Le Deal du moment : -44%
Compresseur digital programmable Michelin 12V – ...
Voir le deal
44.99 €

Partagez
 

 [Mission de Rang D] Mise au vert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jigoku Kazuo
Genin Supérieur de Kiri
Genin Supérieur de Kiri
Jigoku Kazuo


Messages : 415
Date d'inscription : 09/05/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 74
Rang Ninja: C
PE (Disponibles): 200

[Mission de Rang D] Mise au vert Vide
MessageSujet: [Mission de Rang D] Mise au vert   [Mission de Rang D] Mise au vert Icon_minitimeVen 23 Aoû - 12:45


Mise au vert
Plus tôt dans la matinée, Kazuo appris de la bouche d'un jônin que le dénommé Manabu avait été relâché. Faute de preuves suffisantes visiblement. Autant dire que la nouvelle n'était pas passé auprès du jeune loup qui ne décolérait pas. Au moins les enfants eux avaient été secourus, mais leur ravisseur était toujours dans la nature. Personne ne sait s'il a fait jouer des contacts ou s'il n'a fait que manœuvrer dans l'ombre, cependant, pour beaucoup il est coupable.
Maintenant qu'il est libre, Manabu va surement faire profil bas et se faire oublier à l'autre bout du pays. Injustice ou erreur, peu importe. Le résultat était décevant, même si des vies avaient été sauvées, combien d'autres allaient être fauchées ? Kazuo ne préférait même pas y penser. Heureusement il avait une nouvelle mission pour se changer les idées. Le contexte parfait pour oublier Kiri un moment, puisqu'il avait rendez-vous à la frontière pour jouer les bergers.
La route était longue jusqu'au ferme où était attendu le jeune loup, mais ça lui permettait de réfléchir. Chaque fois qu'il pense avoir trouvé sa place, tout vole en éclats. Face aux récents événements, il vient à s'interroger sur le bien fondé de l'administration. Jamais il n'osera remettre en question l'autorité de la Mizukage, mais plutôt celle de ses subordonnés. Les pots-de-vin et arrangement sont légion, ce n'est un secret pour personne. Pour autant personne ne bouge le petit doigt.
Simple genin, Kazuo n'avait pour l'heure aucun poids dans la balance. Accuser ou dénoncer quiconque était mouillé de près ou de loin dans les affaires de Manabu ne lui apporterait que des ennuis. Tout ce qu'il doit faire c'est prendre son mal en patience. Tôt ou tard la justice finie toujours par rattraper ce genre d'individu et si ce n'est pas le cas, alors le jeune loup s'en chargera. Un jour viendra où il sera assez fort pour faire entendre sa voix et ce jour-là, il fera le ménage.
C'est peut-être de trop grands projets pour un si petit bonhomme, mais Kazuo à de la ressource et il a su le prouver maintes fois déjà. Plutôt que de faire la guerre à nos voisins pour toujours plus de terre, on devrait s'assurer que notre maison est solide. Or avec des rats qui nous poignarde dans le dos pour une poignée de Ryos, ça ne peut pas tenir. Le jeune loup deviendrait un féroce prédateur, c'est une certitude et dès lors, il s'assurera que des individus comme Manabu ne s'en sorte pas.
Le voyage en charrette ne fut pas des plus reposant, mais Kazuo arrivant enfin à destination. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il découvrit le nombre de bêtes qui composaient le troupeau de ce fermier. C'était impressionnant de voir cette vaste étendue de chèvres. La côte n'était pas très loin et c'était surprenant de trouver ces animaux par ici. Cela s'expliquait assez simplement en vérité : l'air marin et le relief rocailleux des côtes étaient idéals pour les chèvres.
Une fois face au fermer, le guide de Kazuo fit les présentations. Voilà vingt ans qu'il vit ici au milieu de son bétail avec sa famille et surtout, loin de la civilisation. Le calme qui régnait ici était apaisant et puis le vent qui venait du large était revigorent.

— Monsieur Otonome, je vous présente l'aide envoyée par Kiri, il s'agit du genin Kazuo, explique le guide en toute simplicité.
— Un genin ? C'est ça qui va protéger mes bêtes de ces maudits loups ? Pfeuh ! Peste le fermier qui crache par terre.

Maintenant que Kazuo y pense, c'est vrai que lorsqu'on lui a confié la mission, son supérieur lui a glissé "vous serez parfait pour cette mission". Bien sûr à ce moment précis il n'avait pas saisi, mais maintenant il comprend. Enfin presque, puisque pour lui les loups ne sont en aucun cas des animaux maudits. Tout ce qu'il fond c'est chasser et se nourrir, en aucun cas ils ne tuent pour le plaisir – pas à l'état sauvage en tous cas.

— Si vous avez un problème de loups, alors je suis celui qu'il vous faut croyez-moi, assure le jeune loup avec un enthousiasme qui est mis à rude épreuve.
— On verra ce que tu en dis quand l'une de ces bêtes te sautera à la gorge, surenchérit le fermier qui apparait remonté. En route, on a perdu assez de temps.

Le guide paraissait soulager de ne pas avoir à rester plus longtemps. Monsieur Otonome a tendance à mettre les autres, mal à l'aise, avec son caractère bourru. Constat similaire pour quelques-uns de ses enfants qui étaient du voyage. Âgé de douze à dix-huit ans, ils étaient la relève pour la ferme, mais ne nourrissait définitivement pas la même passion que leur père pour cette tâche. La plus jeune trainait loin derrière en cueillant des fleurs, surveillé par son ainé le plus proche qui a ainsi la place la plus tranquille. Devant on retrouvait le plus âgé, qui ne faisait pas preuve d'un grand investissement.
Tout ce petit monde encadrait le troupeau de chèvre et pour l'aider, on ne retrouvait pas moins de six chiens. Entraînés durant des années pour surveiller le bétail. Tous obéissant à leur maître, exécutant le moindre de ses ordres qui ressemblaient le plus souvent à des cris ou des sifflements. On pouvait reprocher son caractère à Monsieur Otonome, mais il maîtrisait son sujet. Le troupeau avait à peine quitté la ferme, qu'il était déjà coordonné et près à rejoindre les collines.
Admiratif devant ce spectacle, Kazuo tenta d'en apprendre plus auprès du patriarche, mais il haussa les épaules à sa question et accéléra le pas. C'est l'ainé qui rejoignit le jeune loup pour lui répondre.

— Le lait de chèvres sert à beaucoup de choses, comme le fromage ou dans certaine préparation, il parait même que le Daimyo en prend des bains… ou c'est le lait d'ânesses.
— Prendre des bains de lait ? Autant le boire ou en faire du fromage,
répond Kazuo qui commence à avoir faim rien que d'y penser.
— Tu as raison, réplique le garçon avec un grand sourire. Au fait moi c'est Akio, tu es un genin de Kiri pas vrai ? Tu as connu la Brume Sanglante alors ?
— Non, elle a été supprimée, je suis donc un genin tout ce qu'il y a de plus banal,
soupir le jeune loup avec légèreté.
— J'aurais aimé entrer à l'académie, mais je dois m'occuper de la ferme…
— Si on a le temps, je te montrerais deux ou trois trucs, ça te dit ?
— Carrément !
Répond Akio avec enthousiasme.

Kazuo avait bien besoin de cette pause au vert finalement. L'air marin lui faisait le plus grand bien, il comprenait maintenant pourquoi les chèvres de Monsieur Otonome étaient si réputées au Pays de l'Eau. Un peu plus sociable et il serait certainement mondialement connu.

_________________
[Mission de Rang D] Mise au vert 1557769955-jigoku-kazuo-signature
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Jigoku Kazuo
Genin Supérieur de Kiri
Genin Supérieur de Kiri
Jigoku Kazuo


Messages : 415
Date d'inscription : 09/05/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 74
Rang Ninja: C
PE (Disponibles): 200

[Mission de Rang D] Mise au vert Vide
MessageSujet: Re: [Mission de Rang D] Mise au vert   [Mission de Rang D] Mise au vert Icon_minitimeVen 23 Aoû - 14:00


Mise au vert
Une fois dans les collines on serait en droit de penser que ce serait plus calme, c'était sans compter un discours de Monsieur Otonome. Bien décidé à rappeler que des bêtes assoiffées de sang rôdaient dans l'ombre prête à dévorer leur bétail. Kazuo avait dû mal à croire à cette diabolisation du loup. Certes il était plutôt mal placé pour juger, mais il n'empêche qu'il avait passé sa vie avec eux. Mieux que quiconque il sait de quoi ils sont capables, en bien comme en pire.
Le fermier avait pour habitude de manier des parchemins explosifs pour faire fuir les loups et idéalement, de les blesser. Chose que refusait Kazuo qui restait à l'affut pour s'assurer que la situation n'allait pas dégénérer en chasse. Tandis que les deux plus jeunes se roulaient joyeusement dans l'herbe, Akio lui s'entraînait au Kunai. Guidé par le jeune loup qui s'efforce de se faire pédagogue. Plus facile à dire qu'à faire de s'improviser sensei.
Au fond ce n'était pas le plus important que le jeune fermier parvienne à toucher la cible ou non. Pour une fois qu'il pouvait faire autre chose que garder les chèvres, il était content. Son père semblait même le laisser un peu tranquille, chose rare pour être soulignée. Bien trop occupé à surveiller l'horizon.

— Alors raconte, c'est comment l'académie ? Demande Akio durant une pause bien méritée.
— Il y a des bons jours et des mauvais jours, mais dans l'ensemble c'est plutôt bien, répond Kazuo avec la plus grande sincérité. Je me demande encore ce que représente réellement un ninja et je crois que je ne trouverais jamais une réponse satisfaisante.
— Je ne serais jamais un ninja, mais c'était cool de lancer des kunais, merci Kazuo.


Un instant de légèreté trop court, soudain on peut entendre plusieurs chiens aboyer. Akio préfère rester auprès du troupeau avec son frère et sa sœur. Pendant que Kazuo rejoint Monsieur Otonome qui prépare déjà une offensive contre une meute de loups.
Au nombre de cinq ils avancent dangereusement vers les chèvres, faisant reculer les pauvres chiens qui ne sont pas de taille. Heureusement Kazuo arrive avant que le fermier ait eu l'occasion de jouer avec ses parchemins explosifs.

— Monsieur Otonome, rangez ça, ça ne sera pas nécessaire, lâche le genin avec sérieux.
— Tu ne vas pas m'apprendre à faire mon boulot gamin, je refuse de voir encore ces bêtes emporter l'une de mes chèvres, s'impatiente le fermier qui voit Kazuo s'interposer.
— Laissez-moi cinq minutes, ensuite libre à vous de faire sauter toute la montagne.
— Pfeuh…


Le vieux fermier n'est pas stupide, il ne va pas tenir tête à un ninja aussi jeune soit-il. Néanmoins il reste sur ses gardes, si le gamin meurt ce sera de sa faute. Parchemins en mains Otonome observe la scène avec méfiance.
Les chiens sont terrorisés face au loup, mais au passage de Kazuo ils se font soudain plus calme. Couchés au sol, ils laissent le genin faire face aux loups. Au début la meute se fait toujours aussi menaçante, jusqu'à ce que Kazuo active le Rinku. Plus proche des loups que de l'homme avec ce pouvoir, il n'a aucun mal à imposer le calme au sein de ces animaux. Pourtant ça ne suffit pas pour les faire fuir. Mordant son pouce, le genin appose sa main sur le sol pour invoquer Ina.

— J'espère que tu me déranges au milieu de ma sieste pour une bonne raison, lâche la louve qui s'étend de tout son long.
— Et c'est quand qu'elle s'arrête au juste la sieste pourquoi ? S'amuse Kazuo avant de retrouver son sérieux. Tu vas pouvoir continuer et au grand air, mais avant ça…

La louve fixe la meute de son regard assassin et les loups ne tardent pas à se faire plus raisonnable, reculant de quelques pas avant de prendre la fuite. Kazuo aurait pu tout aussi bien invoquer Kyojin, mais il aurait surement dévoré la moitié du troupeau. Quant à Hanata, ce n'est pas vraiment un rôle dans ses cordes. Ina est la fille du chef de la meute, elle ça dans le sang. Autrement dit il n'y a pas mieux que la louve pour faire la loi devant quelques loups. Néanmoins cela ne change rien au problème que rencontre le fermier et il ne sera pas toujours là.

— Ina, tu peux faire un tour rapide des lieux ? J'ai besoin que tu me trouves un endroit plus sûr pour le fermier et ses chèvres, demande Kazuo qui voit Ina soupirer.
— Rapide jusqu'à quel point ?
— Je ne sais pas, impressionne-moi.


Inutile de le dire deux fois, une fraction de seconde plus tard la louve est déjà quelques mètres plus loin. La rapidité d'Ina est impressionnante, Kazuo a hâte de pouvoir combattre à ses côtés. Pour l'heure, il doit encore donner une explication au fermier qui n'en crois pas ses yeux.

— Alors depuis le début tu étais de leur côté ? Espèce de petit…
— Vous vous trompez, je ne suis du côté de personne,
reprend Kazuo pour interrompre le fermier. Tout ce que je veux, c'est que vos chèvres puissent profiter des collines sans avoir besoin de faire exploser des loups.
— Ils ont massacrés mon troupeau plusieurs fois et même blessés mes chiens, mais c'est moi le méchant ? Pfeuh !
— Les loups chassent pour se nourrir et se défendent si on les agresse,
explique le genin qui montre le plus grand sérieux. Offrez-leur un buffet à volonté, ils vont sauter dessus, comme nous tous.

Voilà un avis qui se défend, même Otonome ne peut pas le contredire. Pour le moment, il accepte d'en rester là, mais il refuse de voir ses chèvres aller ailleurs.
Le calme est revenu et pour aujourd'hui les loups devraient rester tranquille. Tout le monde a vu la démonstration de Kazuo et quand Ina revient, elle voit même la plus jeune lui faire un câlin. La louve n'est pas habituée, mais se laisse caresser par les enfants du fermier. Un court instant, puisqu'elle parvient à se défaire de ce piège pour rejoindre son maître.

— Un peu plus au sud il y a un endroit plus tranquille, les loups ne devraient pas venir jusque-là, mais je ne garantis rien pour les ours, révèle Ina qui n'a pas pu trouver meilleur endroit que celui-ci.
— Les loups je peux gérer, mais un ours ? Ce sont mes gamins qu'il va bouffer ! Grogne le fermier qui ne compte pas faire d'effort.
— Un ours ne viendra pas manger vos chèvres et il ne vous fera aucun mal, sauf si vous lui donnez une raison de le faire, réplique Kazuo qui est lassé par les paroles du fermier.
— Pfeuh… ça c'est ce que tu dis pour plier cette mission ! Surenchérit Otonome.
— Kazuo, si je puis me permettre il y a bien un lieu qui pourrait correspondre, mais je doute que ton… ami, veuille bien se rendre jusque-là.

Le lieu en question était un endroit un peu plus isolé, mais aussi plus loin. Depuis les fermes, cela devrait prendre une demie journée pour conduire les chèvres jusqu'à ce coin reculé. Néanmoins, Ina assure que le bétail sera bien mieux qu'au lieu actuel.

— J'ai vu plus d'herbe et le vent vient du sud, il est un peu plus fort qu'ici, mais il est doux et agréable, assure la louve qui prend son rôle très à cœur.
— Pourquoi pas, ça vaut le coup d'essayer, Monsieur Otonome ? Demande Kazuo qui refuse de bouger sans l'accord du fermier.
— J'ai vraiment le choix ? Pfeuh, grogne-t-il en continuant de pester dans sa barbe.

Direction donc le lieu mentionné par Ina, qui est tout de même à plus d'une heure de marche. Kazuo est prêt à sacrifier l'heure du repas pour trouver le lieu idéal qui conviendra à tout le monde.

_________________
[Mission de Rang D] Mise au vert 1557769955-jigoku-kazuo-signature
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Jigoku Kazuo
Genin Supérieur de Kiri
Genin Supérieur de Kiri
Jigoku Kazuo


Messages : 415
Date d'inscription : 09/05/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 74
Rang Ninja: C
PE (Disponibles): 200

[Mission de Rang D] Mise au vert Vide
MessageSujet: Re: [Mission de Rang D] Mise au vert   [Mission de Rang D] Mise au vert Icon_minitimeVen 23 Aoû - 15:01


Mise au vert
La sieste au grand air tant espérée par Ina allait devoir attendre un peu. Pour le moment elle devait guider le troupeau jusqu'à l'endroit qu'elle a découvert. Toutes ces chèvres guidées par un loup, c'était plutôt drôle à voir. En tous cas Kazuo ne s'en laissait pas, il n'imaginait pas la louve prendre ça au sérieux. Finalement elle est parvenue à trouver un lieu de refuge pour le fermier et son troupeau en plus de les guider jusque-là, méconnaissable.
Première chose qui surprend, c'est l'air plus chaud qui s'infiltre entre les collines et fait plier les brins d'herbes verdoyants. Le fermier n'a encore rien dit, mais les chèvres elles ont vite trouvé leurs marques. Une fois que tout est installé, Kazuo rejoint le fermier pour tenter de sonder son avis.

— C'est mieux, non ? Enfin je ne prétends pas en savoir plus que vous sur les chèvres, mais moi c'est ici que j'aimerais bien me poser si j'avais le temps, soupir le genin en pensant à toutes ses responsabilités.
— Mouai… c'est pas mal, mais qui me dit que les loups ne viendront pas jusque-là ? Reprend le fermier qui n'en démord pas.
— Sur la route ils vont surement croiser les ours dont parlait Ina et croyez-moi quand je vous dis qu'un loup ne fait pas le poids contre un ours.

Sourire gêné, Kazuo sait de quoi il parle. Suite à son petit entraînement avec Asuna, il a mis un temps fou à se remettre complètement. Les médecins avaient fait du bon travail, mais les courbatures et les douleurs ça, ils ne pouvaient rien y faire. Le jeune loup a dû se reposer et il se souviendra longtemps de cet échange avec sa sensei qui porte le totem de l'ours. Par conséquent, quand il assurait que les loups ne viendraient pas aussi loin, il en savait quelque chose.
Finalement, tout le monde était content. Kazuo pu enfin manger un repas bien mérité et Ina pouvait maintenant poursuivre sa sieste – en compagnie de la plus jeune des enfants. Quant au fermier, il semblait plus apaisé maintenant qu'il n'avait plus besoin de surveiller l'horizon. Plus serein, les enfants en profitaient eux aussi. Bien sûr il fallait toujours surveiller les chèvres, mais elles passaient leur temps à manger alors rien de compliqué là-dedans.
La nuit commençait à tomber quand Kazuo escorta le fermier et son bétail jusqu'à la ferme. Une journée riche en émotions et rebondissement, mais elle avait fait un bien fou au jeune loup. Lui aussi avait profité du calme des collines pour se reposer. Au début la mission apparaissait ennuyeuse, surement parce qu'il était remonté, puis finalement elle était plutôt agréable. Pour une fois qu'il quitte l'enceinte du village pour une mission, il ne va pas trouver à redire.
Sur le départ, Kazuo voit le fermier le remercier en grognant. Forcé d'admettre que le genin a admirablement bien géré la situation. Les aurevoirs sont plus sincères de la part de ses trois enfants, qui ont hâte de revoir le jeune loup venir dans les collines avec eux. Une invitation qu'il compte bien honorer, tout est beaucoup plus paisible là-haut. Il vient même à se demander s'il ne devrait pas se trouver un refuge comme celui-ci, loin du brouhaha de la ville.
C'est seul que Kazuo fait le retour, le guide ne pouvait pas attendre toute une journée. Puis le Pays de l'Eau bien que vaste était principalement constitué d'île. Difficile donc de se perdre en théorie et dans ces cas-là, il lui suffisait de retrouver la côte et de la longer. Heureusement il n'avait pas besoin de ça, le jeune loup se souvenait de la route emprunté le matin avec le guide. Sur laquelle il croisa nombre de passants qui rentraient chez eux après une longue journée.
Les portes de Kiri étaient en vue, quand il voit un visage familier venir à sa rencontre. Kazuo fronce les sourcils et sert les points, il est à deux doigts de perdre son sang-froid. Face à lui, Manabu et son sourire satisfait. Visiblement peu inquiété de la présence de patrouille de Kiri.

— Pile celui que je cherchais, annonce Manabu sur un ton inquiétant. J'ai bien demandé en ville s'ils avaient vu le jeune Kazuo, mais personne n'a su me répondre hormis… ta charmante sœur, Hinode c'est bien ça ?
— Espèce d'enflure !
Enrage Kazuo qui lance un kunai en direction de Manabu.
— Oh quelle fougue ! S'enthousiasme le marchand d'esclaves qui voit son garde du corps dévier le projectile. Laisse-moi de présenter Jiro, il ne parle pas beaucoup c'est vrai, mais ce ronin du Pays du Fer est un redoutable samurai.

Difficile d'en douter quand le dénommé Jiro n'a eu besoin que d'une fraction seconde pour s'interposer entre le projectile et son maître. Kazuo se serait bien risqué à engager le combat, mais il a l'étrange impression que ce samurai le découpera en deux avant même qu'il ait fait deux pas. Personne ne viendra à son secours, encore moins après avoir engagé les hostilités. Homme libre malgré les circonstances, Manabu n'est plus l'objet d'une enquête.

— Qu'est-ce que tu veux ? Tempère Kazuo qui refuse de céder à la colère.
— Rien, je tenais simplement à faire ta rencontre, annonce Manabu qui se joue de la situation. J'ai bien compris que je devais être plus prudent à l'avenir, c'est pourquoi j'ai engagé Jiro, il me coûte une petite fortune, mais il est diablement efficace !
— Tu devrais pourrir en prison !
S'impatiente Kazuo qui peine à se contrôler.
— Oh ça, c'est vrai… j'ai dû graisser quelques pattes et lâcher quelques infos, mais ça en valait la peine, répond fièrement Manabu. Je vais surement devoir revoir mes plans, mais c'est le prix de la gloire non ? Et puis ce n'est pas comme si tu pouvais m'arrêter…

Manabu apparait tellement sûr de lui et confiant, qu'il en oubli que Kazuo n'est pas le seul à vouloir sa peau. Néanmoins, c'est le seul qu'il puisse remettre à sa place et mettre en garde. Il sait que le genin ne va pas lâcher le morceau, trop fier pour ça. C'est pour cette seule et unique raison qu'il tenait à le rencontrer à vrai dire. Pour lui donner un message ou plutôt un avertissement.

— Ton petit numéro dans les bas-fonds m'a coûté un sacré paquet de Ryôs et je vais devoir faire le dos rond pour satisfaire à nouveau mes patrons, soupir Manabu avec une lassitude surjouée. J'imagine qu'on doit tous les deux tirer une leçon de tout ça ? Moi je dois me méfier un peu plus des petits morveux de Kiri et toi, ne pas jouer avec les grandes personnes.
— Ferme-là ! Je m'en fous que tu aies réussie à éviter la prison, tôt ou tard tu paieras pour tes crimes, je m'en assurerais,
lance Kazuo avec panache.
— Oui, je m'en doutais, repend Manabu sur un ton toujours plus inquiétant. C'est pour ça que j'ai rendu visite à ta sœur si gentille et… malade c'est bien ça ? Il serait vraiment navrant s'il lui arrivait quelque chose.
— Menace encore une fois ma sœur et c'est ici et maintenant que je ferais couler ton sang !


La menace de trop pour Manabu qui d'un signe de tête, envoie son chien de garde calmer le jeune loup. Un souple coup de pommeau et Kazuo se retrouve au sol. La vitesse d'exécution de ce samurai est impressionnante, il n'a rien vu venir. L'écart entre eux est-il si grand ? Le genin fait peine à voir au sol et à la merci de Manabu qui s'approche de lui pour lui murmurer quelques mots.

— Joue les gentils petits soldats tant que tu veux, mais oublis moi tu veux ? Ou alors Jiro ira rendre une petite visite à ta sœur, annonce-t-il froidement. Et si un jour nos chemins se recroisent, détourne le regard et continue ta route, tu seras un bon petit.
— Enflure, je vais te…


Kazuo tente bien de se relever, mais c'est peine perdue, il sombre dans l'incoscience. Esquissant un sourire amusé, Manabu se relève et fait signe à Jiro qu'il est temps de partir. Plus tard, une patrouille découvrira le jeune loup inconscient et le conduira à l'hôpital. Bien sûr, Kazuo ne parlera jamais de cette entrevue. Expliquant simplement qu'il était fatigué et même si personne ne le croira, il refuse pour le moment de révéler la vérité. Pour préserver sa sœur de son erreur : avoir laissé une chance à Manabu d'échapper à la justice.

_________________
[Mission de Rang D] Mise au vert 1557769955-jigoku-kazuo-signature
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




[Mission de Rang D] Mise au vert Vide
MessageSujet: Re: [Mission de Rang D] Mise au vert   [Mission de Rang D] Mise au vert Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission de Rang D] Mise au vert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Mizu no Kuni :: Frontière du Pays-