Le deal à ne pas rater :
ASOS : Livraison Premier à 8 €/an
8 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Mission de Rang D] La fête de la bonne entente.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jigoku Kazuo
Genin Supérieur de Kiri
Genin Supérieur de Kiri
Jigoku Kazuo


Messages : 415
Date d'inscription : 09/05/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 74
Rang Ninja: C
PE (Disponibles): 200

[Mission de Rang D] La fête de la bonne entente. Vide
MessageSujet: [Mission de Rang D] La fête de la bonne entente.   [Mission de Rang D] La fête de la bonne entente. Icon_minitimeMar 13 Aoû - 10:56


La fête de la bonne entente
Tout juste remis de son périple au domaine des loups, Kazuo devait reprendre du service. Absent toute une journée, il n'a pas vraiment brillé pour les explications. Préférant subir les conséquences de ses actes, c’est-à-dire des corvées pendant deux semaines. Pour bien débuter, il devait chaperonner un événement qui avait lieu dans les habitats : la fête de la bonne entente. Les habitants se réunissent pour échanger et s'amuser autour d'un repas.
Sur le papier ça parait simple et même agréable, mais en réalité ça cache des tensions entre les différents quartiers qui composent les habitats. Jalousie, envie ou quelque chose de plus profond, peu importe. Le quartier voisin de celui qui organise la fête de la bonne entente s'est plaint de la musique l'année passée. Certains auraient laissés entendre que si rien ne serait fait, il se chargerait eux-mêmes de remettre dans l'ordre.
Pour éviter de devoir faire de la médiation, le jeune loup s'entretenu avec les organisateurs. Un couple qui est installé ici depuis moins de cinq ans et qui est à l'initiative de cet événement. C'est une coutume qui leur vient de leur village, où tous les mois les habitants se réunissent pour une fête grandiose. Difficile de faire aussi bien ici, alors ils se sont contentés du quartier où ils habitent. Kazuo rejoint le couple qui semble débordé et qui n'accorde que peu de crédit à ce pauvre genin.

— Faite vite, je dois encore surveiller notre cuisinier, soupir l'homme dénommé Tadao.
— Il a un problème avec la bouteille, murmure son épouse Sumi, mais c'est un excellent cuisinier.
— Je vais tâcher de faire vite, répond Kazuo avec un sourire amical, vous allez devoir baisser un peu le volume à la nuit tombée et…
— Attendez, vous êtes là pour nous aider ? Ou bien vous êtes du côté de ces rustres du quartier est ? Parce que si c'est le cas je vous le dit tout de suite, c'est non, nous avons une autorisation.


Visiblement, Tadao ne voulait même pas discuter et préféra vaquer à ses occupations. La réponse était sensiblement la même pour Sumi, qui esquissa un sourire gêné avant de suivre son époux.
Les querelles entre voisins sont courantes, mais entre quartiers elles peuvent prendre des proportions désastreuses. C'était plutôt dur comme punition, mais Kazuo prit sur lui et fit de son mieux pour faire bonne figure. Bien qu'il doutait mériter un tel traitement de la part de ses supérieurs, il avait à cœur de s'acquitter de sa tâche. Pour cela, il s'adressa directement aux musiciens. Un groupe local qui semblait déjà alcoolisé, mais qui accepta avec une étonnante facilité.
Les heures passent et tout se déroule comme prévu. Le soleil flirte sur l'horizon, quand les problèmes débarquent sous la forme d'une foule en colère. Prévenu par l'un des gardes, Kazuo se précipite à leur rencontre. Trop tard, Tadao et Sumi sont déjà sur place. Le ton monte rapidement.

— Vous vous prenez pour qui, hein ? J'ai une autorisation je vous ferais dire et vous n'avez rien à faire là, martèle encore et encore Tadao.
— C'est facile pour vous, vous n'avez pas des enfants en bas âge à coucher ! Proteste le leader du quartier voisin.
— Tout le monde se calme, lance Kazuo qui les rejoint à la hâte, on va trouver une solution.
— Méfiez-vous Masatora, j'ai la Mizukage de mon côté,
s'empresse de reprendre Tadao.
— Ne me faite pas rire, ce n'est qu'un gamin, s'amuse l'intéressé qui rit de bon cœur avec ses camarades.

Les esprits s'échauffent et au milieu de ce débat tout le monde pense avoir raison. La situation tend à dégénérer quand Masatora bouscule Tadao, forçant le jeune loup à montrer les crocs.

— Stop, ça suffit ! S'écrit Kazuo sur un ton autoritaire qui fait son effet, vous avez quel âge ? Et après c'est moi le gamin, je vous suggère de baisser tous d'un ton si vous ne voulez pas finir la nuit en prison.
— Comment ? Mais vous n'avez pas le droit, proteste Tadao.
— Et pour quel motif ? Surenchérit Masatora.
— Je suis envoyé sur ordre du Mizukage, ce qui me donne le droit de vous envoyer en prison pour trouble à l'ordre public, répond sèchement Kazuo.

Au moins les menaces semblaient faire leur petit effet. Le silence gagna la foule, qui se demandait encore si ce gamin était capable de passer à l'acte. Bien sûr que oui, Kazuo compte mener à bien cette nouvelle mission, même si pour ça il doit jouer les méchants. Tous sont en tort. Tadao parce qu'il n'a pas voulu écouter le genin qui lui demandait de baisser la musique. Masatora pour être intervenu avec d'autres habitants, comme au beau milieu d'une guerre de gangs.
Le calme revenu, Kazuo avait tout le loisir de trouver un compromis. Maintenant, plus personne n'osait élever la voix de peur de se retrouver en prison.

— Masatora, que diriez-vous de vous joindre à la fête ? Demande Kazuo à la surprise générale, après tout c'est la fête de la bonne entente et non la fête du quartier, puis il y a assez de nourriture pour nourrir trois fois le village.
— T'en dis quoi Tadao ?
S'enquière Masatora qui détourne le regard.
— Ma foi si ça peut régler le problème, pourquoi pas, répond timidement Tadao.
— Écoutez, reprend Kazuo d'une voix qui porte, il y a assez de guerres et de morts à l'extérieur de ces murs, on est tous de Kiri et face à la menace qui pèse sur le monde, on doit se serrer les coudes, parce que si on commence à se chamailler, c'est le début du chaos et quiconque avec un peu de bon sens en  profitera pour nous attaquer, alors s'il vous plait, montrez à quel point Kiri est soudé et fort.

Paroles inspirées, qui ont le mérite de mettre tout le monde d'accord. Kazuo n'est pas le plus sociable des genins, il est même plutôt farouche. Seulement, lorsqu'il est en mission le jeune loup oubli tout ça et parle avec son cœur. Pour avoir assisté aux horreurs à l'extérieur, il sait à quel point il est important de conserver une certaine solidarité. Principalement durant ces phases de changements où tout le monde doit retrouver ses repères.
Étonnamment, la fête se poursuit et sur le même élan festif que précédemment. Le nombre d'habitant a peut-être doublé, mais le bruit général est plutôt raisonnable. Kazuo veille au grand, invité lui aussi à participer aux festivités. Finalement, la corvée se retrouve beaucoup plus agréable que prévue. C'était plutôt mal parti au début, mais le jeune loup à de la ressource. Il n'a pas que son sourire pour charmer les foules. Heureusement, car aujourd'hui ça ne lui aurait été d'aucune utilité.

_________________
[Mission de Rang D] La fête de la bonne entente. 1557769955-jigoku-kazuo-signature
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
 

[Mission de Rang D] La fête de la bonne entente.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Mizu no Kuni :: Habitats-