-71%
Le deal à ne pas rater :
Plaque Induction Portable Amzchef
49.99 € 169.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Mission de Rang D] Même la plus simple des missions peut être source de savoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jigoku Kazuo
Genin Supérieur de Kiri
Genin Supérieur de Kiri
Jigoku Kazuo


Messages : 415
Date d'inscription : 09/05/2019

Feuille de Personnage
Réputation: 74
Rang Ninja: C
PE (Disponibles): 200

[Mission de Rang D] Même la plus simple des missions peut être source de savoir. Vide
MessageSujet: [Mission de Rang D] Même la plus simple des missions peut être source de savoir.   [Mission de Rang D] Même la plus simple des missions peut être source de savoir. Icon_minitimeSam 1 Juin - 17:56

L'apprentissage passe par toutes sortes d'étapes, c'est particulièrement vrai pour les ninjas. C'est ce qu'a tenté d'expliquer Hinode à son jeune frère qui, à la veille de sa nouvelle mission, semblait quel que peu perplexe – pour ne pas dire déçu. Pour sa première mission, on lui a demandé de jouer les guides. Maintenant, on veut qu'il guette l'arrivée d'un faucon à l'entrée du village. Kazuo ne s'attendait pas à combattre des hordes d'ennemis dès le premier jour, mais il imaginait quelque chose de plus exaltant. Persuadé que ce n'est pas avec ça qu'il va progresser.
Plusieurs fois, Hinode a dû lui expliquer que la patience est une vertu, parfois même une force. Difficile à croire pour Kazuo, qui aspire à devenir Jonin un jour. C'est donc avec peu d'entrain qu'il se rendit aux portes du village. Là, hormis quelques gardes, il ne trouve personne.

Bonjour, lance le genin à l'attention de ces derniers, avez-vous aperçu un faucon par hasard ? Le bureau du Mizukage attend un message important.
— Tu es bien matinal mon garçon,
lance le plus âgé des gardes, pas de faucon pour l'instant, mais la journée ne fait que commencer.

Kazuo réalisait maintenant que, la mission qu'on lui a attribuée, c'était le quotidien de ces shinobis. Garder les portes, ça ne doit pas être facile tous les jours. Pourtant, Tora, le garde aux cheveux et à l'épaisse barbe grisonnants, affiche un large sourire. Un travail comme un autre pense Kazuo, qui s'installe dans un coin pour patienter.
Les minutes passent, puis bientôt la première heure. Rien à l'horizon, pas un seul battement d'ailes ne se fait entendre. Kazuo observe les vas-et-viens qui rythme le quotidien des gardes. Principalement des touristes, qui affluent des quatre coins du Pays de la pluie et parfois même au-delà. Pour ceux-là, un traitement tout particulier. C'est là que Kazuo saisi une chose importante : sans ces gardes aux portes, l'ennemi pourrait s'infiltrer dans le village caché de la brume. Un travail aussi utile que la mission qu'on lui a confiée.
La moitié de la matinée donna soudain une idée à Kazuo, qui laissé un clone à la porte, tandis qu'il rejoignit la ville. Non loin de l'entrée, on trouve les meilleures pâtisseries de Kiri. Un emplacement soigneusement choisi par son propriétaire. Véritable piège à touristes. Une fois à l'intérieur, il n'hésite pas à commander assez de gâteaux pour lui et les gardes. Le travail qu'ils font assure la sécurité du royaume, ils méritent bien une pause sucrée. Puis avec quelques paires d'yeux en plus, Kazuo pourra se permettre quelques inattentions.
Au retour de sa petite course, rien de nouveau alors qu'il tourne un regard vers son clone. Cela n'enlève rien à son entrain, alors qu'il rejoint les gardes avec un large sourire.

Je me suis dit que vous auriez peut-être un petit creux ? Lance-t-il les bras remplis de pâtisseries.
Ouah, c'est pour nous tout ça ? Gamin, tu viens de faire notre journée, s'exclame Taro qui prépare café.

Toujours en gardant un œil sur les visiteurs, Kazuo et les gardes s'accordent une pause bien méritée. Heureusement, le ciel est voilà aujourd'hui et il ne fait pas trop chaud. La température est idéale même. Voilà que le jeune loup commence à positiver, c'est de bon augure pour la suite.
Les délices sucrés terminés, Taro se fait encore plus bavard et répond volontiers aux questions du genin. Kazuo se demande comment on devient garde – ce qui est loin d'être une vocation. Le vieux shinobis confesse que, plus jeune, il voulait être un grand shinobi. Rêve qu'il a réalisé en participant à la guerre. Seulement, cela lui a coûté sa santé, en plus de plusieurs camarades. Épuisé par toutes ces batailles, Taro a préféré un poste moins dangereux, sans pour autant s'éloigner de la sécurité de Kiri.

Garder les portes peut sembler fastidieux, voir inutile, confesse-t-il avec un sourire amusé, mais sans nous, une nouvelle guerre éclaterait et tu ne serais pas là à guetter un faucon.
— Je n'avais pas réalisé que la guerre avait fait tant de ravages, murmure Kazuo à lui-même.
Personne ne gagne vraiment dans une guerre, surtout avec les cadavres qui s'empilent, ajoute Taro avec plus de sérieux, mais on est en paix maintenant et on peut déguster de délicieuses pâtisseries.

Un positivisme qui forçait le respect, pour cet homme qui avait vécu les horreurs de la guerre. Finalement, Kazuo était ravi de cette mission et il ne l'admettra jamais, mais Hinode avait raison. La patience est une force et très souvent récompensée.
Peu avant midi, un cri strident fend le ciel et on peut apercevoir le faucon tant attendu. Tendant le bras avec un sifflement, Kazuo voit le volatil se poser sur son bras. Il peut sentir la force de ses serres.

Tu sais y faire avec ce faucon on dirait, lance l'un des gardes qui rit de bon cœur.
Disons que j'ai l'habitude des animaux sauvages, réplique le genin sans s'avancer sur le sujet.

Le message tant attendu est enfin en position de Kazuo, qui relâche le faucon pour que celui-ci retourne au perchoir. Certainement pour une pause méritée lui aussi, avant sa nouvelle mission. Bien sûr, le jeune loup ne manque pas de remercier les gardes avant son départ. Promettant même de repasser un jour prochain pour leur apporter de nouvelles pâtisseries.
Étrangement, la traversée de la ville n'est pas comme les précédentes. Au fil des visages qui défilent, tandis que Kazuo se dirige vers le bureau du Mizukage, il voit des sourires. Une tranquillité qui perdure seulement grâce à des hommes comme Taro. Maintenant il sait que Kiri est entre de bonnes mains avec des shinobis de sa trempe pour garder les portes. La guerre n'aura pas eu que de mauvais côté, même si on doit en passer par là pour apprécier cette tranquillité. Kazuo n'est plus si pressé de se battre et pour les prochaines missions, il montrera plus d'entrain.
Au bureau du Mizukage, son arrivée est attendue. Un chunin réceptionne le message, remerciant le genin pour sa patience. Finalement, nul besoin de hordes d'ennemis pour apprendre quelque chose. Auprès de ces gardes il a beaucoup appris, il sait maintenant que même à son échelle, il peut agir pour la sécurité de la ville. C'est satisfaisant et gratifiant de se sentir aussi utile, chose difficile quand on est un simple genin. Cela lui donne encore plus envie de devenir Jonin et de mener de plus grandes missions. Pour ainsi contribuer plus activement à la sécurité des habitants du Village caché de la brume.

_________________
[Mission de Rang D] Même la plus simple des missions peut être source de savoir. 1557769955-jigoku-kazuo-signature
Revenir en haut Aller en bas
https://naruto-origin.forumactif.com/
 

[Mission de Rang D] Même la plus simple des missions peut être source de savoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Mizu no Kuni :: Portes de Kiri-