Partagez | .
 

 Ninpo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Akimichi Tou

avatar


Messages : 1
Date d'inscription : 16/08/2018

MessageSujet: Ninpo.    Ven 17 Aoû - 2:58

PRÉSENTATION


Nom : Akimichi
Prénom : Tou
Age : Seize ans
Sexe : F
Capacité Spéciale : Ils peuvent décupler les parties de leurs corps pour en faire une arme de destruction redoutable au corps à corps. Ils sont particulièrement efficace en tant que première ligne. (c/c liste des clans)
Style de Combat : Corps à corps. Akimichi est souple, forte et connaît des enchaînements de taïjutsu. Même si sa maîtrise de chakra reste à améliorer (son décuplement partiel, par exemple, ne fait tombé qu'une fois sur trois un adversaire dans les vapes) elle reste assez imaginative, résistante, flexible pour esquiver ou contre-attaquer.
Spécialité : Kekkei Genkai
Affinité : Calories Aucune pour l'instant.
Village : Konoha
Nindo : Itadakimasu !
 

Elle & Je :

        Akimichi souriait tout le temps... De ses dents blanches, alignées,  enrobés de lèvres rosâtres et  pulpeuses malgré son jeune âge, comme si chaque matin, elle maquillait sa bouche pour rendre cette dernière attirante. Elle n'avait que seize ans mais savait que son sourire était son seul attout physique; ses bourrelets, son double-menton, le bruit du frottement de ses cuisses, ses pieds gonflés, ses ongles rongés à la main, pas même ses prunelles bleus, pourtant si clair, si pastel, si azur ne pouvait y changer grand chose. Les vrais hommes n'y succomberaient pas.
      Son visage était rond, encadré de longues boucles couleurs châtains souvent coiffés en
deux tresses indiennes,une arrière façon africaine ou alors lâché de façon a cacher sa poitrine lourde, ronde et rebondi.
Dès fois elle coinçait une broche faite de bois(pouvant servir d'arme) et représentant une feuille en 3D, même si  elle était timide, la haine, l'égo(isme ?) la rendait indépendante et perverse. Qu'importe ce qu'elle y perdait du moment que chacun sache sa vrai nature.
      Elle dégagée son minois car pour elle, son sourire, était le plan B. L'adversaire était souvent un homme alors elle jouait facilement de ses charmes ; c'était dans sa nature dominante, perverse, narcissique. L'ironie était que fasse à plus fort elle tremblait, craignait, se soumettait presque.

      Cyeux ovale été enfoncé entre  son nez bourbonien (cassé par son propre père), ses cils longs, épais et ses sourcils broussailleux
toujours d'expression étonné ou sévère. Ils n'affichaient d'amour que devant de la nourriture; du chocolat surtout.

        Certes, elle ne provoquée que moqueries, même ses yeux bleus ne faisait pas le poids. Quel ironie ! Elle qui mangeait sans se priver, elle que chaque homme insultait, chaque femme ignorait possédé le plus beau sourire de toute les kunoichi - elle en était sûr.

       Son enfance fut calme, réservé à l'évolution des aptitudes de son clan. Jeune, elle ne pensait pas au conséquence, elle  qui n'avait jamais connue la guerre, simplement la médiocrité des Hommes de part sa perversion [à quel moment "méchant" devant un verbe ? pensa-t'elle]]
Akimichi ne lâchait ses cheveux sous aucun prétexte, elle avait honte et ne supportait pas qu'un homme rougisse pour elle. Oui, elle faisait la forte, la dictatrice mais elle lâchait prise si facilement devant des hommes plaisant a regarder ou simplement bon orateur, comme le Renard dans chaque conte pour enfant. Elle aimait tellement que les hommes reconnaissaient ses charmes féminins. Même si elle était jeune, elle ne supportait pas le rejet. Pourquoi ne pourrait-elle tomber amoureuse ? Simplement car elle était forte et forte? TchH.

       Akimichi ne voulait pas s'en rappeler mais c'était comme-ci c'était hier. Elle n'était jamais sortie de son village mais elle faisait partit de ses filles "précoces" comme disait les adultes. Sa virginité elle l'a offert à ses treize ans, à un homme beaucoup, beaucoup plus vieux qu'elle. Oh, ce n'était pas un de ses terriens forts et solitaires, rien à voir avec ses fantasmes internes mais elle en avait envie. Et il était simplement là. Elle a eut mal mais n'a pas saigné. Comme-ci son organisme n'avait jamais accepté que cet homme, frêle, faible et alcoolisé la dévierge. Chaque jour, depuis peu, elle se regardait dans le miroir et disait à voix haute : J'ai couchée avec un homme. À chaque douleur ressenti dans son être, elle effaçait les mots dur de ses camarades.

        Ses parents, oncles, cousines, ancêtres - tous l'avait mise en garde ; si elle montrait un seul signe de faiblesse au jardin d'enfant, elle resterait la faible, la dodue, l'incapable du groupe. Et si elle n'usait pas de la force, héritage de son clan,  elle serait simplement un bouc-émissaire.
     Pour calmer ses angoisses, Akimichi avait apprit à apprécier les goûts amers, surtout le chocolat noir, la rondelette faisait fondre les carrés (car elle en engloutissait plusieurs à la fois) dans, sur, sous son palet. Miam.
       C'était également pour cette raison que chaque membre du clan, vieux comme jeunes, se tuaient à la tâche pour le village, pour eux-même. Ils avaient beaux êtres enrobés, féroces et fracassant ils n'excellaient en rien. L'emblème "nourriture" de leur clan prenait enfin un sens, frustration, jalousie, amour, peine, rage, empathie ; chaque aliment était capable de soulager le cœur et l'âme, mieux encore, il fallait remercier le Ciel pour ce repas; combien de ninja était mort pour avoir mangeait un champignon des champs ou négliger les températures des ingrédients de son bento ? Aucun risque que cela arrive à un Akimichi.

       Aucun d'eux, pas même Tou n'espérait la gloire ou le titre d'Hokage, un Inuzuka lui allait très bien car si un homme était capable d'aimer un animal, il serait capable d'aimer un peuple. C'était une mentalité assez enfantine, d'ailleurs l'on pouvait se jouer facilement d'elle car Tou n'avait aucune méfiance : la flemme. Ne vous méprenez pas, comme expliquait plus bas, elle était bonne comédienne, bonne oratrice, forte en calcule, Nara se plaisait à jouer à l'Othello (car elle n'avait pas le niveau pour le shogi) avec elle mais elle souffrait de manque de confiance, du regard des autres.
     Tou avait dédié son enfance au taïjutsu et à la maîtrise des techniques de son clan - il ne fallait pas qu'elle fasse honte au clan car elle serait entouré de génie à l'académie. À chaque fois qu'elle pensait à sa futur école, elle mangeait du chocolat. Quand elle était heureuse ou confiante, Akimichi préférait le goût de la viande ; mouton, poulet, vache. Miam.
     Ah, génie, mot qu'elle entendait trop souvent, d'ailleurs, grâce à sa mauvaise fois naturelle elle ne culpabilisait en rien sur les calories ; à l'âge de huit  ans elle c'était juré de manger un carré  à chaque fois qu'elle entendait ce mot. Vu que le chocolat était meilleur semi-fondu elle gardait toujours une dizaine de carré dans sa pochette ninja (en vérité, elle profitait de chaque mot se prononçant "gé". Comme j'ai, je, gné, gé-néreux et j'en passe)
       Sur son kimono jaune moutarde brodés aux extrémités était accompagné le kanji "nourriture" en gris argent sur son dos. Ce kanji représentait son clan mais encore une fois, elle subit des brimades tantôt pour le mot, tantôt pour la couleur qui ne sier point à son teint. Encore une fois, les enfants savaient briser un égo.
      Peu importe  à quel point elle pouvait avoir un beau visage, grâce à son sourire, ses grains-de-beautés sur le visage. Peu importe  sa voix atypique, qui sera sans nulle doute plaisante en grandissant, cette voix semblant enrouée. Peu importe elle séduirait quand un beau et fort samurai, elle gouterait quand même les plats de chaque pays.
     Ses parents portaient des prénoms médiocres, sa mère celui basique d'une fleur, son père celui basique de son grand-père. Ses parents l'appelèrent Tou, avec les kanji とう, signifiant compteur de grands animaux. Elle avait toujours appréciait son prénom car les chiffres (compteur) et l'oral (conteur) était ses points forts depuis toujours. Elle savait pleurait à volonté grâce à ses anciennes moqueries qui l'avait se cacher pour faire perler ses yeux. Elle aimait aussi être associé aux grands animaux, l'ours, le tigre, le lynx, le dragon. C'était comme-ci elle pourrait tous les dompter dans le futur.

     En vérité, son opinion avait changé le jour où elle apperçu son père engloutir la dernière pillule, la rouge, maigrir à vue d'oeil tandis que des ailes de chakras tantôt mauve tantôt bleu canard fusait de ses omoplates. La guerre était fini, certes, mais des pédophiles il y en aura toujours.
      C'était dans la forêt du village Caché de la Feuille, il devait être dix-sept heures, Tou se fiait aux douleurs ressenties dans ses genoux, coudes, nuque, phallenges, même ses paupières ! Elle avait maintenant dix ans et connaissait les sessions par-coeur son géniteur ne changeait jamais l'entraînement. En parler resté dur pour elle, simplement se rappelait, l'odeur de sueur, d'elle et son père, leur regards complices et encourageant, c'était allez trop vite. Tou c'était bien dépensait, elle avait réussi a décupler son poing et à anéantir le rondeau de bois qui servait d'adversaire. Ils rigolaient, père et fille, se félicitant, mangeant encore et encore des pates fines dorés fourré aux crevettes, aux thons, au poulet, à l'oeuf, au chocolat, à la pêche - ceci pourrait dégoûter pleins de gens, mais le goût était onctueux.
       Le goût... crevette, thon, poulet, oeuf, chocolat, pêche, tous ne la remenait qu'à cet instant où son père se sacrifia. Maintenant qu'elle avait quatorze ans, qu'elle avait grandit, c'était endurcie, Akimichi excellait en taïjutsu, en force, mais son ninjutsu était aléatoire, irrégulier. Depuis toujours ses problèmes de concentrations, sa rêverie étaient flagrants. Elle se montrait ferme mais était douce, en vérité, devenir forte était une évidence pour sa corpulence, même en grandissant elle ne trouvait pas d'autre alternative.
     Heureusement qu'elle ne c'était pas renfermée sur elle-même, même si son père était mort pour rien, mais, excusez-le, il ne maîtrisait pas bien les techniques de son clan, il n'était même pas l'ombre de son grand-père mais Tou l'aimait tellement.
     Le mot vain semble dur, après tout, l'autre, l'inconnu (qui restera inconnu vu l'état dans lequel le géniteur l'eut laissait) était mort. Là où ça changeait, c'était en interne. Cette technique interdite du clan avait engendré quelques survivants, aujourd'hui ils étaient morts, il n'en restait qu'un mais sénile et pervers. Il prenait chaque brune pour sa défunte femme, donc, ceux qui succombaient ne pouvait être que des faibles.  
C'était la mentalité.
     Tou n'oublierait jamais le cadavre de son père, sa peau collait ses os, il semblait frêle et abusé. Elle ne souffrait d'aucun traumatisme, pas plus qu'un autre, de plus Akimichi n'était jalouse d'aucun de ses congénères, aujourd'hui elle ne réagissait plus avec haine face à ceux l'insultant de dodue. Elle utilisait sa faculté de conteuse, aggravant son rire, plombant l'ambiance de ses yeux en forme de losange, elle ne lâchait du regard sa proie car tel est son nindo, comme disait son défunt père : ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse et Itadakimasu


LE JOUEUR


Surnom : AZ
Age : 23
Sexe : F
Comment avez vous connu le forum : TopSite !
Signature du Règlement : Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises. Orh, j'arrête ! ; Lu et Approuvé

PS  : UGH ! Déjà bravo, merci pour votre index très pratique !  Je me permet de rajouter ce post-scriptum pour expliquer ce titre ; de un, je n'ai pas totalement fini l'histoire ni relecture et de deux, je n'ai toujours trouvé d'avatar convenable. Je me suis inscrite et est posté que je suis pressée  vous rejoindre ! (ಠ⌣ಠ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko Ren
Administrateur
Administrateur
avatar


Messages : 100
Date d'inscription : 05/07/2018

MessageSujet: Re: Ninpo.    Mar 28 Aoû - 1:13

Présentation terminée ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ninpo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Origin :: Prélude :: Présentations :: Présentations en Cours-