Le Deal du moment : -40%
– 40% sur la Table basse rectangle TIME – ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez
 

 L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar



L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Vide
MessageSujet: L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo)   L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Icon_minitimeSam 24 Aoû - 15:56

SUSUKERU
Youko

JIGOKU
Kazuo

L'artiste des brumes
« Youko, je peux te demander une faveur s’il te plaît ? »

Autour de la table de la cuisine, je mange avec ma mère, comptant profiter de ma journée de repos pour continuer de m’entraîner et récupérer les années de retard. À la question de celle-ci, je la regarde en levant un sourcil, finissant de mâcher ce que j’ai dans la bouche avant de lui répondre.

« Oui, bien sûr, tu as besoin de quoi maman ? »

« Tu vois, aujourd’hui, c’est le jour du grand marché, et je voulais y faire un tour. Mais il se trouve que le clan a besoin de moi pour des tâches plus spécifiques, et je ne pourrais pas y aller. Je sais que tu viens juste de revenir au service de Kiri, et que tu dois sûrement passer beaucoup de temps à t’entraîner, mais est-ce que tu pourrais y aller au moins pour acheter les vivres dont on a besoin, s’il te plaît ? »

Elle semblait particulièrement gênée de me demander cela, je peux le voir sur son visage et dans ses yeux fuyants. Je ne peux cependant pas lui en vouloir, elle doit penser que je suis encore fragile suite à mes dernières années. Je vais devoir la rassurer, pour lui montrer que je n’ai plus l’attention de sombrer dans une nouvelle dépression ! Je mange une bouchée du repas avant de lui répondre avec un sourire.

« Bien sûr, pas de soucis ! Si je peux t’aider, tu as juste à me demander ! Dis-moi juste ce qu’il te faut, et j’irais les acheter avant de partir m’entraîner. »

« Merci Youko ! Je vais t’inscrire sur un bout de papier tout ce dont j’ai besoin ! »

Le sourire de ma mère est contagieux, je ne peux pas m’empêcher de lui répondre avec un sourire, alors que je finis le plat qu’elle avait préparé ce matin. Une fois la table débarrassée et la vaisselle faite, je me prépare pour aller au marché. Ma mère arrive rapidement avec le papier où tout ce qu’il nous fait est inscrit. Je jette donc naturellement un coup d’oeil sur la liste qu’elle m’avait faites. S'il y avait bien les traditionnels ingrédients pour faire la cuisine, il y avait des choses moins communes, comme ce qui semblait être le titre d’un roman, des outils pour la peinture qui proviens d’un artisan célèbre, ainsi que des vases et des pots bleus. Une fois la liste lue, je relève le regard pour voir que ma mère me tend une bourse pour payer.

« Voilà, tu as tout ce qu’il te faut. J’ai mis un peu plus, si jamais tu veux t’acheter quelque chose qui te plaît sur place, pour te remercier. Merci encore Youko, tu m’aides vraiment beaucoup ! »

« Je te laisserais le tout sur la table ou dans le frigo quand je reviendrais déposer les achats. À ce soir maman ! »


Je sors donc de la maison, et je me dirige vers le centre du village de Kiri qui est sous la brume, là où se tient le marché. Rien qu’ici, on peut déjà pressentir la foule qui a au centre du village, je peux apercevoir beaucoup de personnes qui prennent la même direction que moi. Une fois au centre du village, je pus vraiment voir la différence entre le marché hebdomadaire et ce grand marché. Les rues et les allées étaient bondées de monde et d’étales. Heureusement que ma mère m’avait donné les noms des artisans et de l’écrivain qui vendait leur œuvres, car sinon j’allais bien chercher pendant une journée entière. Soupirant légèrement, je rentre dans la foule à la recherche des étales… Mais très vite, je me perds dans le marché et commence à regarder à droite et à gauche, voir si je ne peux pas trouver un objet qui me plaît. Le temps que j’y suis, autant en profiter pour faire mes courses, elle m’avait donné un peu plus pour cette raison après tout.

Pourtant, dans cette journée qui semble des plus banals à Kiri, je finis par remarquer une chose qui sortait de l’ordinaire, alors que j’observais les différents commerces des environs. J’ai dû m’arrêter pour bien regarder, mais je suis presque sûre d’avoir remarqué, au loin, des variations de couleur dans la brume de Kiri. Non, j’en suis même sûre ! Une brume ne peut définitivement pas être d’une couleur orangée à ce moment de la journée ! Intriguée, je finis par me diriger vers cette brume colorée. Si j’en crois l’endroit où est la brume, ça semble être dans le quartier des habitations… Non, c’est peut-être un feu qui s’est déclaré au sein du village, et qu’on n'arrive pas à apercevoir à cause de la brume ?!

Ma marche curieuse se transforme vite en marche rapide puis en pas de course pour essayer d’atteindre cette étrange lueur, bien que plus j’approchais, moins l’activité était présente dans les environs. Est-ce vraiment un feu qui donne cette couleur étrange à la brume ?
Revenir en haut Aller en bas
Jigoku Kazuo
Genin Supérieur de Kiri
Genin Supérieur de Kiri
Jigoku Kazuo


Messages : 415
Date d'inscription : 09/05/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 74
Rang Ninja: C
PE (Disponibles): 200

L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Vide
MessageSujet: Re: L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo)   L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Icon_minitimeSam 24 Aoû - 19:04


L'artiste des brumes
Levé à trois heures du matin pour un entraînement nocturne avec Ina, Kazuo se retrouvait l'estomac dans les talons alors que le soleil était à peine au-dessus de l'horizon. Une chance pour lui, c'est le jour du Grand Marché. Évènement incontournable pour tous les amateurs de bons produits. Bien plus complet que celui de la semaine, ce marché réunissait des marchands de divers horizons. Certains, grâce au pacte de non-agression, venaient même de très loin.
Le jeune loup n'aurait pu éviter de passer par là même s'il l'aurait voulu, peut-être les toits ? Trop fatigué pour ça, la faim était plus forte que tout. Puis à force de jouer sur les toits, il voit les gardes le réprimander. Trop dangereux, interdit, bref ce sont des rabats-joies. Une fois au milieu de la foule Kazuo ne savait plus où donner de la tête. Dès le matin des marchands faisaient déjà griller de la viande et du poisson. Rien ne semblait effrayé le genin de si bonne heure.
Séduit par à peu près tout ce qu'il apercevait, le jeune loup fini par s'arrêter à plusieurs étales. Brochette de poisson pour commencer, enchaînant ensuite avec un bol de nouilles et quelques fruits en dessert. L'entraînement sa creuse, il avait même encore de la place pour quelques délices sucrés. C'est donc joyeusement qu'il pensait rentrer chez lui, en dévorant un paquet de petits beignets. C'était sans compter un événement étonnant qui attira son regard.
La brume était toujours épaisse à Kiri, mais jamais colorée. Toujours cette même couleur grise et opaque. Un atout certain pour la défense du pays, mais parfois handicapant pour les habitants. Au milieu de cette ruelle on pouvait apercevoir des lueurs orangées. Kazuo pensa aussitôt à un numéro de pyromancie. Peut-être un jongleur ou encore mieux, un crache de flammes. Pour un ninja cela pouvait paraitre ridicule… mais il restait tout de même émerveillé devant ce genre de numéro.
Piochant au fond de son sac pour en extirper le dernier beignet que le genin enfourne aussitôt dans sa bouche, il ne se rend pas compte qu'il percute quelqu'un. Oubliant jusqu'à ce qui l'avait attiré dans cette ruelle. Heureusement le choc était léger, mais Kazuo prit tout de même le temps de s'excuser.

— Pardon ! Je ne regardais pas où j'allais, confesse-t-il avec un sourire gêné.

Le jeune loup remarqua alors qu'il s'agissait d'une jeune fille, sans doute du même âge que lui. Vu la conception des lieux, il réalisa trop tard qu'ils étaient au croisement de deux ruelles et que la faute était finalement partagée. Peu importe, Kazuo ne regardait pas où il mettait les pieds de toutes façons. Sans doute genin elle aussi vu son âge, il se demanda ce qui pouvait bien l'amener ici. La lumière orange ! Le jeune loup se souvint alors de ce qui l'avait lui-même conduit là.
La jeune fille semblait quelque peu déboussolée, mais ça n'avait rien à voir avec le choc précédent. Kazuo retrouva son habituel sourire pour se présenter.

— Moi c'est Kazuo, disait-il pour briser la glace. Toi tu as vu cette lumière étrange ? Je pensais que c'était un spectacle, mais on dirait que non.

Portant son regard à nouveau sur cette étrange lueur, on pouvait apercevoir que ce n'était rien de connu. Le jeune loup trouvait à cet effet un côté hypnotique, presque attractif même. Qu'est-ce que ça pouvait bien cacher ? Il avait hâte de le découvrir ! Vu tout ce qu'il avait mangé, il avait besoin de calme. Oui, dans un coin de sa tête c'est toujours un spectacle, mais de quoi ? Peut-être un cours sur le Katon ? Le Yôton ? Voilà que Kazuo était impatient de voir ça de plus près maintenant.

_________________
L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) 1557769955-jigoku-kazuo-signature
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Vide
MessageSujet: Re: L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo)   L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Icon_minitimeDim 25 Aoû - 21:26

SUSUKERU
Youko

JIGOKU
Kazuo

L'artiste des brumes
Je cours en direction de cette brume orangée étrange, et à chacun de mes pas, la pensée que c’est un feu qui donnait cette couleur au brouillard se dissipe dans mon esprit. En effet, les environs étaient trop calme, que ce soit au niveau de l’activité humaine ou bien des bruits environnants pour laisser présumer d’un feu, surtout que l’odeur d’un incendie ne parvenait pas à mes narines comme je m’y attendais. Alors quoi ?

Une réponse que ni ne trouve pas une réponse immédiatement, tout simplement, car le choc qui s’ensuivit me fit perdre mon fil de pensée, pour me concentrer de nouveau sur ce qui se trouve devant moi. Un autre adolescent de mon âge environ. Je m’arrête pour l’observer, et si une chose peut être dite, ce qu’il possède une apparence tout aussi particulière que la mienne. Une crinière d’argent n’est après tout pas une chose commune, même dans le village de la brume. En observant rapidement le lieu de notre collision, je remarque qu’on est dans un croisement, que je n’avais pas remarqué. Voilà que tu recommences à te perdre dans tes pensées Youko, ressaisit toi un peu. Je hoche légèrement la tête, comme pour chasser mes pensées, alors que le l’adolescent se présente avec un sourire sur ses lèvres.

Kazuo donc, c’était son prénom. Avec sa particularité physique, je ne risque pas d’avoir de mal à retenir son prénom, du moins je l’espère. Mais ce n’est pas le temps de se poser ce genre de question, car mon regard suit le sien vers la brume orangée, m’indiquant qu’il pensait que c’était un spectacle, possibilité qui n’a même pas traverser mon esprit, mais il semblerait que ni lui, ni moi, soyons sur la bonne piste concernant cette brume colorée. Quoi que la sienne est sûrement plus vraisemblable que la mienne.

- Oui, je pensais que c’était un incendie, mais maintenant que je suis proche, je ne pense pas que ce soit ça. C’est beaucoup trop calme. C’est étrange, je ne me rappelle pas d’avoir vu quoi que ce soit de similaire ces derniers temps.


Il faut dire que ce n’est pas bien difficile, vu que je me suis enfermé dans ma chambre pendant pas mal de temps. Finissant par remarquer que je ne me suis pas présenté au garçon à mes côtés, je le fais quelques secondes après mes premières paroles.

- Je me nomme Youko.

Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? En tout cas, un coup d’œil rapide vers Kazuo me suffit pour me faire comprendre qu’il semble de plus en plus impatient d’aller découvrir les secrets qui se cachent derrière cette brume… Rouge ?

Je fais volte-face en regarde la brume en plissant des yeux. Je suis en train d’halluciner, ou la teinte tend de plus en plus vers la couleur du feu ? Est-ce parce que je me suis approché et que moins de brume est présente devant la couleur qui la rend plus vive, ou bien elle vient vraiment de changer devant nos yeux en un instant ?! Quoi qu’il en soit, je veux tirer ça au clair, et Kazuo donne l’impression de vouloir la même chose.

- La couleur vient de changer non ? Elle était bien orange il y a quelques secondes non ? Tout cela devient de plus en plus intriguant, allons voir de ce qu’il en retourne une bonne fois pour toutes !

La curiosité grimpante, je prends les devants et commence à partir en direction de la brume colorée, et plus on s’approche, plus les maisons aux alentours rendent difficiles d’apercevoir la brume de notre position, mais si on possède tous les deux un bon sens commun, l’origine de la couleur de la brume ne devrait pas être bien loin ! En avançant, je continue de surveiller la brume, voir si celle-ci prenait une couleur différente au fur et à mesure que je m’approchais. Cependant, pendant un instant, je détourne mon regard du spectacle coloré pour regarder si Kazuo me suit ou s’il est resté sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Jigoku Kazuo
Genin Supérieur de Kiri
Genin Supérieur de Kiri
Jigoku Kazuo


Messages : 415
Date d'inscription : 09/05/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 74
Rang Ninja: C
PE (Disponibles): 200

L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Vide
MessageSujet: Re: L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo)   L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Icon_minitimeLun 26 Aoû - 11:20


L'artiste des brumes
Un incendie ? Voilà une hypothèse à laquelle Kazuo n'avait pas pensé. Heureusement ce n'était pas ça, puisqu'aucune odeur de fumée ne venait se mêler à la brume. Reste à savoir ce que c'est et maintenant qu'ils sont là tous les deux ça parait être une évidence qu'ils vont aller le découvrir ensemble. La jeune fille se présente avant ça, Youko. Un prénom qui est totalement inconnu au jeune loup, qui ne fait pas montre du plus grand intérêt lorsqu'il s'agit de ses camarades.
Sympathique et sociable, la jeune genin ne semblait pas en vouloir à son homologue. La faute à cette mystérieuse lumière qui occupait leurs esprits. Kazuo doutait à son tour, ça paraissait peu probable que ce soit un spectacle pyrotechnique ou un cours de ninjutsu. Comme l'avait relevé, c'était trop calme. On devrait entendre des applaudissements, des rires ou même quelques bruitages même légers, mais rien de tout ça.
Tournant la tête un instant pour tenter de sonder la brume et tenter de voir s'ils étaient seuls ou non, Kazuo vit sa complice du jour relever une nouvelle étrangeté. Plus tôt, la lumière qui anime la brume était orange et voilà qu'elle est rouge maintenant. Un effet qui avait le don de couper court à leur petite conversation, forçant les deux adolescents à tourner le regard vers cette lueur dans la brume. Seulement, n'était-ce pas là le but ?

— Attends, on…

Trop tard, Youko avait déjà repris sa marche vers cette lumière hypnotique. Kazuo n'était pas un froussard, au contraire même il était plutôt du genre à foncer tête baissée dans les ennuis. Sauf que la situation présente semble justement envisager une nouvelle galère. Peu de personnes semblent avoir aperçu cette lumière vu que la ruelle est pour le moment déserte. Si ce n'est pas un piège, ça y ressemble de plus en plus.
Le jeune loup laisse ses craintes derrière lui et se hâte de rejoindre Youko avant de la perdre définitivement dans la brume. Plus ils se rapprochaient, plus la lumière se faisait vive. Impossible de dire où ils étaient précisément et de toutes façons, Kazuo a déjà du mal à retrouver le chemin de chez lui. Un ninja senseur aurait certainement été utile dans cette situation, mais c'est à deux qu'ils vont devoir résoudre ce mystère et avec leurs simples sens de ninja.
Arrêtée à seulement quelques mètres de la lumière, il ne restait plus que quelques pas pour enfin lever le voile sur cette brume envoutante. Youko tourna le regard vers le jeune loup pour voir s'il l'avait suivi ou non. Évidemment et quand bien même ce serait un piège, il foncerait dedans joyeusement.

— Et si c'était un piège, tu y as pensé ? Je ne sais pas moi, une espèce de malade qui attire les vagabonds pour les détrousser… ou pire encore, pense Kazuo qui vient à imaginer le pire. Maintenant je regrette d'avoir mangé tous ces beignets…

Un peu d'action lui fera surement éliminer, reste à savoir de quelle façon. Néanmoins curieux, Kazuo avait hâte de découvrir ce que dissimulait cette couleur changeante. Une excitation mêlée à un peu de peur, voilà un sentiment des plus exaltant pour le jeune loup. Tout est réuni pour aventure qui vire au surréaliste quand soudain, il pense apercevoir des silhouettes dans la brume. D'abord furtive, elle semble se figer et reprendre leur route une seconde plus tard.

— Tu as vu ça ? C'était quoi…

Peut-être que c'était son imagination ou bien les effets de cette lumière qui créait des reflets dans la brume. Toujours est-il que cette fois-ci c'est Kazuo qui partie en avant. Oubliant que ça pourrait être un piège il court vers cette lumière pour en avoir le cœur net. Tant pis s'il doit tomber sur un bandit ou même un monstre antique. L'attente est insoutenable.

_________________
L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) 1557769955-jigoku-kazuo-signature
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar



L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Vide
MessageSujet: Re: L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo)   L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Icon_minitimeMer 4 Sep - 17:59

SUSUKERU
Youko

JIGOKU
Kazuo

L'artiste des brumes
Vu sa curiosité et le fait qu’il soit lui-même venue voir cette lumière, il est évident que Kazuo ne va pas rester sur place à rien ni à attendre gentiment que je fasse toutes les découvertes moi-même. Cependant, quand le garçon me questionne sur le fait que cette lumière peut-être un piège, je réfléchis un instant avant de hocher la tête négativement. C’est peu probable. On n'est pas dans les lieux les plus malfamés de Kiri, et en raison du fameux marché qui est présent dans les esprits de chacun, la sécurité du village doit être optimal pour éviter tout débordement, aussi bien extérieur qu’intérieur au village de la brume.

- Même si c’est un piège, je compte bien marcher dedans. Que la personne soit seule ou avec un groupe, il risque d’avoir une mauvaise surprise. Ce n’est pas une gamine de civil qui va tomber droit dans leur piège… Mais ce n’est pas la peine de …


Avant même d’avoir pu finir ma phrase, mon partenaire d’aventure, après avoir vu quelque chose dans la brume, s’est élancé dans celle-ci, la curiosité prenant le pas sur ses précédentes précautions. N’ayant pas le temps d’y réfléchir, je le suis à la trace. S’il en oublie les précautions qu’il m’a données seulement quelques secondes auparavant, c’est à moi de surveiller les environs pour nous deux !

Cependant, une fois qu’on a pénétré dans la brume, mes yeux, pendant quelques secondes, cherchent n’est-ce que la silhouette du genin qui semble s’être volatilisé dans la couleur rouge de la brume. En effet, le brouillard semble bien plus dense ici qu’il ne l’est à l’extérieur et il est plus difficile de s’y retrouver. À la vue de la situation, il vaut mieux prendre de la hauteur, et c’est donc ainsi que, une fois sortie de la zone colorée, je saute en direction d’un point surélevée, un balcon, et j’observe l’ensemble de la scène.
C’est là que je vis, au loin, une ombre s’échapper vers une autre direction ! Tout cet événement était donc bien l’œuvre de quelqu’un, mais de qui ? Mais peu importe mes questionnements ! Je dois m’assurer que mon camarade aille bien. J’espère qu’il ne lui n’est rien arrivé...

Par chance, la brume colorée commence par se dissiper, et je finis par retrouver Kazuo un peu plus loin. Je redescends donc de mon perchoir, et je m’approche du garçon.

- Tu es là Kazuo. Tu as pu apercevoir quelque chose dans la brume pendant que tu y étais ? Pour ma part, j’ai vu une silhouette s’échapper vers la direction du marché peu de temps après qu’on est entré dans la brume colorée. C’est peut-être celui qui a fait cette chose avec la brume !

Alors que je lui énonce ma découverte, je fais le tour rapidement des environs, alors que la brume rougeâtre semble se dissiper au fur et à mesure que les minutes passent. C’est sûrement grâce à ce regain de visibilité, autant que l’on peut dire avoir une bonne visibilité dans la brume, que je m’aperçois, au pied du loup, une sorte de baguette étrange. Attirée par celle-ci, je ne regarde même pas si Kazuo a remarqué ou non la baguette et je m’agenouille à ses côtés pour observer ce qui semble plutôt être un tube creux. Je regarde rapidement l’indice, et j’aperçois très vite que ce tube creux contient des restes d’une poudre. C’est peut-être cela qui donne une couleur à la brume.

Satisfaite, je me relève avec le cylindre en ma possession, que je fais tourner dans ma main.

- C’est peut-être grâce à cet outil que la silhouette effectue cette coloration de la brume… Mais il reste à savoir pourquoi. Je propose qu’on poursuive vers …


Je m’arrête alors de parler, alors que j’aperçois, derrière Kazuo, à l’opposé de la direction du marché, une couleur verdâtre qui est émise un peu plus loin dans Kiri… Je suis sûre que l’ombre est partie dans l’autre direction, alors comment, c’est possible ? Ce n’est donc pas lui ? Ou alors… Kazuo a raison, et il s’agit d’un groupe organisé qui effectue cet étrange spectacle. Peut-être que c’était un code ?!

Perdue dans mes pensées, je reste silencieuse, observant avec attention la colonne de brume verte qui commence à s’élever au loin.
Revenir en haut Aller en bas
Jigoku Kazuo
Genin Supérieur de Kiri
Genin Supérieur de Kiri
Jigoku Kazuo


Messages : 415
Date d'inscription : 09/05/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 74
Rang Ninja: C
PE (Disponibles): 200

L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Vide
MessageSujet: Re: L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo)   L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Icon_minitimeDim 15 Sep - 17:16


L'artiste des brumes
Dépassé par sa curiosité Kazuo en oubliait ses paroles et s'enfonçait sans craintes dans les brumes. Tout ça pour une silhouette qu'il était persuadé d'avoir aperçu quelques secondes plus tôt. Certains verraient là du courage, tandis que d'autres parleraient plutôt d'inconscience. Toujours est-il que le jeune loup se retrouve très vite au cœur de la brume alors que l'étrange silhouette aperçu plus tôt lui fait face.
Impossible de dire combien de temps ça a bien pu durer, une seconde, une minute, mais quelqu'un se tenait à deux pas du genin. Écoutant que son courage il s'avance et à sa grande surprise la silhouette se dissipe et il se retrouve seul au milieu de cette brume. Son esprit lui jouerait des tous ? Non, il pense apercevoir du mouvement, mais il est cette fois-ci interrompu. Pas de course-poursuite pour Kazuo qui voit sa partenaire du jour quitter son perchoir pour le rejoindre.
Encore un peu perdu dans ses pensées, le jeune loup regarde autour de lui pour tenter de comprendre ce qui vient de se passer. Il a beau avoir appris à évoluer au milieu de la brume de Kiri, celle-ci est différente.

— Non, soupir Kazuo pour répondre à Youko. Mais je suis persuadé qu'il y avait quelqu'un quand je suis entré, à deux pas de moi il y avait une silhouette et quand je me suis approché, plus rien ! Je ne sais toujours pas si c'est un piège ou un spectacle, mais celui qui est derrière tout ça maîtrise son sujet.

Le jeune loup n'avait pas remarqué qu'à ses pieds se trouvait un indice, heureusement remarqué par Youko qui saisit l'étrange cylindre pour l'examiner. Difficile de dire si ça a servi pour cette brume colorée ou tout autre chose, mais ça n'a pas été laissé là par hasard.
La suite du plan parait simple : poursuivre les recherches en direction de la silhouette. C'est ce que propose la jeune kunoichi qui doit s'interrompre quand de nouvelles lumières apparaissent, vertes cette fois-ci. Kazuo tourne à son tour le regard vers cette nouvelle brume colorée. Un signal ? Si oui cela voudrait dire que les couleurs signifient quelque chose. Improbable que la silhouette remarquée par les deux genins soit à l'origine des deux brumes.
Plus les deux enquêteurs en herbes avance dans cet épais mystère moins ils avancent et ça commence à devenir frustrant. Tous deux les yeux rivés vers cette nouvelle couleur, deux options s'offrent à eux : partir vers la brume verte ou poursuivre la silhouette.

— Le responsable de la brume rouge est surement perdu au milieu de la foule maintenant, jamais on ne le retrouvera, explique Kazuo qui compte bien jeter un œil à cette nouvelle couleur. Et si on allait voir cette brume verte ? Cette fois-ci on pourrait peut-être réussir à mettre la main sur quelqu'un… ou quelque chose.

Voilà qui ressemblait vaguement à un plan, mais était-ce prudent de se jeter sans renfort dans pareille aventure ? Certes il est difficile de penser à un traquenard au milieu d'un quartier aussi animé que celui-ci, sauf que c'est l'occasion rêvée pour des malfrats de se remplir les poches.
Pour Kazuo l'excitation de cette enquête n'avait d'égale que la frustration qu'elle lui procure. Aucun indice réellement utile et un mystère qui s’épaissit de plus en plus. Néanmoins toujours cette même envie de découvrir la vérité. Direction donc la brume verte et cette fois-ci il s'assure que sa camarade soit de son avis, plutôt que de partir tête baissée. Dès qu'elle aura validé sa théorie, ils fileront vers cette nouvelle brume dans l'espoir de trouver des réponses.

_________________
L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) 1557769955-jigoku-kazuo-signature
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Vide
MessageSujet: Re: L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo)   L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L’artiste des brumes (PV Jigoku Kazuo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Mizu no Kuni :: Rues-