Le Deal du moment : -65%
Enceinte Olaf Frozen (La Reine des Neiges) – ...
Voir le deal
6.95 €

Partagez
 

 Les enfants de la guerre [Mission rang D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar



Les enfants de la guerre [Mission rang D] Vide
MessageSujet: Les enfants de la guerre [Mission rang D]   Les enfants de la guerre [Mission rang D] Icon_minitimeSam 10 Aoû - 8:52

Enquête en cours
Quittant son chez lui, le jeune ninja devait une nouvelle effectuer une mission au nom de sa soi-disant patrie. Ne cherchant pas vraiment à définir la nature de sa relation avec le village. Le jeune Hiiragi comptait simplement profiter de ce village de ninja. Du moins pour le moment. Car tôt ou tard il devrait s’en aller à la recherche de sa mère, aussi restait-il à savoir si le village lui demanderait cela à travers une mission, ou si le garçon devait déserter.
Descendant les escaliers qui chaque début et fin de journée le voyait passer. Le ninja passait dans els rues pavés, non pas que cela puise avoir une quelconque importance. Mais le ninja tenait à ne pas salir le bureau de la Mizukage en rentrant dans son lieu de travail. Légèrement maniaque sur les bords, on peut dire qu’il n’aimait guère la saleté.

A peine commençait-il son court voyage que des enfants venaient rire et courir tout autour de lui. Aux fenêtres des habitations environnantes, des habitants semblaient secouer leurs draps pour en extraire les saletés qui s’y était installées.
Les premières charrettes marchandes s’avançaient elles aussi dans les rues du village. Les bœufs tractant les structures mobiles en bois, il recevait par moment quelques coups de bâtons pour les obliger à avancer.
On pouvait voir ça comme de la cruauté animale, mais l’homme étant lui-même un animal. On pouvait aussi voir cela comme l’évolution naturelle de relation entre les espèces.

Finalement le jeune ninja arrivait au pied du bâtiment administratif qui régissait l’ensemble du village et qui servait aussi de lien avec le seigneur du Pays de l’Eau.
Rentrant à l’intérieur et grimpant les séries de marches. Le ninja parvenait sans mal jusqu’au bureau de la Mizukage. Là à présent il devait attendre sa prochaine affectation. Sans se douter de ce dont il pourrait s’agir. Le ninja ne s’attendait pas une tâche particulièrement complexe.

Après une courte attente le voici en possession de sa mission. Cette dernière semblait lui demander d’enquêter sur de jeunes gens. Ces gens ou plutôt ces enfants semblent former un groupe qui œuvre dans l’art du vol. Volant les honnêtes citoyens et les marchants de passage. Si les larcins sont pour l’instant mineurs. La Mizukage d’après des rumeurs, aurait entendu parler d’un individu qui les dirigeait dans l’ombre.
Dans le Pays de l’Eau les vols étaient fréquents, mais ils se faisaient loin des villes et villages principaux. D’autant que la fréquence des vols au sein du village caché semblait dépasser les statistiques habituelles.

Sans chercher plus loin, le jeune Yuu se mettait en route vers sa quête. Il lui fallait tout d’abord établir une liste des choses à faire. Pour commencer il comptait bien interroger les habitants et autres passants qui se trouvaient non loin des premiers vols.
Après quoi, en fonction de ce qu’il obtiendrait il aviserait de ses actions.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Les enfants de la guerre [Mission rang D] Vide
MessageSujet: Re: Les enfants de la guerre [Mission rang D]   Les enfants de la guerre [Mission rang D] Icon_minitimeMer 14 Aoû - 11:25

Témoignage 1
Sortant donc du bâtiment de la Mizukage, chef du village qui était toujours aussi charmante que d’ordinaire. Le ninja s’en allait donc en direction des quartiers marchands afin d’en apprendre plus sur cette fameuse affaire.
Nul doute que cette dernière était une triste affaire, car le simple fait de devoir enquêter sur les crimes d’enfants pouvait laisser imaginer l’horreur de leur vie. Aussi le garçon qui lui aussi n’avait pas eu une vie facile pouvait comprendre les enfants. Bien qu’il ne pût pas pardonner leurs actes.

En avançant dans les rues du village, rapidement le jeune genin arrivait sur l’avenue principale, ce derrière semblait présenter un grand nombre de petits magasins.
Son regard se portait donc vers le premier bâtiment. Dans celui-ci il comptait bien trouver des indices. Poussant le drap qui servait de porte pour rentrer à l’intérieur. Il ne manquait d’esquiver de justesse une serveuse qui quant à elle sortait du bâtiment afin de servir les clients en terrasse. Le premier magasin ou plutôt commerce qu’il visitait était donc un café-restaurant.
Ce dernier était plus ou moins bien entretenu, le comptoir et les tables propres et même le maigre champ de vision sur les cuisines pouvait confirmer la bonne hygiène du commerce.
Yuu se présentait alors au comptoir. Sans attendre il parlait à la femme se tenant derrière le comptoir. Ni vieille ni jeune, elle avait un visage aux traits simples bien que sévères. Parlant d’une voix accueillante et n’en faisait pas trop et ne courber pas l’échine. De quoi montrer qu’il s’agissait là de son établissement et qu’elle était libre d’accueillir qui bon elle souhaitait.

Demandant alors au jeune ninja ce qu’il voulait. Ce dernier ne pouvait se contenir à poser des questions. Afin de mettre en confiance la femme il lui commander une boisson, ce n’était pas la plus chère mais pas la moins chère non plus. Accouder au bar, les deux gens commençaient donc à parler ensemble.

-Bonjour, qu’est-ce que je vous sers ?

-Je prendrais bien l’un de vos fameux jus de poire.

-De poire ? J’en ai plus malheureusement, mazis je peux vous proposer banane ou bien pêche ? Après j’ai aussi du jus de tomate.

-Et bien va pour un jus banane.

-Et un jus de banane, ce sera tout ?

-Oui … enfin non. Je veux dire oui pour les commandes. Mais j’aurai aussi des questions à vous poser.

-Des questions ?

-Oui, des questions sur votre commerce ou plutôt sur les vols qu’il doit subir ces derniers temps.

-C’est vous que la Mizukage envoi pour enquêter sur les vols. Je n’espérais pas l’élite, mais au moins un ninja un peu plus âgé. Bon qu’est-ce que je peux pour vous ?

-Pour commencer j’aimerais connaitre, les jours et si possible les heures auxquelles ont lieu les vols ?

-Les jours et bien je dirais que les voleurs viennent une fois par semaine. Après l’heure je ne saurais trop vous dire. Tout ce que je peux affirmer c’est qu’ils viennent la nuit. Et voilà votre jus !

-Merci. Je vois je vois, concernant les vols en eux-mêmes vous pouvez me dire de mémoire ce qui a disparu ?

-Ce qui a disparu ? Je dirais qu’il manque surtout mes boissons alcoolisées. Sinon je n’ai rien d’autre à signaler.

-Bon je vois, et bien merci de votre participation et pour le jus. Combien je vous dois ?

-C’est offert par la maison, après tout la Mizukage m’a bien fait une remise à moi et aux autres commerçant pour l’acceptation de notre requête.

-Bon très bien je ne vais pas être impoli et ne pas insister. Merci bien. Je vous dis à une prochaine fois.

-Bonne journée jeune homme.

Quittant le bar, Yuu commençait déjà à noter les diverses informations sur son calepin. Et il comptait bien poursuivre son enquête en passant au bâtiment suivant.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Les enfants de la guerre [Mission rang D] Vide
MessageSujet: Re: Les enfants de la guerre [Mission rang D]   Les enfants de la guerre [Mission rang D] Icon_minitimeMer 14 Aoû - 11:31

Témoignage 2
A présent le jeune ninja rentrait donc dans un magasin de vêtements. A priori malgré les vols, le magasin semblait disposé de beaucoup de vêtements en stock. Si bien que le ninja venait à se demander si le magasin avait vraiment subi des vols.
Mais sans douter de la parole des honnêtes citoyens, il serait inconcevable que l’un des marchands mentent puisque les autres disent la même chose.

Sans écarter la moindre hypothèse pour le moment. Le ninja s’avançait donc jusqu’à une des employées du magasin.
Parlant avec le sourire aux lèvres, le jeune Yuu tombait sur une charmante hôtesse qui se retournait.

-Bonjour, serait-il possible de parler à la personne qui tiens ce magasin ?

-Bonjour, oui c’est possible. Après tout cette personne se tient devant vous.

-Veuillez m’excuser je ne savais pas.

-Ce n’est rien. Sinon que puis-je donc pour vous ? C’est pour une réclamation ?

-Non non rien de ce genre de chose. Je viens pour enquêter sur ordre de la Mizukage. Cette enquête fait suite à une requête de plusieurs marchands de l’avenue principale. Tous se plaignent de vols donc je viens recueillir les témoignages avant de commencer l’enquête.

-Je vois je vois je vois. Et bien soit, même si vous me semblez un peu jeune. On pourrait même croire que vous êtes avec ces voleurs.

-Pardonnez-moi mais vous dîtes avoir vu les voleurs ?

-Eh bien oui pourquoi ?

-J’aurai donc plusieurs questions à vous poser. Pour commencer pouvez-vous me dire quels jours vous avez été volé ? Et vers quelle heure si possible ?

-Je dirai mardi dernier si je me souviens bien. Sinon pour l’heure je peux vous dire que c’était vers vingt-et-une heure.

-Je vois qu’est-ce qu’ils vous ont volé ?

-Pas grand-chose, attendez je vais regarder mes registres. Je vous prie de bien vouloir patienter s’il vous plait.

-Très bien j’attends.

S’en allant rapidement dans l’arrière-boutique. La femme revenait avec un livre non sans une taille assez conséquente. Dans ce dernier lorsqu’elle l’ouvrit. Le ninja pouvait remarquer qu’elle avait noté chaque gain et chaque perte. Tout son budget figurait dans le livre, ce qui le rendait d’autant plus précieux. Tournant les pages une à une. Elle arrivait rapidement sur celles des vols et pertes du mois dernier.

-Et bien voici la liste si vous voulez lire ?

-Je peux en faire une copie manuscrite ?

-Oui oui allez-y, ce n’est pas comme-ci il y avait grand-chose.

Yuichiro notait alors sur son calepin la liste des choses qu’il manquait. L’action fut rapide, car la liste n’était pas vraiment longue.

-Très bien je vous remercie. J’ai juste deux autres questions et je vous laisserais tranquille.

-Mais vous ne me dérangeait pas. Je vous écoute ?

-Tout à l’heure ou plutôt il y a de cela quelques instants vous disiez que l’on pourrait me prendre pour l’un d’eux. C’est donc que vous les avez vues, pourriez-vous me dire à quoi il ressemblait ?

-Et bien ils étaient quatre, petits comme des enfants. Sinon que dire, je n’ai pas vu grand-chose il faisait noir et je ne pouvais voir que des silhouettes.

-D’accord je vois, ça m’aide déjà beaucoup. Et dernière question, si je peux me permettre que faisiez-vous dans votre magasin à une heure aussi tardive ?

-Ce que je faisais ? Et bien je … je .

-Ne vous en faîte pas je viens seulement enquêter sur les vols. Tout ce que vous me direz restera entre nous.

-Très bien, et bien j’attendais monsieur Ikazushi.

-Monsieur Ikazushi ?

-Oui oui c’est le propriétaire du magasin d’en face. Comment dire ça ? Lui et moi sommes en affaire.

-En affaire je vois. Et bien ce sera tout je vous remercie pour votre temps et votre aide. Si jamais quelques choses vous revient n’hésitez pas je serais souvent dans le bar à côté de chez vous.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Les enfants de la guerre [Mission rang D] Vide
MessageSujet: Re: Les enfants de la guerre [Mission rang D]   Les enfants de la guerre [Mission rang D] Icon_minitimeMer 14 Aoû - 11:36

Témoignage 3
En sortant du magasin de vêtement. Le jeune genin constatait donc que l’enquête le mené à traverser la rue pour se rendre auprès du magasin de monsieur Ikazushi. Ce dernier tenait une boutique d’armes et objets ninja. Autant dire que ça réputation n’était plus à faire dans le village de Kiri. Qui sait il était peut-être même connu dans le Pays de l’Eau.
Autant dire que Yuu ne devrait pas le froisser. Car à l’avenir il devrait se ravitailler dans ce magasin.

Entrant à l’intérieur de la boutique en basculant la porte à ouverture latérale sur le côté. Le ninja refermait la porte derrière lui. Au comptoir se trouvait trois caisses, de quoi démontrer l’affluences des ninjas en ce lieu pour leurs achats.
Allant sur le côté du comptoir, le ninja s’installait calmement et patient en attendant que l’un des vendeurs viennent lui parler.
Son attente fut de courte durée car rapidement l’un des hommes tenant la caisse venait à lui.

-Bonjour monsieur. Si c’est pour acheter un article je vous prierai de faire la queue dans la file d’attente s’il vous plait.

-Bonjour. Non non je ne viens pas pour un achat. Mais pour l’enquête qui concerne ce quartier. Me serait-il possible de pouvoir m’entretenir avec le chef de cet établissement ?


-Oui oui tout à fait. Je vous arrange là. En attendant je vais vous conduire à son bureau dans l’arrière-boutique.

-Très bien je vous suis.

Suivant de près le vendeur. Le duo arrivait en quelque spas dans le fameux bureau. Aussi grand que la moitié de la salle dans laquelle se déroulait les achats, la pièce n’était pas sans charme. Puis arrivant en trombe, le patron du magasin se présentait à son bureau. S’installant dans son fauteuil sans même prendre le temps de saluer le ninja. Il répondait à une question que l’on ne lui posait même pas et avec un ton agressif.

-Quoi c’est encore pour une des lames de la brume ? Combien de fois je vais devoir le dire aux ninjas. Non je n’en vends pas et je n’en ai pas en ma possession. Et si j’en avais une ce n’est pas pour la vendre ou la donner au premier venu.

-Je crains qu’il n’y ait une erreur monsieur.

-Non il n’y a pas d’erreur. L’erreur c’est vous. Alors vous allez me débarrasser le plancher plus vite que ça.

-Ecoutez-moi au moins avant de vous décider aussi hâtivement.

-Quoi qu’est-ce qu’il y a ?

-Je ne viens pas pour acheter, mais pour l’enquête de quartier qui concerne les vols chez les divers commerces de l’avenue principale.

-Ah bah fallait le dire tout de suite. Bon qu’est-ce que je peux pour vous ?

-Navré de prendre de votre temps.

-Si tu es vraiment navré de prendre de mon temps petit. Tu vas m’épargner les formules de politesse et me demander ce que tu as à me demander.

-Très bien. Alors voilà j’aurais besoin de savoir à quelles heures et quels jours les vols ont eu lieux. Aussi savoir ce qu’ils vous ont volé.

-Pour ça tu n’as pas besoin de moi. Tu peux voir ça avec un de mes subalterne je lui dirai de coopérer si c’est ça que tu veux. C’est tout ?

-Très bien merci et non une dernière chose. Vous pouvez me confirmer que vous êtes en affaire avec la gérante du magasin de vêtements ?

-Comment ça ? Qui t’as dit ça ?

-Elle-même.

-Oui bon c’est vrai. Mais un pas un mot je ne tiens pas à ce que cela s’ébruite.

-Comptez sur moi.

-Bon sur ce moi j’y vais. Kinkozu ! Apporte au jeune homme les cahiers des pertes et vols ainsi que les informations que l’on a sur les vols. Je vous souhaite une bonne journée.

Rapidement le marchand apportait les documents précieux que son patron et Yuu avaient demandés. Lisant tout rapidement, les informations étaient les même que pour le magasin de vêtements. A la différence des articles volés bien évidemment.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Les enfants de la guerre [Mission rang D] Vide
MessageSujet: Re: Les enfants de la guerre [Mission rang D]   Les enfants de la guerre [Mission rang D] Icon_minitimeMer 14 Aoû - 11:40

Témoignage 4
Remerciant le vendeur du nom de kinkozu. Le jeune quittait le magasin non sans une certaine difficulté à cause de la foule qui attendait pour pouvoir faire ces achats. Bien évidemment cette foule se composait presque exclusivement de ninjas.
Enfin à l’air libre, le ninja prenait une bonne respiration. Il fallait dire qu’entre le monde fou qu’il y avait et le patron plus qu’unique en son genre. Il y avait de quoi épuiser le jeune genin.
Se dirigeant vers un autre magasin. Le ninja faisait les marchands les uns après les autres. Chaque fois le discours était presque similaire dans les informations qu’il donnait. Les mêmes heures et jours et seuls les articles différés.

Mais à présent il s’en allait auprès du marchand de poisson. Ou plutôt d’un des marchands de poisson. Arrivant devant l’enseigne, le ninja pouvait remarquer l’absence de client. De quoi être assez déplaisant pour un magasin bien que cela ne le regardait pas.
En parlant au vendeur qui était aussi le tenancier du commerce. Le ninja allait apprendre une drôle de chose et qui allait changer la nature de son enquête.

-Bonjour, vous êtes bien l’homme qui tiens cet établissement ?

-Oui c’est bien moi. Que puis-je pour vous ?

-Je viens pour l’enquête qui concerne les vols auprès de divers et nombreux commerce du quartier.

-Oh je vois, mais qu’est-ce que cela a à voir avec moi ?

-Vous n’avez pas subi de vol ?

-Des vols ? Ah … si si bien sûr comme tout le monde.

Doutant quelque peu de l’homme à cause de ses hésitations et de son regard fuyant. Yuu se doutait que le marchand cachait quelque chose. Mais quoi donc ? Nul doute que le genin allait d’autant plus insister sur la prise de renseignements auprès de cet homme plus que suspect dans cette affaire.

-D’accord je vois. Mais c’est étrange votre nom ne figure pas sur la liste des demandeurs en ce qui concerne la requête d’intervention d’un ninja pour les vols.

-Ah et bien il faut dire que je ne m’entends pas très bien avec les autres marchands. Puis je n’allais pas payer alors qu’il avait déjà payé pour une enquête. Il faut dire que mon commerce se porte mal comme vous pouvez le constater.

-Je n’en doute pas. Mais comprenait ma surprise, d’autant que votre assurance ne couvrira peut-être pas els dégâts ou les vols fait les mécréants auteurs de ces méfaits.

-Ah oui … ah bon ? C’est bien ma vaine.

-Sinon vous pourriez me dire vers quelles heures et jours le suspect vous a-t-il volé ?

-Je ne sais pas je dirai vers dix-neuf heures le jeudi dernier.

-D’accord je vois et vous pouvez peut-être me décrire le suspect.

-Ah euh oui bien évidemment. Il était grand, on aurait un vieillard. Sinon il courrait vite et il portait un manteau à capuche.

-D’accord et il était bien seul ?

-Oui oui aussi seul que je le suis.

-Vous m’envoyez navrer mais vous trouverez votre moitié un jour.

Yuu se doutait que quelque chose n’allait pas. Aussi il s’en allait voir le registre des commerces pour enquêter sur ce marchand. Plusieurs faits venaient à le laisser se poser des questions. Tout d’abord comment était-il possible de faire autant faillite avec un magasin de poisson à Kiri. Deuxièmement rien ne semblait correspondre aux témoignages des autres témoins. De plus le regard fuyant et une certaine animosité le laissait paraitre comme coupable.


Rapidement le ninja se retrouvait dans le bâtiment administratif du village. A côté du bâtiment de la Mizukage. Fouillant dans chacun des dossiers ; Le ninja parvenait à constater des faits troublants. L’homme avait menti sur beaucoup de chose, mais il n’avait menti qu’à moitié en disant être seul.
Car l’homme avait été marié à une femme et tous deux avaient pu avoir ensemble un enfant. Mais aussi surprenant soit-il la femme est tombée malade. Et elle n’a pas survécu, laissant l’homme seul pour éduquer son enfant.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Les enfants de la guerre [Mission rang D] Vide
MessageSujet: Re: Les enfants de la guerre [Mission rang D]   Les enfants de la guerre [Mission rang D] Icon_minitimeJeu 15 Aoû - 11:13

Rebondissement
Il fallait dire aussi que devoir pourchasser un vieillard, mais qui était grand et rapide n’était pas quelque chose de commun. Et hormis un légendaire ninja, il aurait été inconcevable d’imaginer la chose.
Aussi nul besoin de s’interroger sur la chose. Un ninja bien que vieux n’aurait rien à faire du peu de chose qui furent volés. En revanche un marchand en crise économique. Aurait quant à lui tout intérêt à pratiquer le vol.

Mais comme pour ce marchand-là, le ninja examinait les dossiers de chacun des marchands pour essayer d’en ressortir quelque chose de plus intéressant. Une preuve, voilà ce que souhaitais trouver le ninja.
Mais hormis quelques détails comme les enfants de chacun, la date de création de leur commerce et d’autres choses superflus. Le ninja ne trouvait rien de quoi incriminer le vendeur de poissons.
Aussi le jeune genin comptait interroger le fils du vendeur. Bien évidemment ce dernier n’irait pas dénoncer son père même si ça le rendait complice. En revanche peut-être n’en savait-il rien et que cela allait lui être favorable. Un fils, un cousin ou frère qui n’est pas dans le cercle de la confidence de sa famille est toujours plus enclin à trahir cette dernière.

Quittant le bâtiment administratif. Le ninja se rendait donc auprès du fils ; Pour le trouver rien de plus simple, car se dernier au vu de son âge vivait encore chez ses parents. Il fallait dire que peu d’enfants au cours de leur vie quittait le domicile de leurs parents.
Même si les tendances évoluent, laissant le cours de l’action immobilière exploser.

Frappant à la porte brièvement. Le ninja de Kiri avait une réponse rapide à ses coups. Un garçon venait à ouvrir la porte.

-Oui que puis-je pour vous ?

C’était sans nul doute le fils du vendeur. Aussi c’était un bingo comme on dit. Prenant un air inquiet comme si les sentiments du garçon se tournaient vers le bien-être du père. Yuichiro jouait la comédie pour tenter d’en apprendre plus. Une comédie qui n’allait pas l’obliger à mentir dans ses mots mais seulement dans ses expressions du visage.
Aussi l’interprétation de ses expressions était libre de sens pour le jeune fils.

-Bonjour, c’est bien votre père qui tient le commerce de vente de poisson sur l’avenue principale ? Monsieur Takeshi il me semble ?

-Oui, mais pourquoi ?

-Je me présente, je suis un ninja mandaté par la Mizukage. J’ai pour mission d’enquêter sur les vols qui touchent plusieurs des commerces du quartier. Aussi j’aurais savoir plusieurs choses si possibles ?

-Ca dépend, vous voulez savoir quoi ?

-Et bien j’aurai aimé savoir si vous étiez au courant des vols qu’avait pu subir votre père ?

-Comment mon père a-été volé ?

-Oui il y aurait quelques caisses de poissons en moins dans son stock.

-Non je ne suis pas au courant.

L’expression du garçon semblait sincère même si ce dernier était sur la défensive.

-Je vois je vois bon et bien je suis navré de vous avoir dérangé. Je vous souhaite une bonne journée.

Sans un mot l’enfant fermé la porte au nez de Yuichiro. Il était comme pressé de faire quelque chose. Sans doute allait-il se renseigner auprès de son père pour en savoir plus.
Avec de la chance le vendeur de poisson allait peut-être se confesser à son fils. Aussi le ninja suivait de loin l’enfant en veillant à ne pas se faire repérer.

Mais au coin de la ruelle une surprise l’attendait et elle était de poids.



:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Les enfants de la guerre [Mission rang D] Vide
MessageSujet: Re: Les enfants de la guerre [Mission rang D]   Les enfants de la guerre [Mission rang D] Icon_minitimeJeu 15 Aoû - 11:13

Conclusion
Suivant le jeune enfant de Takeshi, le vendeur de poisson. Yuichiro venait à arriver dans une sombre ruelle. Cette dernière semblait mener à une place qui était un cul de sac. Un lieu idéal pour se faire discret si on le voulait bien. Avec l’aide de son dojutsu le ninja cherchait d’éventuelles personnes se trouvant sur place. Et rapidement il trouvait d’autres signatures de chakra sur site.

Au total le ninja semblait avoir identifié au moins dix signatures de chakra. Mais ces dernières étaient faibles laissant alors penser à un groupe d’enfant. Yuichiro pensait alors qu’il pourrait bien s’agir là du fameux groupe de voleur. Mais alors comment se faisait-il que le fils du vendeur de poisson puisse les connaitre.
Se rapprochant pour écouter la conversation. Rapidement les enfants parlaient entre eux de leurs actes récents. Le plus âgé et sans nul doute leur chef, était le fils de Takeshi.
Ce dernier venait à demander aux enfants de laisser du temps avant commettre un autre vol. Prétextant l’intervention d’un ninja à qui lui-même il avait parlé. Il avait peur que le ninja en question ne découvre le poteau rose. Bien évidemment le fameux ninja était
Un autre enfant alors venait vers son chef pour lui demander si les choses c’étaient calmés entre les parents.
Le chef des voleurs venait alors à le rasurer.il affirmait qu’avec quelques vols de plus les parents des enfants s’entendraient à nouveau à merveille. De plus il assurait aussi que cela viendrait résoudre les problèmes d’argent de son père, lorsqu’ils revendraient les biens volés.

Les choses devenaient donc limpides pour le jeune Hiiragi. Ce n’était pas le vendeur de poisson qui avait manigancé toute cette histoire. Mais son fils, les raisons étaient elles aussi assez simples.
Le hasard, un heureux hasard pourrait-on dire, avait voulu que le jeune Yuichiro viennent à fouiller les dossiers de chacun des marchands. Aussi chacun des enfants se trouvaient être en réalité l’enfant d’un des marchands qui avaient subit des vols.
Dans une volonté de réconcilier leurs parents, les enfants avaient commis ces vols. Peut-être avait-il en tête que le fait que les marchands puissent avoir un ennemi commun les rapprocherait. Avec cela aussi en revendant les biens volés, les enfants comptaient aider le père de leur chef sur le plan financier.
Ce qu’avait pu deviner aussi Yuichiro. C’était que les parents à la suite d’une dispute certainement cause d’une femme. Les marchands en étaient venus à boycotter le commerce deTakeshi provoquant alors sa ruine.

Le mystère résolu, Yuichiro ne pouvait se permettre d’agir comme bon lui semblait. Car après tout, ce problème ne touchait pas que les marchands mais l’ensemble du village.
Sans attendre il se rendait dans le bureau de la Mizukage. Faisant un rapport détaillé des faits. Le jeune ninja venait tout de même à conseiller dans quel sens il voyait une solution au problème.
Dans un rôle neutre la Mizukage selon Yuu, pourrait convoquer les enfants et les marchands. Puis avec des pourparlers dont le tenant et l’aboutissant ne dépendrait que du bon foie de chacun, une solution pourrait s’offrir à chacun. Les enfants eux auraient comme punitions de rendre les objets volés puis d’effectuer des travaux d’intérêts généraux. Les enfants n’ayant rien voulu faire de réellement méchant, ils souhaitaient simplement réconciellier les adultes. Aussi la Mizukage pourrait faire un avertissement aux parents en leur demandant de penser aux sentiments de chaucun.

Telle était l’idée du jeune ninja. Peut-être était-ce la solution ou peut-être pas. Mais quoi qu’il en soit la Mizukage pensait suivre le conseil du genin. A présent la mission terminée, le ninja s’en allait vaquer à d’autres affaires.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les enfants de la guerre [Mission rang D] Vide
MessageSujet: Re: Les enfants de la guerre [Mission rang D]   Les enfants de la guerre [Mission rang D] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les enfants de la guerre [Mission rang D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Mizu no Kuni :: Habitats-