en extirpait était grossièrement calculé puisque la vapeur était là et la force du coup était décuplé. C’était le principe le plus simple pour amener les plus jeunes vers les véritables techniques. Ce n’était pas bête, mais il ne fallait pas entièrement se fier sur ces techniques pour celle-ci. Le chakra n’était pas sur-utilisé, au contraire il était utilisé à petite dose à la fois et de plus en plus grande selon l’endurance du ninja et son contrôle. Ruka recommençait quelques fois et soufflait sur sa main pour calculer la température. Peu importe les changements de dosage qu’elle faisait, sa vapeur ne la brûlait pas comme elle en savait capable.

La chûnin fronçait les sourcils et se retournait vers un mannequin d’entraînement dans un autre coin de la cour. Celle-ci s’en approchait et lui soufflait sa vapeur au visage. Le tissu commençait à fondre et s’arrêtait. Étonnée Ruka regardait sa main. « Alors je n’aie rien à craindre de ma vapeur… Seulement celle des autres. » La kunoïchi levait la tête vers le mannequin et le faisait fondre petit souffle par petit souffle. Lorsque son chakra bouillait à de différents degrés, le PH de sa vapeur changeait. Le dégât de sa technique pouvait donc être augmenté ou diminué simplement en jouant avec la chaleur de son chakra. Asséchée, la jeune femme s’arrêtait un instant pour boire, il lui fallait plus d’eau dans son corps pour continuer de produire de la vapeur.

Ruka relevait la tête et remarquait Jinpachi sur la véranda au-dessus d’elle. Avec les bras croisés, ce dernier la fixait sans la moindre expression. « Il est là depuis combien de temps ? » Les deux se fixaient longuement et l’homme soupirait avant de se déplacer. Ses bas tapaient contre le bois, il descendait les marches et s’enlignait lentement vers la balançoire. Jinpachi allait s’y assoir attendant la venue de sa fille. Il voulait une démonstration de ses progrès, même s’il n’avait pas manqué une miette de son petit entraînement solitaire. La jeune femme s’approchait alors de son père et posait ses talons dans les mêmes empreintes qu’elle avait fait avant de tomber. La kunoïchi composait ses mudras et dosait son chakra avec l’inspiration qu’elle prenait avant de le relâcher. En se balançant, celui-ci arrivait à éviter la brume qui s’était arrêtée devant lui. Haussait un sourcil et balayait le nuage avec sa main.

Le nuage n’était pas assez concentré avec cette distance. Celle-ci recommençait cette fois avec un chakra plus bouillant. Jinpachi sortait un éventail pour tout balayer. La kunoïchi souriait en regardant son père. Ce dernier baissait les yeux pour regarder son éventail et l’ouvrait. Le tissu était percé et se défaisait doucement en lambeaux. Son père refermait son arme et engageait le pas pour remonter sur la véranda. Silencieuse, Ruka le suivait du regard. Une fois arrivé au-dessus d’elle, l’homme fermait les yeux en soupirant.

« Ton entraînement est terminé. »


Fiche par Narja pour Never-Utopia

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Shizu Ruka
Chûnin Aspirant de Kiri
Chûnin Aspirant de Kiri
Shizu Ruka


Messages : 65
Date d'inscription : 09/07/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 105
Rang Ninja: B
PE (Disponibles): 400

Entraînement dans le domaine du clan Shizu Vide
MessageSujet: Re: Entraînement dans le domaine du clan Shizu   Entraînement dans le domaine du clan Shizu Icon_minitimeSam 24 Aoû - 21:56

Technique apprise

Nom de la Technique: Souffle acide
Rang : C
Affinité : Futton-Vapeur
Spécialité : Kekkai Genkai
Description : Ruka peut souffler une petite brume acide sur une zone de cinq mètres. À la limite de la distance, l’attaque n’est pas super affective et parvient uniquement à abîmer les tissus. Mais lorsqu’utiliser dans une plus petite distance, l’adversaire ou même l’allié peut être brûlé, dans le pire des cas si l’utilisateur est à moins de dix centimètres de la bouche de Ruka, la peau ne fondera pas, mais la vapeur chauffera assez la peau pour créer des cloches d’eau douloureuses. Plus l’adversaire restera longtemps, plus la peau subira des dégâts.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Entraînement dans le domaine du clan Shizu Vide
MessageSujet: Re: Entraînement dans le domaine du clan Shizu   Entraînement dans le domaine du clan Shizu Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Entraînement dans le domaine du clan Shizu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Autres Pays :: Kawa no Kuni-