-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur la barre de son Yamaha YAS-108
179.99 € 299.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Murakami Maya

Murakami Maya


Messages : 127
Date d'inscription : 12/04/2019
Age : 33
Localisation : Konoha

Feuille de Personnage
Réputation: 206
Rang Ninja:
PE (Disponibles): 0

[Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé Vide
MessageSujet: [Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé   [Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé Icon_minitimeMar 28 Mai - 22:16

Ordre de mission:
 

Fantôme du Passé




Nous sommes quelques jours après l’intrusion ayant eu lieu lors de ma précédente garde. Je n’avais pas eu le temps de revoir mes élèves depuis. J’avais prévu de les revoir ce matin mais quelque chose semble avoir attiré mon attention de manière immédiate. Chez moi, porte ouverte, un messager se trouve devant moi avec un message en main. Alors que j’ai pris le message des mains du messager, je l’invite à boire un café mais celui-ci refuse et disparaît de suite. Bon… Refermant la porte de chez moi, je file à la cuisine afin de terminer ma vaisselle. En effet, celle-ci ne se fera pas toute seule. Mettant la radio, je chantonne en même temps que celles qui passent à la radio. J’aime bien chanter même si cela est revenu depuis que mon mari est allé en prison. Quelques minutes après, je termine et je la range avant de retirer les gants. Prenant une grande inspiration, je finis par reprendre la missive en main et je me décide enfin à l’ouvrir. Déjà, rien que la cire apposée dessus voulait tout dire. Ce message venait du bureau du Maître Hokage en personne. Bien sûr, une telle missive ne peut que me faire stresser. Avec les évènements d’il y a quelques mois, je ne voudrais pas encore paraître comme une traîtresse alors que je n’ai rien fait en ce sens. Détachant la cire, je l’ouvre et je lis dessus qu’il souhaite me voir à treize heures à son bureau. Je n’ai pas d’autre choix que de m’y rendre. On ne peut pas refuser un entretien privé avec le chef du village… Posant machinalement la missive sur la table, je devais préparer mon sac. J’ai dû annuler l’entraînement que j’avais prévu avec mes jeunes et le fait de les voir si motivés me rappelle moi dans ma jeunesse. Ils ont de la chance que leurs ancêtres ont tous fait pour leur permettre de vivre ainsi.

Montant à l’étage, je prends des affaires de secours, une bourse si jamais je dois quitter le pays ainsi que d’autres choses relativement utile. Concernant les armes, je peux en acheter en cours de route ou au magasin d’arme avant de quitter le village. Je suis une personne prévenante qui se tient toujours prête à partir lorsqu’on me l’ordonne. J’ai toujours été ainsi et cela n’a pas changé. J’étais censé être de repos mais, il se produit quelque chose que je n’avais pas prévu. Moins d’une heure après, on vient encore frapper chez moi pour m’annoncer un état d’urgence. Arquant un sourcil, on finit par m’expliquer que Maître Hokage a été victime d’une tentative d’assassinat il y a moins d’une heure. Quoi ? J’arque les sourcils avant de me dire que je dois me rendre à une session extraordinaire qui se déroulera sur le toit du palais. Hochant la tête, je le laisse repartir et je referme la porte. Prenant soin de m’habiller de convenance, je ne traîne pas. Il s’agit là d’une réelle urgence et en tant que haut-gradé, je devais répondre présente à l’appel du maître des lieux. Quittant ma demeure tout en la verrouillant, je saute de toits en toits afin d’arriver là-bas. Sur place, plusieurs Jônin se trouvaient sur place et je n’avais plus qu’à me joindre à eux. C’est un bien grand mot, car je ne me suis jamais réellement mêlée à eux. Cependant, je les respecte tous.

Pour le moment, il n’y a pas le chef du village mais lorsqu’il arrive sur place, nous nous mettons tous à genoux. Il est celui qui nous commande et nous avons accepté de le servir et de servir le village. Pour nous tous, il n’était qu’une ombre, mais on le respecte. S’il a été nommé Hokage par le Conseil, ce n’est pas pour rien alors nous n’avons pas nos mots à dire. Dès lors, il donne les consignes qui s’appliquent désormais à la totalité du village et je remarque qu’il ressert la vise. Qu’est-il donc passé pour que cela semble le perturber à ce point ? C’est alors qu’il donne l’ordre de se répartir et tandis que j’allais faire de même, il m’interpelle d’une voix entièrement neutre.

« - Maya-san, veuillez me suivre je vous prie. Il y a quelque chose dont j’aimerais vous faire part… »
« – À vos ordres… »

Oh… Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais un très mauvais pressentiment face à cette demande soudaine du maître des lieux. Je reste silencieuse un moment, durant tout le voyage vers le bureau du patron. Je garde la tête haute et puis, je me dis que cela se fera plus tôt que prévu, car de toute façon, il voulait me parler. Il est vrai que cette tentative a tout chamboulée et j’espère qu’il va bien. C’est donc hésitant que je lui demande s’il se porte bien.

« – Hokage-sama, est-ce que vous allez bien ? »
« - Comme vous le remarquez, je suis encore debout donc c’est que tout va bien… »

Avec une réponse comme ça, faut pas s’étonner que je reste silencieuse. Surtout que je n’apprécie pas l’atmosphère qui plane au-dessus de nous. À croire qu’il va m’annoncer une horrible nouvelle. Plus on avance vers le bureau et plus, je joue avec mes doigts, signe apparent de mon stress grandissant. D’un côté, je voulais savoir… D’un autre, je ne voulais pas, car je crains toujours le pire. Bien que je ne sois qu’une modeste Jônin, j’ai toujours de mauvais pressentiment lorsqu’on demande à me parler en privé. En parlant du bureau, la porte se profile petit à petit. Taka se tourne alors vers les deux gardes et leur demande de nous laisser puis il entre dans son bureau. Je l’observe calmement mais à l’intérieur, je suis en panique. Il fait le tour de son bureau et je le laisse s’asseoir tandis qu’il me fait signe d’entrer dans le dit-bureau. Je soupire et je finis par entrer dans celui-ci et je ferme la porte derrière moi sur sa demande. Je ne savais pas ce qu’il me voulait mais cela ne sent clairement pas bon pour moi. Tandis qu’une lourde atmosphère se profile dans le bureau, je finis par rompre le silence de mort qui régnait.



Post 1/4

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Murakami Maya

Murakami Maya


Messages : 127
Date d'inscription : 12/04/2019
Age : 33
Localisation : Konoha

Feuille de Personnage
Réputation: 206
Rang Ninja:
PE (Disponibles): 0

[Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé Vide
MessageSujet: Re: [Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé   [Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé Icon_minitimeMar 28 Mai - 22:19

Fantôme du Passé




« – Je peux faire quelque chose pour vous, Hokage-sama ? »
« - Murakami Aoi s’est échappé ! »

Je reste tout d’abord silencieuse en me demandant s’il s’agissait d’une blague. Mais en observant bien la personne devant moi, je remarque qu’il est très sérieux. Face à ça, je sens mes jambes se dérober souis mon poids. Comment est-ce possible ? Je m’attendais à tout sauf à ça… Mon mari a trouvé le moyen de se libérer de sa prison. Comment ? Non, pas encore une fois… cela voudrait dire qu’il sera dans la nature, prêt à en démordre… Mon moral vient de tomber en flèche avec une telle nouvelle et j’en suis même complètement déboussolée. Face à moi, le maître des lieux semble parfaitement neutre et ne semble montrer aucun sentiment ni aucun remord à annoncer ça de but en blanc. Mais pour moi, c’est tout sauf une mauvaise nouvelle. Il m’a fallu quelques minutes pour me remettre de cette terrible nouvelle mais Taka me laisse le temps de me reprendre avant de me voir me relever. Certes, ce n’est pas une nouvelle qui me ravit, mais j’aurais dû m’y attendre. Il a toujours su se débrouiller pour s’en sortir. Levant alors les yeux sur le maître, je finis par lui poser la question.

« – Comment est-ce possible ? »
« - Nous l’ignorons encore mais sachez qu’une enquête est en cours pour le déterminer… Mais ce n’est pas la seule raison de votre présence ici. »

C’est alors qu’il baisse les yeux vers des parchemins qui se trouvait sur son bureau et il en rajoute un qu’il ouvre. Il me fait signe de m’approcher et je contourne le bureau afin de me retrouver derrière lui. Il semble alors me montrer les morceaux de parchemins. Les prenant en main, je les regarde de plus près avant d’indiquer à Taka comment Aoi trompe ses fuin. Grâce à ça, il parvient à décrypter le premier parchemin. Je lis le message avec attention tout en le lisant à voix haute. C’est bien l’écriture de mon époux. Face à un tel constat, je ne peux pas faire autrement que de reconnaître que Taka a raison. Mon mari est dans la nature.

« – C’est bien son écriture tout comme cela ressemble fortement à sa façon de faire ses fuinjutsu, il n’y a aucun doute là-dessus. »

Ma voix semble étouffer avec ce constat, mais je devais admettre la vérité. Il était celui qui avait ordonné la tentative sur celui qui se trouve à mes côtés. Lui rendant le parchemin, je lâche un soupir avant de regarder par la fenêtre. Le maître des lieux semble silencieux à observer sa subordonnée. D’habitude, il n’est pas aussi patient, mais il a sûrement compris que tout ça la met encore une fois à mal et que c’est encore elle qui va devoir porter le fardeau seule. Mais pour moi, il est clair que je vais devoir redoubler de prudence car avec Aoi dans la nature, il serait bien capable de venir me narguer chez moi. Enfin, initialement, c’était aussi chez lui. Heureusement pour moi, j’avais déménagé et j’avais revendu la demeure qu’on avait reçu de ces parents lors de notre mariage. Je ne pouvais juste plus vivre dans cette demeure. Beaucoup trop de mauvais souvenirs. Fermant les yeux et secouant ma tête, je devais me reprendre. Après quelques minutes de silence, je vis la pluie à travers la fenêtre vitrée. Laissant la place au maître des lieux, je reprends ma place de l’autre côté du bureau. Je ne me sens pas très bien et j’en viens à avoir peur mais cette peur est encore maîtrisée. Prenant une grande inspiration, je finis par demander.

« – D’où provenait ce parchemin ? »
« - Le Jônin qui a tenté de m’assassiner l’a perdu en cours de route… »

J’écarquille les yeux de surprise et je me reprends. Désormais, mon mari était un déserteur mais cela veut dire qu’il a probablement parlé des failles du village à d’autres personnes qui vendront probablement ça au plus offrant. Il doit être fou et il doit être arrêté. Et ceux le plus rapidement possible. Je savais aussi ce que cela voulait dire. Je ne suis pas maître dans l’art du fuinjutsu, mais je savais comment mon mari utilisait les siens. Mais cette nouvelle va entraîner autre chose qui ne va pas me plaire. Taka reprend alors la parole d’une voix claire et distincte cette fois-ci.

« - Face à cette tentative, je ne peux pas le laisser vivre plus longtemps. Murakami Aoi doit être appréhendé pour le bien et la sécurité du village. Votre mission sera de pister le Jônin qui a tenté de m’assassiner, trouver des preuves le liant à votre mari et remontrer jusqu’à lui. »
« – Dois-je le ramener vivant ou mort ? »
« - Il serait préférable de le ramener vivant mais si cela n’est pas possible, tuez-le »
« – Ai-je un délai ? »
« - Vous disposerez de tout le temps qu’il vous sera nécessaire mais plus tôt il sera appréhendé et mieux ce sera pour le village. »
« – Puis-je vous emprunter le morceau de parchemin que le Jônin a laissé tombé ainsi que vous demandez la permission d’être accompagné par au moins un membre du clan Inuzuka ? »
« - Puis-je vous demander pourquoi ? »
« – Les chiens ont un odorat bien plus développé que le nôtre et comme il est fort probable que l’odeur de ce dernier se trouve sur le parchemin, le chien aura plus de facilité à pister le responsable que moi… »

Bien qu’il connaisse la réponse à la question qu’il a posée à sa subordonnée, il voulait tester son intelligence là-dessus. À croire qu’il cherche à la tester. Il veut savoir s’il peut réellement lui faire confiance. Il faut dire que sa fierté de Kage venait d’en prendre un coup avec cette tentative mais cela veut aussi dire qu’il y a des traîtres dans les rangs du village de la feuille et il va devoir s’en occuper. Je reste silencieuse un moment tandis que Taka me donne alors le morceau de parchemin que je range soigneusement dans un mouchoir en papier. Bien sûr, il me faudra aussi un objet personnel de ce dernier et nul doute que son domicile a déjà dû être fouillé de fond en comble afin d’en savoir plus sur le traître. Personne n’aime les traîtres à Konoha et moi encore moins. Le Kage reste assis à m’observer tandis qu’il semble réfléchir. Après quelques dizaines de secondes, il prend alors la parole alors que je suis debout à attendre.

« - Vous avez mon accord mais soyez prudente »
« – Je le serais et je vous remercie, Maître Hokage ! »

Je n’avais pas besoin de plus. Mon plus gros avantage ici sera que je pourrais aisément retrouver la personne qui a attenté à la vie de mon supérieur hiérarchique. Hochant la tête, je devais prendre sur moi afin de ne pas craquer. Rapidement, je demande la permission de quitter le bureau qu’il ne tarde pas à me donner. Je ressors alors et je referme avant de me laisser glisser contre le mur. Silencieuse, je devais accepter ce qu’on venait de me dire, mais j’allais devoir vite me reprendre car plus le temps passe et plus le traître allait s’échapper. Je devais le ramener au village afin qu’il reçoive la juste punition pour son acte insensé. Pour moi, ce geste l’était, mais il semblerait que cela soit normal pour mon mari. Mais dans le fond, il n’y a rien d’étonnant là-dedans. Après plusieurs minutes, je finis par me relever. Je n’avais plus le choix… Ma loyauté va à ce village et à son dirigeant pas à mon époux. Bien qu’on ne me l’ait pas dit, je sais pertinemment qu’il s’agit d’un test afin de savoir où va ma loyauté. Bien que tétanisée à l’idée de devoir le traquer mais aussi croiser sa route une nouvelle fois, je savais néanmoins par où commencer. Et autant dire que cela est rare. Bien que cette mission soit classifiée de rang A, il n’est pas impossible qu’elle évolue en quelque chose de plus élevé… Ce sera à moi de décider ce qu’il en sera… Quittant alors la tour de l’Hokage, je devais passer chez moi afin de prendre mes affaires et au passage, je me suis arrêtée à la salle des Jônins où j’ai fait prévenir mes genins que je serais absente durant un long moment en raison d’une mission très importante pour le village. Bien sûr, sur les mêmes messages se trouvent un programme adapté à chacun d’entre eux afin qu’ils puissent continuer à travailler et à s’entraîner sans moi. J’espère bien rentrer afin de voir leur effort dans les exercices que je leur demande… je ne sais pas combien de temps elle va durer, mais il n’est pas impossible qu’elle soit horriblement longue tout comme il est possible que je ne revienne jamais de cette rencontre avec mon mari… Car même s’il est exilé, je porte toujours son nom et je suis encore mariée avec lui… Pour mon plus grand regret…



Post 2/4

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Murakami Maya

Murakami Maya


Messages : 127
Date d'inscription : 12/04/2019
Age : 33
Localisation : Konoha

Feuille de Personnage
Réputation: 206
Rang Ninja:
PE (Disponibles): 0

[Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé Vide
MessageSujet: Re: [Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé   [Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé Icon_minitimeMar 28 Mai - 22:23

Fantôme du Passé




Regrets que je ne pourrais jamais oublier. Seulement, il est beaucoup trop tard pour regretter. J’avais compris pourquoi Maître Hokage m’avait imposé cette mission et je l’accepte sans rechigner. Je m’y attendais de toute façon. J’aurais juste voulu qu’elle arrive plus tard. Tout comme j’aurais dû savoir et prévoir qu’il allait s’échapper. J’avais quitté la tour du chef et je devais passer chez moi afin de récupérer mes affaires. Je suis de ces kunoichi qui est toujours prête à partir dès qu’on lui dit mais pour une fois, je n’avais pas plus envie d’aller traquer mon mari. Je ne l’ai jamais aimé, mais il continue à me faire peur. Je le sais… Cet ordre de mission faire revivre des souvenirs que j’essayais d’enfouir au fin fond de moi. Depuis toujours, il a toujours cette ascendance sur moi que j’en suis désemparé. Je sais donc que cette mission est capitale et je ne me donne pas le droit d’échouer. Marchant vers mon domicile, je reste pensive et je sais bien que je peux penser uniquement parce que je suis dans les murs du village. Une fois que j’aurais passé les portes, je devrais rester sur mes gardes. Marchant dans les rues, mon corps ne semble pas d’accord avec cette mission, mais je n’ai pas le choix. C’est le maître Hokage qui m’en a donné ordre. C’est l’occasion de prouver que ma loyauté va au village et non à cet homme horrible qui me sert de mari. Maintenant qu’il s’est enfui, je peux dire adieu à ma séparation et je vais devoir porter le poids des erreurs de ce dernier sur le dos. Je lâche involontairement un soupir avant de continuer vers ma demeure. Alors que je me rends sur place, j’entends quelqu’un m’appeler. Marchant tête baissée, j’avais honte mais la personne ne démords pas.

« – Maya-channnnnnnnnnnnnnnnn ! »

Secouant ma tête, je ne veux pas entendre cette voix. Je voulais être seule encore un moment. J’en avais besoin. Finalement, je commençais à douter de ma réussite sur cette mission. Je me connais et je sais qu’il peut aisément prendre le dessus sur moi. Je savais qui était l’auteure de cette voie et j’avoue que je ne pensais pas du tout à elle lorsque j’ai demandé un membre du clan Inuzuka… Syna est adorable, mais elle peut parfois être lourde. Si jamais c’est elle qui a été mandé pour me donner un coup de main alors j’espère qu’elle sera se montrer sérieuse. Je l’entends m’appeler plusieurs fois avant de m’arrêter et de me tourner vers elle.

« – Syna-chan ! »

Je me suis stoppé, mais je me dis que cela me fera du bien de parler à quelqu’un. Après tout, Syna est aussi comme ma sœur que je ne vois plus depuis que je me suis mariée. Il me semble de mémoire qu’elle est à l’académie où elle suit les cours. Cela me fait vraiment mal au cœur de ne plus pouvoir la voir mais c’est ainsi. Peut-être que je devrais arrêter d’obéir au clan Murakami. C’est vrai que leurs règles à la con me fatiguent plus qu’autre chose et j’ai commencé à les envoyer bouler depuis que mon époux est en prison. En fait, je ne veux plus rien à voir à faire avec eux. Ils sont étouffants, manipulateurs et incorrects. Le jour où Maître Hokage décide de décimer le clan, je serais la première à participer à la dératisation de cette famille étrange. Entendant un aboiement, je me baisse afin de caresser Yro, son chien. J’adore Yro, il est super mignon et je lui fais plein de câlins. Levant la tête vers Syna, je montre un faible sourire avant de prendre la parole.

« – Qu’est-ce que tu fais là ? »
« – Ce n’est pas toi qui as demandé une aide animale ? »
« – Déjà ? La vache, Hokage-Sama ne plaisante pas »
« – Je te rappelle que Taka-sama est aussi le chef du clan… »
« – J’avais légèrement oublié ce détail… Il t’a mandaté ou tu t’es porté volontaire ? »
« – Devine… Je ne veux pas rater un seul moment de gloire d’un de mes amis, voyons ! »
« – Mouaisssssssss ! »

Je me mets à rire en regardant Syna. Malgré tout ses défauts, je l’adore et je fais attention à elle. Mais cela faisait un moment que je ne l’avais pas vu et elle paraît bien plus épanouie que la dernière fois que je l’avais vu et autant dire que cela remonte à un paquet de mois maintenant. Avec mon mariage, mon mari m’a isolée et je me sens un peu responsable de cet écart. Baissant alors la tête, mon sourire disparaît alors tandis qu’Yro se met à me lécher la joue avec avidité. Je l’aime ce chien, il est vraiment adorable.

« – Je tiens à m’excuser, Syna ! »
« – T’excuser de ? »
« – De m’être éloigné de tout ça »
« – Tu n’as pas à t’excuser. Je sais que ton crétin de mari t’a isolé. Quand je vois la façon dont il me recevait à chaque fois que je tentais de venir te voir… »

Je reste inactive quelques secondes avant de lâcher quelques larmes. Puis, je me secoue la tête afin de me reprendre. Il est la seule personne à avoir marqué mon âme aussi profondément. C’est comme s’il m’avait marqué au fer rouge. Décidément, j’ai bien fait de le dénoncer lorsqu’on m’a demandé de travailler pour Taka-sama. En fait, je crois que cela a été ma libération et bien que cette affaire a été médiatisée, je suis un peu plus tranquille maintenant. Heureusement… Je peux enfin profiter de ma liberté même si elle probablement provisoire… Depuis ça, j’ai réalisé certaines choses que j’avais oublié ou que je n’avais jamais découvert. D’une main, je les fais disparaître et je me cache avec Yro qui me donne aussi de l’amour. C’est beau à voir la complicité que j’ai avec ce chien qui n’est pas le mien. Je devrais peut-être acheter un chien pour casser la solitude de la demeure. Je verrais après la mission, car je devais me concentrer dessus. Me redressant, je finis par incliner ma tête pour Syna. La connaissant, elle a dû se porter volontaire. La remerciant en silence, je lui fais signe de me suivre avant de reprendre la parole.

« – Je vais chercher mes affaires… »
« – Je t’accompagne vu que j’ai déjà mon sac… »

Je remarque alors son sac sur le dos et je souris avant d’hocher la tête. Mon sac est prêt aussi, mais je dois juste aller le chercher. Je suis de la génération à toujours être prêt à partir au dernier moment. C’est toujours comme ça que je suis et déjà à l’époque où j’étais Genin. J’aimais quitter le village pour aller découvrir d’autres horizons. Et puis, j’ai appris de mes voyages notamment en plantes médicinales qui me seront utiles pour notre séjour. Mais je n’en suis pas encore là. Marchant aux côtés de Syna, je ris avec elle tandis qu’elle me raconte des anecdotes sur les autres chiens ou sur les autres membres de son clan. Je dois admettre que je la jalouserais presque pour être entourée… Après tout ce qui s’est passé, la solitude est notre pire ennemi mais heureusement, je vois du monde à l’hôpital. Mais je ne lui en veux pas, ce sont mes parents qui m’ont marié et bien que je suis désormais séparée, cela ne veut pas dire que je laisserais mon époux reprendre le dessus. Je ne dois pas. Arrivant à la demeure, je me tourne vers Syna et je lui fais un clin d’œil.

« – Je vais chercher mes affaires. Tu peux aller faire jouer Yro derrière. J’ai un tuyau d’eau si jamais. »



Post 3/4

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Murakami Maya

Murakami Maya


Messages : 127
Date d'inscription : 12/04/2019
Age : 33
Localisation : Konoha

Feuille de Personnage
Réputation: 206
Rang Ninja:
PE (Disponibles): 0

[Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé Vide
MessageSujet: Re: [Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé   [Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé Icon_minitimeMar 28 Mai - 22:24

Fantôme du Passé




Je prends ma clé et j’ouvre le portail pour laisser mon amie et son chien entrer. Comme je m’y attendais, Yro se met à courir dans le jardin. Vaut mieux pas qu’il voit le jardin arrière, il sera encore plus fou-fou. Je souris avant de monter les quelques marches mais au moment où j’ouvre la porte. Yro me saute dessus tandis qu’un sceau s’active et qu’un kunai me passe par-dessus la tête. Bon sang, il a du flair ce chien et je le caresse tranquillement alors qu’il est sur moi. Je le remercie de m’avoir sauvé la vie sur le coup. Je regarde Syna qui entre alors la première avec méfiance. Il semblerait qu’elle a compris le truc. Quelqu’un est entré chez moi… Me redressant, j’active ma sensorialité afin d’être sûre qu’il n’y a plus personne. C’est bizarre quand même. Yro me lâche et il se met en garde. Il se faufile entre moi et sa maîtresse alors que j’avance avec prudence. C’est alors que j’attrape le bras de mon amie.

« – Attends ! Regarde devant toi par terre »
« – Putain… Le bâtard ! »

En effet, en baissant les yeux, elle s’aperçoit qu’elle allait marcher sur un autre sceau qui se trouve devant elle. C’est alors qu’elle contourne et je la suis. Yro se met alors à sentir le sceau. Sur signe de sa maîtresse, il arrête de le sentir et il saute au-dessus. Bordel, cela devient un vrai parcours du combattant chez moi. Pourtant, mon sac n’est pas loin… C’est un peu le bordel. Je ne pensais pas que ma demeure deviendrait un terrain de jeu pour mon mari… Il est vraiment sadique. Je fais signe à mon amie et son chien de faire marche arrière tandis que je crée un kunai en cristal pour le lancer sur un des sceaux. C’est alors que l’ensemble des sceaux du salon s’active. En ce qui me concerne, je me suis mise à l’abri sur le bord de la fenêtre ouverte afin d’être certaine de ne pas être touché par tout ça. D’ailleurs, la fenêtre est ouverte. Arquant un sourcil, je me rappelle pourtant avoir tout fermer. C’est alors que quelque chose me passe à l’esprit. Sac en main, je fais signe à mon amie et son chien de courir vers l’extérieur.

« – Quittez la demeure, vite ! »
« – Quoi ? »
« – C’est un piège. La demeure va exploser ! »

Ravalant sa salive, Syna fait marche arrière et une fois qu’elle est sortie, Yro me saute dessus pour m’obliger à descendre. En effet, les explosions ont tendance à se faire vers le haut et quelques secondes après avoir quitté la fenêtre, la demeure explose. Je suis sur le sol, tête baissée un maximum tout en ayant Yro dans les bras. Je le protège comme je peux. Après tout, c’est de lui que j’ai besoin et puis sa maîtresse était plus loin et elle demande de l’aide afin d’éteindre l’incendie qui ravage la demeure. Je soupire et je finis par redresser la tête tout en vérifiant qu’Yro aille bien. Je souris en m’apercevant qu’il va bien et je lâche un soupir de soulagement. Syna nous rejoint et elle semble en colère. De mon côté, j’avais mon sac et je suis contente que cette demeure prenne feu… Je n’avais que des mauvais souvenirs là-dedans. C’est donc un profond soulagement pour moi…

« – Maya ? Yro ? Ca va ? »
« – Ca va. Plus de peur que de mal et Yro semble plutôt bien se porter… »

Je me redresse et je regarde l’incendie avec un sourire. M’éloignant de l’incendie, voilà que je perds encore du temps alors que des traîtres sont encore en fuite. En tout cas, tout était programmé… Que cela soit la tentative sur Taka comme sur moi. Et des sceaux… Nul doute qu’il s’agit de lui. Malgré ma peur de lui, je devais lui rendre l’appareil et je compte pas le laisser en vie cette fois-ci. Serrant mon amie dans mes bras, j’attends l’arrivée des équipes d’intervention avant de faire mon rapport. Ce n’est que quelques heures après que je parviens à me rendre aux portes avec mon amie. Main dans la main, nous nous regardons avant de prendre une profonde inspiration. M’arrêtant aux portes, je la regarde avant de prendre la parole.

« – Syna, tu es sûre de vouloir me suivre ? »
« – Il a failli tuer mon Yro alors je vais lui faire manger la poussière »
« – Et toi, Yro ? »

J’entends un aboiement caractéristique qui me tire alors un sourire. Observant le village une dernière fois, j’hoche la tête avant de m’avancer vers ce qui entoure notre village : la forêt. Je vais avoir besoin de Yro de toute façon et avec le temps que j’ai perdu à cause de l’incendie, il est clair qu’il va m’être particulièrement utile. Contrairement à nous, il peut traquer jusqu’à plusieurs jours après que nous avons perdu la trace des traîtres. Lui saura exactement où aller et où il se cache. Se croyant à l’abri, il va être bien plus lent que nous… Le soleil se couche et je m’apprête à traverser cette forêt de nuit. Si j’ai peur ? Non… Pas de la forêt… Aoi… Dans quelque temps, j’aurais ta peau et je suis déterminée à en finir avec toi…




Post 4/4

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé Vide
MessageSujet: Re: [Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé   [Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission ~ Partie I] - Un fantôme du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Monde Ninja :: Hi no Kuni :: Portes de Konoha-