Le deal à ne pas rater :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
18.03 €
Voir le deal

Partagez
 

 Boeuf-carottes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar



Boeuf-carottes Vide
MessageSujet: Boeuf-carottes   Boeuf-carottes Icon_minitimeVen 23 Aoû - 13:29

Les portes de la prison
Pour cette nouvelle mission Yuu devait s’en aller pour affaire dans une prison. De quoi faire peur ou impressionner n’importe quel genin. Mais pour le jeune Hiiragi il n’en était rien. Ce n’était pas vraiment qu’il veuille jouer au dur ou quelque chose dans ce genre ; Mais simplement qu’il avait déjà connu des choses assez similaires pour ce qui était de l’ambiance. Entre Suna et le test qu’il avait dû passer à Kiri. On peut dire qu’il avait souvent été considéré comme un dangereux personnage. Aussi il lui était souvent arriver d’être la proie de regards méfiants.

Mais histoire de retourner sur le sujet principal. La mission de Yuichiro Hiiragi consistait à interroger un personnage assez curieux. Visiblement il y aurait eu une méprise en ce qui concernait ledit personnage.
Mais encore fallait-il qu’il puisse prouver ce qu’il avançait. Quoi qu’il en soit le jeune genin verrait bien cela une fois sur place. En attendant il se préparait comme à son habitude. Quittant ni trop tôt ni trop tard son domicile. Il rejoignait rapidement la rue principale. La prison se trouvait à une des extrémités de la ville. On pouvait penser que cela était dangereux en cas de fuite. Car rapidement le fuyard pouvait atteindre le mur du village. Mais depuis le début de son histoire Kiri n’a jamais connu de détenus qui une fois en prison ait pu s’échapper au nez et à la barbe du geôlier.

En arrivant sur le site de la prison. L’ambiance était totalement différente de celle que l’on pouvait ressentir dans le bâtiment du Mizukage ou bien même de celle présente dans l’avenue principale. Les hauts bâtiments du village laissaient place à vaste bâtiment rectangulaire.
Entouraient de plusieurs murs à son périmètre. Les murs étaient tous aussi haut si ce n’est plus que le bâtiment lui-même. Sur ces murs on pouvait voir des barbelés et autres décorations améliorant l’aspect sécurité du lieu.

Se présentant rapidement à l’accueil. Le ninja expliquait le pourquoi et le comment de la raison de sa présence en ce lieu. Lieu qui ne recevait pas visiblement beaucoup de visiteurs. Il faut dire que Yuichiro lui-même ne venait pas pour une visite de courtoisie. Il venait pour vérifier si l’un de ses supérieurs avait bien fait son travail. Autant dire que l’ambiance ne serait pas chaleureuse pour le ninja qui allait peut-être accuser un de ses compères de manquement au devoir.
Mais la loi étant ce qu’elle était. Nul ne pouvait y échapper pas même un ninja. Le seul personnage du village qui pouvait espérer échapper à cette horreur était peut-être la Mizukage elle-même. Mais au vu de sa personnalité elle serait capable de se condamner elle-même.

Le gardien à la porte examinait brièvement l'identité du jeune genin. Bien qu’il n’accordât pas trop d’importance à son travail, le ninja semblait tout de même faire preuve d’un minimum de sérieux. Après cette brève vérification, le genin pouvait enfin rentrer dans la prison. Les grandes portes s’ouvraient devant lui.
Mais quels mystères l’attendaient derrière ces portes en métal. Quel serait l’issu du soi-disant condamné à tort.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Boeuf-carottes Vide
MessageSujet: Re: Boeuf-carottes   Boeuf-carottes Icon_minitimeSam 24 Aoû - 11:12

La cellule du prisonnier
Une fois de l’autre côté des portes en acier. Rien ne semblait plus inhospitalier que le décor qui s’offrait aux yeux du jeune garçon. A tel point qu’il venait même à regretter de disposait d’une vue si excellente.
Un garde était chargé de le guider dans les longs couloirs de la prison. Et comme pour se rassurer le jeune Hiiragi cherchait à se rassurer en parlant un peu plus avec le garde qui l’accompagnait.

-C’est toujours aussi lugubre par ici ?

-Oui si on veut, vous vous trouvez dans l’un des couloirs les plus chaleureux dira-t-on.

-Ah je vois …

Sa phrase bien simple pouvait montrer sa déception. Malgré tout il continuait à discuter histoire de passer le temps. Et bien que le duo s’avançât dans un escalier à présent.

-Ça arrive souvent qu’un ninja se trompe avec le dossier d’une personne et l’envoi en prison ?

-Non pas vraiment, mais si j’étais vous j’éviterais de crier sur tous les toits ce genre de chose.

-Pourquoi donc ?

-Tout simplement parce que les gardes de la prison et les ninjas policiers n’aiment qu’on vienne juger leurs actions. Quelles soient justes ou non. Ce n’est pas pour rien si c’est moi qui vous escorte. Normalement ce serait au gardien qui est en charge de la cellule que vous voulez visiter à qui incombe cette tâche.

-Il aurait donc une dent contre moi ? Ou bien aurait-il quelque chose à se reprocher ?

-Vous voyez ! C’est pour ça qu’il refuse de vous parler. Et j’aurais peut-être dû en faire de même. Vous les ninjas qui repassaient sur des dossiers déjà jugés, vous trouvez toujours matière à redire.

-Mais ce n’est pas ce que je cherchais à faire.

-Peut-être mais on peut le comprendre comme ça aussi.

Rapidement les dizaines de marches étaient passées sous leurs pieds. Et rapidement le duo ninja et gardien de prison se retrouvait au bon étage.

-Nous ne sommes plus très loin.

-Ah d’accord, merci.

-Je vais tout de même vous rappeler les consignes de sécurité, d’accord ?

Ce n’était pas vraiment comme si le jeune genin avait le choix. Après tout le gardien de prison ne faisait que son travail et en plus d’être plus âgé que lui. Le ninja en question avait un grade bien supérieur au sien. Autant dire que Yuichiro ne pouvait répondre que par un simple oui.

-Oui, je vous écoute.

-Pour commencer aucun contact avec le prisonnier. Vous devez aussi rester à plus d’un mètre de la cellule et ne pas toucher la porte.

-D’accord et c’est tout ?

-C’est déjà ça si vous respectez ça. Et tâchez de faire vite, je ne vais pas attendre une heure pour une simple discussion.

-Je ferai au mieux je vous rassure. Je ne tiens pas non plus à m’éterniser ici.

Finalement à peine venait-il de finir la discussion que rapidement le duo se trouvait face à la bonne cellule. Outre l’ambiance sonore qui variait entre les lamentations et des menaces de mort. Le gardien venait y ajouter ça touche, tapant les mains sur les barreaux à l’aide d’une matraque. Quand le prisonnier avait le temps de retirer sa main, un bruit sourd et métallique pouvait se faire entendre, mais malheureusement ce son était rarement audible. La dextérité du gardien était telle qu’il ne ratait que rarement ses coups de matraque. Aussi à l’aide de son trousseau de clefs, il ouvrait une petite trappe sur la porte de la cellule. Cette trappe permettait de pouvoir voir à l’intérieure de la cellule sans devoir ouvrir la porte.

Yuu y plaçait rapidement ses yeux afin d’apercevoir le soi-disant innocent.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Boeuf-carottes Vide
MessageSujet: Re: Boeuf-carottes   Boeuf-carottes Icon_minitimeSam 24 Aoû - 13:55

Les paroles d'un innocent ?
Regardant rapidement le dossier qu’il avait amené. Yuu pouvait lire le matricule de prisonnier auquel il devait s’adresser ? Zyeutant un coup son dossier et un coup le personnage qu’il pouvait voir au fond de la geôle. Il venait à commencer à lui poser des questions.

-Votre numéro de matricule prisonnier ?

-Numéro 1D099766E.

-D’accord je vois que c’est bien vous. Je vais tâcher de faire vite.

Lisant rapidement le rapport, ses yeux n’était pas inconnu à cette capacité de lecture rapide. De ce qu’il avait pu lire. Le malheureux prisonnier semblait se plaindre d’une erreur. D’après les faits qu’il avance, un ninja policier l’aurait arrêté alors qu’il était innocent à l’émeute de ce jour-là. Au cours du premier appel, le policier disait le contraire de l’accusé. Et il avançait que ce dernier était bien présent. Aussi rapidement l’affaire avait été classé et ledit accusé jeté en prison. Mais voici qu’il fait un second appel, ce qui nécessite un avis extérieur. Et c’est comme ça que Yuu se retrouve dans cette histoire. Histoire qu’il aurait préféré éviter, mais bon qu’est-ce qu’il y pouvait. Après tout la Mizukage lui avait demandé cela et il devait obéir sans rechigner à la tâche.

-Bon pour commencer, estimez-vous que vos conditions de détentions soient conformes avec nos lois et vos droits ?

-Je dirais que oui.

Le malheureux semblait dire que tout allait bien, mais en l’observant avec sa technique quelque chose interpellait le genin. Et rapidement il sentait le lourd regard du garde.

-Je vois je vois. Bon je suis ici pour votre second appel en ce qui concerne votre arrestation. J’ai cru lire sur votre dossier que vous étiez déjà connu des agents en charge de l’ordre public vous confirmez ?

-Oui bien sûr. Mais c’était que des vols, il faut bien que nous les petites gens puissent survivre. Pendant que les riches s’engraissent nous les pauvres on ressemble de plus en plus à des allumettes.

-Donc des vols ? Rien d’autres signaler ?

-Non du tout.

-Je vois. Pourtant j’ai ici un rapport d’un ninja policier dans lequel je peux lire que vous avez été arrêté pour ivresse sur la voie publique. Il faut noter que lors des faits vous étiez nu sur un lieu public. Niez-vous ces faits ou simplement avez-vous omis de me les citer ?

-Je ne nie pas. Juste que pour moi ça ne semblait pas être quelque chose de grave.

-D’accord je vois le genre. Bon passons au sujet qui m’amène ici. Racontez-moi les faits tels qu’ils étaient au moment de votre arrestation.

Le jeune genin comptait simplement comparer la version des faits du ninja policier avec celle du prisonnier et comprendre ce qui différencier les deux visions. Bien sûr il ne comptait pas s’arrêter là. Simplement fallait-il bien commencer quelque part.

-Et bien vous voyez je me trouvais sur la terrasse d’un café. Quand soudain un jeune homme s’est pris la tête avec un marchand. Je ne sais pas trop de quoi il était question. Simplement ce que je sais c’est qu’après quelques échanges de mots. Le marchand a donné un coup au jeune homme. Le gamin était au sol, rapidement il se relève puis là il commence à siffler pour appeler ses amis. Forcément que ça tourne à la bagarre. D’un côté y avait les jeunes et de l’autres marchands. Et bien sûr ça a vite dégénéré dès que des passants ont pris des coups. Donc du coup les passants ils sont venus se rajouter à la bagarre, puis là arrive comme une fleur les ninjas policiers.

-Pendant toute l’émeute vous êtes resté sur la terrasse du bar à boire un verre ?

-Oui … enfin non. Au bout d’un moment j’ai essayé de séparer deux marchands d’un jeune. Le pauvre il allait se prendre des coups de planches en bois dans la caboche vous vous doutez bien que j’allais regarder un possible meurtre sans agir.

-Oui … non je ne me doute pas vraiment. Je suis ici pour vous écouter pour le moment. Continuez.

-Bon du coup j’ai le gamin dans les pattes et deux marchands qui veulent ma mort. Donc je commence à courir pour leur échapper. Pour dire, ils voulaient tellement ma peau qu’ils ont totalement oublier le gamin pour se concentrer sur moi. Donc voilà que je cours dans les ruelles et puis hop j’arrive à échapper aux deux marchands. Et là hop je me fais arrêter par deux ninjas policiers qui m’attrapent comme ça. La suite vous la connaissez, direction le poste puis la prison.

-Je vois et c’est tout ?

-Bah oui c’est tout ? Je me fais arrêter pour rien.

-Oui oui. Je vais interroger les fameux policiers et voir qui a raison e qui a tort. Vous recevrez un courrier vous indiquant la suite de l’enquête une fois ma décision précise.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Boeuf-carottes Vide
MessageSujet: Re: Boeuf-carottes   Boeuf-carottes Icon_minitimeDim 25 Aoû - 12:33

Retour au tribunal
A la fin de cette prise de déposition. Le jeune genin signalait au gardien qu’il en avait terminé avec le concerné. Rapidement le gardien venait à conduire le ninja hors de la prison. A croire que les questions de Yuichiro avaient quelque peu agacé l’homme. Mais qu’importe après tout Yuichiro ne comptait pas se rendre dans les jours prochains dans cette prison.
Bien que peut-être un jour il pourrait lui aussi finir dans cette prison si jamais il venait à faire n’importe quoi.

Mais en réfléchissant à ce qu’il venait de demander. Le ninja comprenait plusieurs choses. Tout d’abord le prisonnier ne disait pas totalement la vérité. En revanche lorsqu’il disait être innocent des faits, son dojutsu semblait lui indiquer que ce dernier ne mentait.
Il fallait démêler le vrai du faux. Et pour cela le jeune genin s’en allait récupérer une autre version des faits.
Arrivant devant le commissariat, de nombreux ninjas policiers allaient de droite à gauche et dans d’autres directions. C’était comme une vraie fourmilière. Et pourtant il allait falloir pénétrer les lieux pour résoudre le mystère.

En rentrant à l’intérieur de la structure. Le jeune genin se dirigeait rapidement vers le bureau de l’accueil. Une fois proche de ce dernier une ravissante secrétaire venait à lui demander ce qu’il venait faire ici.

-Bonjour, que puis-je pour vous aider ?

-Bonjour je souhaiterais parler à …

Yuu regardait rapidement les noms qui figuraient sur les dossiers.

-Au ninja policier Itomi. Est-ce possible ?

-Attendez je regarde ça tout de suite.

La dame ouvrait une chemise dans laquelle se trouvait de nombreuses fiches. Après un petit moment à lire l’ensemble, elle en tirait une page.

-Il n’est pas ici, mais qui dois-je annoncer au cas où ?

-Yuichiro Hiiragi, je suis en charge du second appel d’un condamné.

-Ah oui c’est vous l’enquêteur. Et bien j’ai une fiche pour vous. Visiblement monsieur Itomi préfère vous parler via son rapport que directement. Je vous prie de bien vouloir m’excuser.

-Très bien je ferai avec et vous n’avez à vous courber pour les erreurs de quelqu’un d’autre. D’autant plus que je suis plus jeune que vous. Je vous remercie pour votre, passez une bonne journée.

-De même également.

Sur ces mots de la gentille secrétaire. Yu avait pu prendre le papier auprès de la demoiselle et il commençait déjà à la lire. Si l’on pouvait croire qu’il n’avait jeté qu’un simple coup d’œil. Le ninja avait plus qu’eut le temps de lire le papier.
Le problème étant à présent que ne pouvant pas voir la personne en face à face. Il ne pouvait pas deviner qui des deux camps disait la vérité.

En lisant le document on ne pouvait avoir que de vagues indications des faits et de plus on ne pouvait pas savoir si rien n’était falsifié. Aussi il fallait prendre un nouvel angle sur cette affaire. L’un des deux jouait sa vie alors que l’autre sa carrière.
De plus le dojutsu du genin semblait indiquer que l’accusé disait la vérité en ce qui concernait les faits de son innocence. Pour preuve que son œil ne se trompe pas, chaque fois que ce dernier venait à mentir. Rindo le lui faisait remarquer et il avouait sans attendre. C’était donc un voleur, mais pas un vétéran dans l’art de la tromperie.
Tout semblait s’orienter vers l’innocence de l’homme. Cependant, un dilemme venait se poser. Fallait-il réellement le faire sortir de cette prison. Premièrement lors de ‘l’interrogatoire on pouvait comprendre qu’il était sur cette terrasse pour voler même si ces mots ne laissaient pas penser cela. Car après tout personne ne resterait à sa table en train de boire un verre pendant qu’une émeute avait lieu non loin.
Donc pour en revenir à nos moutons fallait faire sortir un voleur de prison bien que sa condamnation n’avait rien avoir avec son crime ? Ou bien éviter qu’un jeune genin ne s’attire les foudres de la police du village et plus de quoi il viendrait briser une carrière. La police ayant un rôle important cela pourrait même avec long cheminement venir nuire à ce que la Mizukage voulait mettre en place. Si l’affaire était encore dans l’œuf, c’était à Yuu de veiller à ce qu’elle y reste.

Deux choix s’offrait à lui, la paix et la stabilité ou la justice et la vérité.
Se rendant donc auprès de la Mizukage. Le ninja devait trancher et son avis était fait dès lors que le choix s’imposa à lui.
Présentant l’ensemble des faits, le ninja tranchait enfin quand on lui demandait s’il fallait relâcher le prisonnier. Ce qui fut amusant à ce moment-là c’était que le jeune genin n’avait pas tranché entre deux options mais simplement avait-il choisis une troisième voie.
Il proposait au Kage de son village de rouvrir l’affaire en jugeant l’homme non pas pour des violences à cause d’une émeute, mais pour vol. Aussi l’accident du chunin serait considéré comme une erreur de dossier et non plus d’emprisonnement, sauvant alors sa carrière et le lavant par la même de son péché.

L’affaire était donc résoute et Yuichiro avait fait sa part. La mizukage n’avait plus qu’à prendre sa propre décision pour la suite.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Boeuf-carottes Vide
MessageSujet: Re: Boeuf-carottes   Boeuf-carottes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Boeuf-carottes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Mizu no Kuni :: Détention-